WorldCat Identities

Butler, Simon 1977-

Overview
Works: 5 works in 19 publications in 2 languages and 606 library holdings
Roles: Other, Opponent
Classifications: HB871, 363.91
Publication Timeline
.
Most widely held works by Simon Butler
Too many people? : population, immigration, and the environmental crisis by Ian Angus( )

9 editions published in 2011 in English and held by 524 WorldCat member libraries worldwide

Too Many People? provides a clear, well-documented, and popularly written refutation of the idea that "overpopulation" is a major cause of environmental destruction, arguing that a focus on human numbers not only misunderstands the causes of the crisis, it dangerously weakens the movement for real solutions. No other book challenges modern overpopulation theory so clearly and comprehensively, providing invaluable insights for the layperson and environmental scholars alike
Une planète trop peuplée? : le mythe populationniste, l'immigration et la crise écologique by Ian Angus( Book )

6 editions published between 2011 and 2014 in French and held by 77 WorldCat member libraries worldwide

La population mondiale devrait dépasser les neuf milliards d'individus en 2050, soit trois fois plus qu'en 1950, et certains voient dans cet accroissement démographique l'une des causes principales de la destruction environnementale. Mais y a-t-il véritablement trop de monde sur Terre ? La crise écologique actuelle est-elle effectivement attribuable à une surpopulation ? Que se cache-t-il derrière cette idée malthusienne qui divise le mouvement écologiste depuis le début des années 1960 ? Dans cet ouvrage extrêmement bien documenté, Ian Angus et Simon Butler déboulonnent de façon magistrale ce mythe populationniste qui a réussi à séduire autant les conservateurs de droite que les écologistes sincères. Chiffres à l'appui, les auteurs renversent cette grave erreur de diagnostic et démontrent avec rigueur et limpidité que les moyens prônés par les populationnistes, à savoir un meilleur contrôle des naissances (principalement dans les pays du Sud) et une réduction substantielle de l'immigration (dans les pays du Nord), sont de fausses pistes pour protéger l'environnement. Rejeter la responsabilité des changements climatiques et des dégâts environnementaux sur les plus démunis de la planète participe tout simplement d'une écologisation de la haine
Une planète trop peuplée? le mythe populationniste, l'immigration et la crise écologique by Ian Angus( Recording )

2 editions published between 2015 and 2018 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Renverser une grave erreur de diagnostic, voilà ce à quoi sattèlent Angus et Butler dans lessai "Une planète trop peuplée?", qui déconstruit point par point le lien de causalité entre la crise écologique et la surpopulation. Dans un travail extrêmement bien documenté, les auteurs semploient à réfuter avec rigueur et limpidité les nombreux écueils des thèses populationnistes. Dans une perspective écosocialiste, ils mettent laccent sur la nécessité de sattaquer aux véritables origines de nos maux environnementaux, à savoir le capitalisme et ses ravages écologiques, économiques et sociaux. Une précieuse source dinformations, tant pour les militants que pour les experts de lenvironnement. 2014
Debating population : articles and arguments on population, immigration and climate change by Ian Angus( Book )

1 edition published in 2012 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

Reconciling food production and biodiversity in farmlands : the role of agricultural intensity and its spatial allocation by Félix Teillard d'Eyry( )

1 edition published in 2012 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

L'intensification de l'agriculture a joué un rôle crucial pour augmenter la production alimentaire au cours des dernières décennies. Plusieurs processus liés à l'intensification ont aussi causé d'importants dommages environnementaux, sur la biodiversité en particulier. L'agriculture doit aujourd'hui faire face au défi de satisfaire à une demande alimentaire croissante tout en améliorant son impact environnemental et sa durabilité. Il est nécessaire de connaître la forme de la relation entre biodiversité et intensité agricole pour déterminer où les politiques de conservation seront les plus efficaces et quelles allocations spatiales de l'intensité permettront de concilier production et biodiversité. Il existe peu de preuves empiriques de la forme de cette relation, de plus, l'influence de l'arrangement spatial de l'intensité sur la biodiversité demeure inconnue. Cette thèse avait pour objectif de déterminer comment cibler l'intensité agricole et son allocation spatiale afin d'atteindre des objectifs à la fois productifs et environnementaux. Afin de répondre à cette question, nous avons adopté une approche à l'échelle de la France entière, en couplant des bases de données décrivant l'agriculture et des oiseaux spécialistes des milieux agricoles à cette échelle. Nous avons caractérisé un gradient d'intensité à l'échelle du pays et étudié une communauté d'oiseaux spécialistes des milieux agricoles tout au long de ce gradient. Plusieurs descripteurs de cette communauté ont été utilisés, renseignant sa taille (richesse spécifique) mais aussi sa composition (spécialisation, niveau trophique, habitat). L'intensité agricole et les communautés d'oiseaux ont été reliées au niveau de la Petite Région Agricole (PRA; largeur moyenne = 22.4 km). Tout d'abord, nous avons développé une méthode permettant d'estimer un indicateur d'intensité agricole basé sur le coût intrant par hectare, au niveau de la PRA. Cet indicateur fournit une valeur d'intensité continue, pertinente à la fois pour les systèmes d'élevage et de culture. Ensuite, nous avons examiné les effets d'un gradient d'utilisation des sols (des prairies aux grandes cultures) et de leur hétérogénéité, sur la communauté d'oiseaux. L'hétérogénéité a un effet négatif sur les espèces spécialistes car elle entraine la perte de leur habitat. En revanche, elle avantage les espèces généralistes. Lors d'une troisième étape, nous avons montré que la communauté d'oiseaux était significativement influencée par l'intensité. Le long du gradient des espèces « gagnantes » remplacent des espèces « perdantes », ce changement étant plus marqué aux faibles intensités. L'effet de l'intensité sur la communauté d'oiseaux est renforcé par son agrégation spatiale. Enfin, les relations entre l'intensité, la communauté d'oiseaux, et les performances productives et économiques ont été intégrées dans un modèle d'optimisation de l'allocation de l'intensité. Les allocations optimales révèlent des solutions gagnant-non-perdant entre les trois critères de performance (biodiversité, production et économie). Ces allocations optimales correspondent à des modifications d'intensité ciblées: beaucoup de petits changements, favorisant des zones homogènes et extensives dans le cas d'un scénario d'extensification, à l'opposé de changements importants et moins nombreux, favorisant plus d'hétérogénéité, dans le cas d'un scénario d'intensification. Cette thèse apporte une des premières démonstrations de l'influence de l'agrégation spatiale de l'intensité sur la relation entre biodiversité et intensité. Nos résultats révèlent une opportunité pour améliorer l'efficacité des politiques de conservation de la biodiversité à l'échelle nationale. Il s'agit d'un ciblage de ces politiques, qui devra être différent pour maximiser la biodiversité à coût productif réduit ou pour augmenter la production tout en limitant les dommages sur la biodiversité
 
Audience Level
0
Audience Level
1
  Kids General Special  
Audience level: 0.35 (from 0.27 for Too many p ... to 0.94 for Reconcilin ...)

Too many people? : population, immigration, and the environmental crisis
Covers
Languages
English (11)

French (8)