WorldCat Identities

Courtenay, Nadine de 1961-

Overview
Works: 10 works in 20 publications in 2 languages and 181 library holdings
Genres: History  Conference papers and proceedings  Academic theses 
Roles: Editor, Author, Opponent, Thesis advisor, Other
Classifications: QA8, 510.1
Publication Timeline
.
Most widely held works by Nadine de Courtenay
The reform of the International System of Units (SI) : philosophical, historical, and sociological issues by Nadine de Courtenay( )

6 editions published between 2018 and 2019 in English and held by 119 WorldCat member libraries worldwide

"Systems of units still fail to attract the philosophical attention they deserve but this could change with the current reform of the International System of Units (SI). Most of the SI base units will henceforth be based on certain laws of nature and a choice of fundamental constants whose values will be frozen. The theoretical, experimental and institutional work required to implement the reform highlights the entanglement of scientific, technological and social features in scientific enterprise while it also invites a philosophical inquiry that promises to overcome the tensions that have long obstructed science studies."--Provided by publisher
Mathématiques et expérience l'empirisme logique à l'épreuve, 1918-1940( Book )

1 edition published in 2008 in French and held by 47 WorldCat member libraries worldwide

Science et philosophie chez Ludwig Boltzmann : la liberté des images par les signes by Nadine de Courtenay( Book )

5 editions published between 1999 and 2000 in French and held by 6 WorldCat member libraries worldwide

L'épistémologie de Boltzmann est étudiée dans un double contexte : celui de la tradition philosophique autrichienne et celui du mouvement d'arithmétisation des mathématiques du XIXe siècle. L'opposition du physicien à l'idéal phénoménologique d'une science descriptive, exempte d'hypothèses, trouve ainsi à se réorganiser autour d'une reformulation, à la fois philosophique et scientifique, du problème de la représentation, soulignant la nécessite de distinguer sens objectif, représentation subjective et objet de la représentation. Cette réorganisation permet d'apercevoir l'articulation étroite qui existe entre l'œuvre scientifique et l'épistémologie de Boltzmann, tout en mettant en relief l'intérêt proprement philosophique de cette dernière. L'émancipation des mathématiques à l'égard de l'intuition engage les sciences de la nature à se détourner de la thématisation du sensible pour s'orienter en fonction des significations que construisent les mathématiques selon le canon d'une rigueur toute arithmétique. Se dessine ainsi, pour les sciences de la nature, une nouvelle manière de concevoir leur tâche de représentation des phénomènes, porteuse d'un rapport nouveau à l'expérience. Cette transformation est au centre de la conception des théories scientifiques comme <<images>> de la nature développée par Boltzmann. Cette transformation se retrouve dans l'œuvre scientifique du physicien, notamment au travers de son procède de discrétisation de l'énergie, repris par la mécanique quantique. Elle se manifeste également sur le plan philosophique par un éloignement de toute perspective fondationnelle. L'objectivité n'a son siège ni dans le sujet ni dans un monde des pensées. Elle doit être envisagée comme intersubjectivité articulée à la communication et à l'action. Mais l'ouverture de la dimension objective s'effectue, pour chacun, au travers de cette dimension de l'imaginaire, issue de la rencontre avec l'absence radicale, qu'institue le langage
Influence de l'anisotropie sur le diagramme de phase en champ et sur le comportement critique des verres de spin métalliques by Nadine de Courtenay( Book )

2 editions published in 1987 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

L'hypothèse de l'existence d'une transition de phase verre de spin se heurte, entre autre, à deux difficultés que la prise en compte de l'anisotropie permet de résoudre:-Alors que la théorie de champ moyen pour des verres de spin Heisenberg prédit une ligne de transition sous champ magnétique dite de Gabay-Toulouse(G-T) correspondant à un gel des composantes transverses des spins, la plupart des expériences ont montré un comportement prévu pour des verres de spin Ising (ligne dite d'Almeida-Thouless(A-T)).-L'analyse de la divergence de la susceptibilité non linéaire dans le cadre d'une transition de phase à température finie, semble conduire à des exposants critiques qui diffèrent d'un système à l'autre, mettant ainsi en doute l'existence d'un comportement universel pour les verres de spin. Les diagrammes de phases en champ de divers systèmes, en particulier d'alliages CuMn1% Aux où le choix de la concentration d'Au permet de faire varier les forces d'anisotropies, ont été établi par des mesures de couple magnétique, sensibles au gel transverse. L'anisotropie induit à bas champ un comportement Ising avec une ligne d'irréversibilité de type A-T. A partir d'un certain champ, qui augmente avec l'anisotropie du système, le comportement Heisenberg est rétabli. La ligne d'irréversibilité est alors une ligne de gel transverse qui apparaît dans les mesures de couple, mais non dans les mesures d'aimantation.Des mesures d'aimantation non linéaire en fonction du champ à différentes températures, sur des alliages CuMn.2%Aux et AgMn.5%Aux, montrent l'existence de deux comportements critiques distincts. Un ensemble d'exposants Ising, valables dans les bas champs et près de Tg, et un ensemble d'exposants Heisenberg pour les hauts champs t loin de Tg, ont été déterminé. Les valeurs du champ et de la température caractéristiques du passage d'un régime à l'autre, augmentent toutes deux avec l'anisotropie du système. Les exposants qui gouvernent ce passage ont également été déterminé. Une loi d'échelle unique à trois paramètres, (champ, température et anisotropie),décrit les comportements de tous les alliages étudiés. Les exposants tirés des mesures d'aimantation non linéaire ont permis une analyse nouvelle des variations de Tg avec l'anisotropie.Cette analyse fourni un argument en faveur de 1'existence d'une transition Heisenberg
Effet de l'anisotropie sur le diagramme de phases d'un verre de spin en champ magnétique by Nadine de Courtenay( )

1 edition published in 1985 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Alors que la théorie de champ moyen pour des verres de spin Heisenberg prédit une ligne de transition sous champ magnétique dite de Gabay-Toulouse (Tg - T ~ H²) correspondant à un gel des composantes transverses des spins, la plupart des expériences ont montré un comportement prévu pour des verres de spin Ising (ligne Tg- T ~ H²/³ dite d'Almeida-Thouless (A.T.)). Dans ce travail les diagrammes de phases en champ de divers verres de spin ont été étudié par des mesures de couple mécanique sensibles au gel transverse. L'étude a porté en particulier sur des alliages Cu Mn 1% Auₓ où le choix de la concentration d'Au permet de faire varier les forces d'anisotropies aléatoires. Nos mesures montrent l'influence de l'anisotropie aléatoire sur le diagramme de phases en champ magnétique des verres de spin. - A bas champ, la ligne d'irréversibilité est toujours de type A.T, cela dans un domaine de champ d'autant plus étendu que l'anisotropie est élevée ; ce résultat est en accord avec les modèles théoriques prédisant qu'à bas champ l'anisotropie transforme le comportement Heisenberg en comportement Ising. - un champ suffisamment élevé par rapport à l'anisotropie rétablit un comportement Heisenberg ; la ligne d'irréversibilité est alors une ligne de gel transverse qui apparaît dans les mesures de couple mais non dans les mesures d'aimantation. - la différence de comportement de la constante d'anisotropie à l'approche de la ligne d'irréversibilité dans les limites faible et forte anisotropie a également été abordée
Les théories physiques face au calcul numérique : enjeux et conséquences de la mécanique discrète by Vincent Ardourel( )

1 edition published in 2013 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Avec le développement des ordinateurs, la résolution numérique des équations de la physique est devenue un outil de calcul puissant pour établir des prédictions physiques. Mais le recours au calcul numérique entraîne des changements plus profonds pour les théories physiques. Le but de cette thèse est de montrer que le calcul numérique sur machine conduit à une véritable reformulation des théories physiques. Les lois et les principes fondamentaux formulés à l'aide d'équations différentielles sont reformulés de manière discrète. Pour cela, je me concentre sur le cas d'une théorie physique: la mécanique classique. Je montre que depuis les années 1980 une mécanique discrète a été développée. J'analyse cette approche et j'examine en particulier ce qu'elle nous apprend sur la représentation du temps comme continu dans les théories physiques. Dans une première partie, j'examine la résolution numérique sur machine en tant qu'outil pour la prédiction quantitative en physique. Je montre la nécessité pour les scientifiques d'y recourir et je propose une analyse des concepts fondamentaux de ce type de résolution. Dans une deuxième partie, j'examine dans quelle mesure le calcul numérique est un élément constitutif des théories physiques. Je défends la thèse selon laquelle la mécanique discrète est une nouvelle théorie du mouvement classique. Dans une troisième partie, je soutiens une thèse sur la représentation du temps comme continu dans les théories physiques. C'est une représentation dont les scientifiques peuvent se passer. J'examine ensuite en quel sens la représentation traditionnelle du temps comme continu est plus simple que la représentation discrète
The epistemological virtues of assumptions : towards a coming of age of Boltzmann and Meinong's objections to 'the prejudice in favour of the actual'? by Nadine de Courtenay( )

1 edition published in 2010 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

La valeur de l'incertitude : l'évaluation de la précision des mesures physiques et les limites de la connaissance expérimentale by Fabien Grégis( Book )

1 edition published in 2016 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Un résultat de mesure n'est jamais exact: il est affecté d'une « erreur de mesure », inconnue, caractérisant l'écart entre la valeur obtenue et la « valeur vraie » de la grandeur visée. Par conséquent, un résultat de mesure acceptable ne peut pas se présenter sous la forme d'une unique valeur numérique, mais doit être accompagné d'une indication de l'« incertitude de mesure » qui lui est attachée, laquelle énonce un doute. Quelle est la valeur de l'incertitude de mesure? Quelle est sa valeur numérique: comment la calcule-t-on? Quelle est sa valeur épistémique: comment peut-on interpréter un résultat de mesure? Dans un premier temps, nous décrivons les modèles statistiques auxquels la métrologie contemporaine fait appel pour effectuer l'analyse d'incertitude, et nous montrons que l'interprétation des probabilités y fait l'objet d'un débat très vif. Ce débat fait émerger des questions épistémologiques sur la mesure physique, en particulier à propos de son caractère subjectif. Dans un second temps, nous examinons l'élaboration philosophique des métrologues, qui critiquent dans leurs ouvrages techniques l'usage de la notion de « valeur vraie » d'une grandeur, puis nous remettons en question cette élaboration en défendant à notre tour une telle notion. La troisième partie se tourne vers un usage spécifique de l'incertitude de mesure, au travers de l'activité des ajustements des constantes de la physique. Au cours de celle-ci, les physiciens développent une conception dynamique de l'exactitude des résultats de mesure, orientée vers le progrès futur en soulignant les vertus épistémiques d'un processus sans fin d'identification et de correction des erreurs de mesure
Du monde mécanique à l'univers physique. Pour une histoire de la cosmologie à l'âge classique autour de Leçons sur les hypothèses cosmogoniques de Henri Poincaré (1911) by Jeesun Rhee( )

1 edition published in 2018 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Ce travail prend pour point de départ Leçons sur les hypothèses cosmogoniques de Henri Poincaré, ouvrage qui est issu de son cours à la Sorbonne et l'une de ses dernières publications. L'objectif du travail est de restituer la pensée cosmologique du mathématicien et de l'inscrire dans l'histoire de la cosmologie, proposant une introduction aux Leçons et une grille de lectures historiques et philosophiques de cet ouvrage autour de deux axes : la cosmologie classique et la philosophie poincaréenne. La première partie est consacrée à la science classique qui oscille entre la possibilité d'une cosmogonie mécaniste et l'impossibilité d'une cosmologie en tant que science. L'ambivalence s'observe chez les auteurs des XVIIe et XVIIIe siècles notamment Kant et Laplace avec leur hypothèse cosmogonique, jusqu'au XIXe siècle qui reste récitent à s'étendre au-delà du système solaire et développer une cosmologie proprement dite. La seconde partie de la thèse vise une lecture systématique de l'œuvre de Poincaré à partir des trois ouvrages philosophiques composés et édités par lui-même comme La science et l'hypothèse. La lecture procède en trois temps, autour de trois problèmes : 1° la stabilité et le mécanisme, mis en question par la thermodynamique et le probabilisme (avant 1900) ; 2° la loi et le principe en mécanique et en physique, notamment le principe de relativité et le second principe de la thermodynamique, mis en question par le développement de la physique (1900-1905) ; 3° l'espace, mis en lumière par la nouvelle mécanique et la théorie cinétique (après 1905). Chaque problème est ouvert ou dirigé vers la problématique cosmologique, sans pour autant qu'elle soit poursuivie dans le concret ni dépasser le niveau conceptuel. Ainsi Poincaré est amené aux hypothèses cosmogoniques, pour finir par une philosophie plutôt qu'une cosmologie
La théorie coordinative de la connaissance et son lien avec les problèmes épistémologiques de la mesure dans les écrits empiristes-logiques de la première moitié du XXe siècle by Gabriel Giovannetti( )

1 edition published in 2018 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

This work analyzes the concept of "principle of coordination" as it develops within the coordinative theory of knowledge, and more particularly within the empiricist-logical movement, from the second decade of the twentieth century. This concept is essential to understand the way in which the definition of the concepts of magnitude in physics is constructed as the linking, the coordination, of the mathematical variables of the theory with the measurement operations in the laboratory. The challenge is to show that one of the central concepts of empiricism in the twentieth century is used initially, by Schlick and Reichenbach, to analyze the theory of relativity, but that it quickly becomes the tool of a more specific program, undertaken by Carnap and Hempel, of logical reconstruction of physical theories. Yet this concept, along with other concepts from coordinative epistemology, allows an empiricism that leaves room for the historical development of the concepts of magnitude. Analyzed and understood correctly, it can lay the foundations of a historical empiricism, in which theoretical concepts would no longer be reconstructed only from empirical measurements, but also from concepts inherited from historically antecedent theories
 
Audience Level
0
Audience Level
1
  Kids General Special  
Audience level: 0.66 (from 0.54 for The reform ... to 0.99 for La théori ...)

Alternative Names
De Courtenay Nadine

De Courtenay, Nadine 1961-

Languages
French (13)

English (7)