WorldCat Identities

Chauvaud, Frédéric

Overview
Works: 188 works in 499 publications in 3 languages and 6,079 library holdings
Genres: History  Conference papers and proceedings  Naval history 
Roles: Author, Publishing director, Editor, Author of introduction, Director, Thesis advisor, Organizer of meeting, Opponent, Other, Redactor, Interviewee, wpr, dgs, Contributor, 080
Publication Timeline
.
Most widely held works by Frédéric Chauvaud
Histoire de la haine : une passion funeste 1830-1930 by Frédéric Chauvaud( )

13 editions published between 2014 and 2019 in 3 languages and held by 280 WorldCat member libraries worldwide

La haine possède une histoire : ses expressions, ses modalités, ses logiques, ses objets et ses effets ne sont ni identiques ni immuables. Cet essai replace cette passion funeste dans son époque et cerne ses raisons évoquées par les contemporains. Si la haine est à sa manière une forme de rationalité permettant de se mouvoir dans l'univers social, elle est une « figure du pensable » et un ressort psychologique déterminant, donnant la possibilité de comprendre ce qui anime les individus et les sociétés
Corps saccagés : une histoire des violences corporelles du siècle des lumières à nos jours by Frédéric Chauvaud( )

8 editions published in 2009 in French and Undetermined and held by 273 WorldCat member libraries worldwide

Le corps malmené, violenté, brutalisé a fait l'objet, pour la période moderne et contemporaine, d'un certain nombre de travaux remarquables, mais souvent épars. L'étude des « corps saccagés », vivants ou morts, pose la question d'une « cruauté résiduelle » et celle du transfert de la violence concrète vers l'imaginaire. Mais faire l'inventaire des corps dégradés, lacérés ou encore démembrés s'avère sans doute une entreprise démesurée. Il reste toutefois possible de multiplier les approches et de s'attacher aussi bien à décrire les corps brutalisés, qu'à s'interroger sur les logiques du passage à l'acte ou à analyser la « réception » des violences corporelles. Dans le même temps s'élabore une science des « indices », étudiant les plaies et les traces sanguinolentes, tentant d'expliquer les crimes particulièrement horribles. À leur tour, des artistes se mettent à la recherche de la matérialité du corps, quitte à s'attacher plus particulièrement « à cette charogne des corps morcelés enfouie en chacun de nous ». Le crime individuel comme le massacre, les violences sexuelles à l'intérieur de la famille ou l'instrumentalisation des violences corporelles donnent au « corps saccagé » une actualité sans cesse renouvelée. Du corps des enfants violentés aux corps malmenés des soldats, il s'agit de varier les échelles d'analyse et d'examiner aussi bien les brutalités individuelles que les drames collectifs. Les usages du corps renseignent sur la volonté de savoir ce qui s'est passé ; ils informent sur les pratiques inavouables à l'encontre des corps vivants ou morts ; ils fixent, selon les époques, les formes de violences corporelles jugées inacceptables
Le corps en lambeaux : violences sexuelles et sexuées faites aux femmes by Frédéric Chauvaud( )

9 editions published between 2016 and 2018 in 3 languages and held by 273 WorldCat member libraries worldwide

Cet ouvrage analyse les violences portant atteinte à l'intégrité physique et morale des femmes sans enfermer celles-ci dans le rôle de victime. Il s'interroge sur la quasi-universalité du phénomène, tout en étudiant son ampleur, ses variations, ses répercussions et ses contextes. Quatre approches sont privilégiées afin de prendre la mesure des violences sexuelles et sexuées, de suivre les formes de brutalisation, de s'interroger sur leur mise en scène et enfin d'examiner les dispositifs punitifs et les mesures prises pour "réparer". (Ed.)
Le droit de punir : du siècle des Lumières à nos jours by Frédéric Chauvaud( )

9 editions published between 2012 and 2019 in French and Undetermined and held by 265 WorldCat member libraries worldwide

En 1930, quelques années après avoir publié ses Souvenirs de la Cour d'assises, André Gide suggérait que la punition devrait tenir compte de la personnalité des criminels. Comment punir quelqu'un que l'on ne connaît pas ?, se demandait-t-il, ajoutant qu'« il est, sur la carte de l'âme humaine, bien des régions inexplorées ». Régulièrement, avec plus ou moins d'intensité, le droit de punir a été et reste l'objet de réflexions, de controverses, de propositions de loi, de demandes de réformes. Les débats sont tantôt vifs et profonds et semblent concerner le plus grand nombre, tantôt ils s'appauvrissent et restent réservés aux « spécialistes » qui dans des manuels ou des ouvrages d'histoire du droit pénal présentent ce dernier comme le droit de réprimer ou de sanctionner les auteurs d'infractions. Mais quel sens faut-il donner à la peine si elle n'est pas accompagnée d'autres mesures ? Est-elle une sorte d'horizon d'attente, une fiction des sociétés contemporaines qu'il faut bien entretenir ? Ne faut-il pas « remettre à plat » la justice pénale et se demander si après avoir puni il est possible de guérir ou de rendre un citoyen à la société ? La « pénalité » doit conserver son utilité écrivent les uns et les autres. Mais faut-il punir le crime ou plutôt les criminels ? Faut-il punir de la même manière les enfants, les fous et les récidivistes ? Que doit-on faire à l'époque de l'Empire français dans les colonies ? Ne conviendrait-il pas de se demander à nouveau pourquoi punir ? et de réfléchir à l'efficacité de la justice répressive ? La justice d'expiation et la « rédemption du coupable » ne suffisent pas, la peine est devenue aussi un enjeu symbolique et un moyen de communication, voire une « arme pénale ». Deux siècles après le Code pénal de 1810, une réflexion sur l'histoire du droit de punir et son actualité s'imposait, mais il fallait multiplier les approches disciplinaires, car le droit de punir ne relève pas seulement de considérations abstraites ou de joutes
Les campagnes dans les sociétés européennes : France, Allemagne, Espagne, Italie, 1830-1930 by Rita Aldenhoff-Hübinger( )

11 editions published between 2005 and 2015 in French and held by 261 WorldCat member libraries worldwide

« Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920 : étude comparée de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et de l'Italie », nouvelle question mise au concours du Capes et de l'agrégation, impose de privilégier les aspects politiques et sociaux, en particulier les processus de politisation et les transformations sociales, relatifs à la place et au rôle des campagnes. Mais tandis que le « paysan » a fait l'objet d'articles de dictionnaire et de vastes enquêtes, il n'en est pas de même pour les campagnes. Bien souvent, elles sont définies par opposition à la ville. Aussi convient-il de s'interroger sur les notions d'« émancipation », de « modernisation », d'« intégration ». Toutefois pour comprendre la place complexe des campagnes dans les sociétés européennes, il importe aussi de s'attacher aux « espaces ruraux » et aux États-nations. Le présent ouvrage propose à la fois des synthèses chronologiques sur les campagnes européennes (1830-1848, 1914-1930), des mises au point thématiques (la politisation, la conflictuosité et les conflits, la jeunesse), des éclairages variés sur l'Italie, l'Espagne ou l'Allemagne, des approches problématisées (France) et historiographiques (Allemagne et Italie). Il comporte également une introduction présentant longuement la question et une solide bibliographie conçue comme un instrument de travail commode
Terres marines : études en hommage à Dominique Guillemet by Frédéric Chauvaud( )

9 editions published between 2005 and 2015 in 3 languages and held by 251 WorldCat member libraries worldwide

Livre d'hommage, Terres Marines rassemble les textes de collègues, de spécialistes, d'élèves et d'amis de Dominique Guillemet, universitaire dans toute la plénitude du mot, décédé brutalement en mars 2005, qui enseigna l'histoire moderne à l'université de Poitiers. Spécialiste reconnu de la géographie historique, du littoral et des sociétés francophones d'Amérique du Nord, son dernier livre Champlain ou les portes du Nouveau Monde (2004), écrit en collaboration avec Mickaël Augeron, fait auto
Justice et sociétés rurales du XVIe siècle à nos jours approches pluridisciplinaires by Frédéric Chauvaud( )

9 editions published in 2011 in French and Undetermined and held by 243 WorldCat member libraries worldwide

Si les violences et les conflits ruraux ont fait l'objet d'importants travaux, il n'en est pas de même pour la justice. En effet, « la justice à la campagne » a été en grande partie délaissée par la recherche. Or la notion de justice, placée aujourd'hui au centre de nombreux travaux et réflexions, tant à l'échelle européenne qu'à l'échelle internationale, s'avère ambivalente et complexe puisqu'elle peut aller de la demande d'une meilleure justice sociale à la volonté de saisir les inégalités socio-spatiales afin d'assurer des aménagements du territoire qui correspondent aux aspirations des acteurs. Dans les perceptions communes, la justice se confond avec l'institution judiciaire, c'est-à-dire avec le « système des tribunaux », mais elle déborde le seul examen de l'appareil judicaire. Prise dans l'univers des sociétés rurales, la justice est un outil de régulation sociale et d'arbitrage, mais elle est aussi prise dans une multiplicité d'usages, depuis les stratégies d'évitement jusqu'à des processus d'instrumentalisation en passant par des formes d'ignorance réciproques. Pour aborder ce vaste champ de recherche, trois entrées ont été privilégiées. La première traite plus particulièrement de la justice spatiale et de l'équité des territoires. La deuxième aborde la question de la proximité et du pluralisme, la troisième et dernière est consacrée aux processus d'instrumentalisation et d'accommodation. Le présent ouvrage, issu des travaux de chercheurs venant de plusieurs disciplines (histoire, droit, sociologie, géographie, histoire de l'art) a pour ambition de confronter les approches, de rendre compte de la vitalité de la recherche et des enjeux qu'elle révèle en les inscrivant dans la longue durée, de la fin de l'Ancien Régime à nos jours
Impossibles victimes, impossibles coupables les femmes devant la justice, XIXe-XXe siècles by Frédéric Chauvaud( )

6 editions published in 2009 in Undetermined and French and held by 234 WorldCat member libraries worldwide

Les femmes représentent moins de 15 % de l'ensemble des individus jugés au xixe et au xxe siècle. Elles sont globalement moins sanctionnées. Dans les « canards sanglants » du début du XIXe siècle, puis dans la presse populaire, la criminalité féminine est liée au sexe : femmes avorteuses et avortées, femmes infanticides, femmes prostituées, femmes adultères, femmes auteurs ou victimes d'un crime passionnel. De leur côté, la criminologie naissante et les discours savants ne disent guère autre chose et proposent une lecture proche du « sens commun » : la déviance et la criminalité féminine relèvent de l'intime et de la « nature des femmes ». L'activité des juridictions répressives, du tribunal de simple police à la cour d'assises, peut donner l'impression d'aller dans le même sens. Cet ouvrage se propose toutefois de mettre en évidence une déviance féminine plus diversifiée et délaissée par la recherche, évoquant le vol, l'escroquerie, ou la sédition politique autant que les crimes de mœurs. La petite délinquance, souvent oubliée, côtoie les gestes les plus spectaculaires et plus connus. Surtout, l'accent est mis ici sur l'ambivalence des femmes, à la fois victimes et coupables, ou coupables et victimes, devant la justice comme devant le jugement plus large de leurs contemporains ou de la postérité - pour les plus célèbres des « héroïnes de cour d'assises ». À travers des études qui se concentrent soit sur le processus judiciaire lui-même, soit sur sa médiatisation, ressort l'embarras que suscitent les femmes victimes ou déviantes, dans une période où la domination masculine pèse lourdement. Entre « éternelles coupables » et « éternelles victimes », les femmes en justice n'ont pas fini d'interroger les normes sociales et les pratiques répressives
Histoires de la souffrance sociale, XVIIe-XXe siècles by Ludivine Bantigny( )

10 editions published between 2007 and 2015 in French and Undetermined and held by 227 WorldCat member libraries worldwide

Les auteurs réfléchissent à la notion de souffrance sociale et analysent ses diverses expressions en France entre le XVIIe et le XXe siècle. La première partie s'attache à l'étude de la représentation de la souffrance sociale, la seconde à l'expression de cette souffrance chez les jeunes et les enfants, la troisième à ses causes et mécanismes, la dernière à ses manifestations
Experts et expertise judiciaire : France, XIXe et XXe siècles by Frédéric Chauvaud( )

13 editions published between 2003 and 2015 in French and Undetermined and held by 207 WorldCat member libraries worldwide

Négligée par les historiens, boudée par les juristes, délaissée par les sociologues et finalement ignorée par la recherche, l'histoire des experts et de l'expertise judiciaire s'avère essentielle pour comprendre à la fois le fonctionnement de la justice et celui des sociétés contemporaines. Aujourd'hui, tandis que l'actualité apporte son lot quotidien d'épisodes tragiques - explosions, accidents du travail, catastrophes aériennes, tragédies maritimes, tremblement d'un animal de ferme ou de boucherie -, la demande d'expertise ne cesse de croître. Pour autant les études historiques n'abordent pas la "question expertale". Le présent ouvrage entend ainsi combler une lacune pour les xixe et xxe siècles. Il a pour visée de traiter de l'expertise judiciaire qui constitue la matrice et le modèle de toutes les procédures d'expertise. À la fin du xixe siècle l'expression "justice scientifique" fait irruption dans de doctes traités ouvrant ainsi un débat, loin d'être refermé, sur la place qu'il convient d'accorder à la solution proposée par les experts. À la veille du second conflit mondial, la "puissance" des experts montre qu'ils sont devenus une des pièces maîtresses de la justice. Leur pouvoir d'investigation apparaît presque illimité. Toutes les caractéristiques de leurs spécialisations et de leurs missions sont en place et pourtant ils sont les méconnus de l'histoire judiciaire. Le présent livre entend saisir les transformations de l'instruction et du procès, comprendre la nouveauté qu'a représenté l'expertise judiciaire, cerner les grandes évolutions, analyser les crises, scruter les rapports du juge et des experts, suivre enfin l'expansion des expertises
Clameur publique et émotions judiciaires de l'Antiquité à nos jours by Frédéric Chauvaud( )

13 editions published between 2013 and 2019 in 3 languages and held by 206 WorldCat member libraries worldwide

Quel sens accorder aux manifestations sonores et publiques qui émaillent l'histoire de la justice ? Oubliés aujourd'hui, des cris judicaires parfaitement licites avaient pu investir des collectivités humaines entières d'un statut complet d'auxiliaire de la justice et de protection des vulnérables. Le « Haro ! » normand, sans doute le plus connu de ces cris, mobilisait tout un voisinage contre une offense. Mais il n'est pas le seul : bien des procédures justifiaient qu'une « clameur publique » saisisse le prétoire, autorise une poursuite à « cor et cris », étreigne un suspect, avant d'exiger du juge un prompt jugement. L'origine et l'ampleur de ces manifestations collectives bruyantes méritent de nouvelles approches inspirées par la recherche en histoire sonore du fait politique. De l'Antiquité à nos jours, si l'on connaît quelques formes de ces appels au secours judiciaire qui fondaient une plainte reçue par une procédure, la justice qui se construisait - ou se déconstruisait - autour de ces bruits reste à explorer, ou doit être relue par la focale de cet objet sous-estimé qu'est la clameur publique. Elle se lie et se délie sans cesse autour de l'histoire de l'oralité, des flagrances et de la dénonciation. Jetées à la face des juges, les expressions de la mobilisation collective engageaient également les identités communautaires et patriotes : appel au pouvoir souverain, elles renvoyaient ce dernier à son rôle fondamental de débiteur de justice. Escortant de près ces interactions intenses entre le pouvoir judiciaire et la foule, la clameur publique évoque aussi la vindicte et le lynchage. Est-ce cela qui fit qu'elle fut nettement infléchie aux Temps modernes ? Doit-on y lire une dérégulation des mouvements collectifs au bénéfice de la police et de la justice ? Les communautés, lentement dépossédées de leurs cris judiciaires par l'État justicier, n'ont pourtant pas si facilement abandonné le monopole de la violence licite face à la flagrance des offenses. Les réactions collectives dressent et redressent continuellement les scènes du théâtre de nos agitations publiques. De la clameur publique, aux émotions judiciaires, il est donc un chemin historique que cet ouvrage arpente pour faire la démonstration suivante : ces interactions frénétiques unissant les foules à leurs justices, nouées autour de la clameur publique, hantent encore nos procédures
Femmes et justice pénale : XIXe-XXe siècle by Frédéric Chauvaud( Book )

6 editions published between 2002 and 2015 in 3 languages and held by 175 WorldCat member libraries worldwide

Ensemble articulé d'une trentaine d'études sur les femmes et la justice, cet ouvrage constitue la première synthèse sur ce sujet peu connu qui s'intercale entre le domaine du droit en amont, et celui de la peine - et notamment de la prison - en aval. Il se concentre sur l'histoire contemporaine de quelques pays occidentaux, particulièrement la France et le Canada. Femmes et justice : ce thème dessine d'abord les contours d'une histoire spécifique, celle des illégalismes féminins (vol domestique, infanticide, avortement, prostitution) du XIXe et du début du XXe siècle ... Le fonctionnement judiciaire, marqué par la différenciation des sexes, est aussi mis en lumière. Cette asymétrie qui produit tantôt de l'indulgence, tantôt un surcroit de sévérité à rencontre des femmes jugées s'explique en partie par les représentations collectives qui érigent en modèle la femme-mère, douce et soumise. Toute déviance paraît dès lors monstrueuse : la criminelle occupe une place de choix dans l'imaginaire misogyne. Autre facette, la femme victime des violences masculines, privée du droit de se défendre, suspectée dans ses dires. Un long combat sera nécessaire pour que sa parole soit reconnue. La féminisation toute récente des métiers de justice n'est pas étrangère à cette révolution impulsée par les féministes
De Pierre Rivière à Landru la violence apprivoisée au XIXe siècle by Frédéric Chauvaud( Book )

11 editions published in 1991 in French and Italian and held by 131 WorldCat member libraries worldwide

Histoire de la justice de la Révolution à nos jours by Frédéric Chauvaud( Book )

5 editions published between 2007 and 2013 in French and held by 125 WorldCat member libraries worldwide

Les experts du crime la médecine légale en France au XIXe siècle by Frédéric Chauvaud( Book )

6 editions published in 2000 in French and held by 114 WorldCat member libraries worldwide

S'appuyant sur différentes affaires criminelles, l'auteur étudie le travail de "terrain" des experts (analyse des blessures, déterminer s'il y a eu avortement ...), illustre leurs controverses et leur soumission à des modes (les psychiatres, au milieu du siècle), décrit les tâtonnements de la toxicologie, toujours en butte à des poisons nouveaux
Le juge, le tribun et le comptable : histoire de l'organisation judiciaire entre les pouvoirs, les savoirs et les discours, 1789-1930 by Frédéric Chauvaud( Book )

10 editions published in 1995 in French and held by 112 WorldCat member libraries worldwide

L'ennemie intime : la peur : perceptions, expressions, effets by Frédéric Chauvaud( Book )

8 editions published between 2011 and 2019 in French and Undetermined and held by 107 WorldCat member libraries worldwide

« Sentiment d'inquiétude que l'âme éprouve à la présence ou à la pensée du danger » telle est la définition de la peur donnée par le Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle de Pierre Larousse. Ouvert dans les années 1970, le dossier de la peur, « composante majeure de l'expérience humaine », s'attachait principalement à la fin de l'époque médiévale et à l'époque moderne. Il méritait donc d'être revisité et poursuivi à un moment où les sondages auscultent les arrière-pensées et tentent de dévoiler les angoisses du présent et celles de l'avenir. Pour les lexicographes et les spécialistes de la psychologie, la peur est d'abord « l'ennemie intime » des hommes et des femmes isolées ou vivant en collectivité. Mais tout le monde n'est pas accessible de la même manière à la peur. Des sociétés peuvent y succomber toute entière, d'autres y faire face. La peur, « sentiment universel » peut être réelle, provoquée par une menace attestée, mais elle peut aussi être imaginée et susciter davantage d'incertitude et d'angoisse que les peurs effectives face à un risque connu. Les peurs connaissent de multiples nuances et degrés et ne sont pas immuables. Elles fonctionnent souvent par cycle. La perception d'un danger et les craintes plus ou moins vives suscitées peuvent surgir brusquement, disparaître et resurgir. Pour aborder ce vaste territoire, les expressions, les perceptions et les effets ont été privilégiés à partir de quatre entrées : les images et les mots relatifs à la peur ; les peurs suscitées par les éléments déchaînés ; les peurs sociales et l'effroi suscité par une situation ou une catégorie ; et enfin les peurs publiques allant de la frayeur face la guerre civile à l'anxiété devant les populations flottantes représentées par les mendiants
Histoires de la souffrance sociale by Frédéric Chauvaud( Book )

4 editions published between 1905 and 2007 in 3 languages and held by 105 WorldCat member libraries worldwide

Fréquemment ignorée par les contemporains, souvent inaperçue par la recherche, l'histoire de la souffrance sociale concerne à la fois les individus et les groupes. Elle relève de l'expérience douloureuse que les hommes et les femmes peuvent faire du monde social. L'histoire de ceux qui souffrent car ils se battent contre eux-mêmes, leur milieu, leur destinée familiale, la place sociale qui leur est faite est au centre des recherches présentées dans cet ouvrage. Fruit d'un travail collectif, il interroge les seuils de l'acceptable, objets difficilement saisissables, à l'intersection de l'individu et du collectif, du social et du psychisme
La dynamique de la violence approches pluridisciplinaires( Book )

3 editions published in 2010 in French and held by 104 WorldCat member libraries worldwide

La haine : histoire et actualité by Myriam Soria Audebert( Book )

7 editions published between 2008 and 2014 in French and Undetermined and held by 97 WorldCat member libraries worldwide

Selon les lexicographes, la haine n'est ni tout à fait un sentiment ni tout à fait une émotion, mais plutôt une passion funeste. Pour se nourrir et prospérer, elle a de plus souvent besoin de temps. Balzac écrivait que les meilleures haines, ce sont les haines entre soi, dans la famille. Toutefois, comme l'écrivait Tocqueville, elle peut aussi surgir sur la scène publique. Elle peut être plurielle, systématisée, et donner naissance à des "doctrines". Depuis les années 1960, la haine est évoquée dans les travaux historiques sans avoir fait l'objet de recherches spécifiques. Lucien Febvre avait souligné qu'il faudrait entreprendre une histoire de la haine. De son côté, la sociologie ne l'a guère abordée et les autres sciences humaines l'ont souvent délaissée. Toutefois, la visée du présent ouvrage n'est pas d'en donner un système explicatif, ni de la réduire à des aspects psychologiques, ni d'en livrer une histoire globale. Il propose un certain nombre d'études, afin de resituer les mouvements haineux dans un ensemble de contextes inscrit d'abord dans la durée. Le premier volet restitue des "moments haineux", de l'Antiquité à nos jours et en propose un certain éclairage. La deuxième partie explore des lieux et des régions d'expression, de production, de relégation ou de régulation de sentiments haineux. à travers le choix de terrains et d'objets contrastés, il est possible de voir que la haine n'est pas seulement une passion extérieure au fonctionnement normal des sociétés ou des groupes sociaux, mais qu'elle fait l'objet d'une véritable prise en charge sociale et collective. Les contributions rassemblées sous le titre "Supports" montrent que la haine vit, se transforme et meurt parfois. Elle peut être colportée par la mémoire familiale, les discussions entre soi, le bouche-à-oreille. Elle peut être aussi l'objet de controverses juridiques, s'exprimer dans un serment ou une revue prestigieuse, envahir les images au point de saturer parfois l'imaginaire
 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  General Special  
Audience level: 0.73 (from 0.44 for Histoire d ... to 0.89 for L'ennemie ...)

WorldCat IdentitiesRelated Identities
Alternative Names
Chauvand, Frédéric.

Chauvand, Frédéric 1955-

Chauvaud, F.

Chauvaud, F. 1955-

Chauvaud, F. (Frédéric)

Frédéric Chauvaud schrijver

Languages
French (125)

English (10)

Italian (1)