WorldCat Identities

Bouvier, Christophe

Overview
Works: 26 works in 32 publications in 3 languages and 60 library holdings
Genres: Academic theses 
Roles: Author, Other, Contributor, Opponent, Composer, Thesis advisor
Classifications: TD619.W48, 550
Publication Timeline
.
Most widely held works by Christophe Bouvier
Analyse et modélisation des écoulements en milieu urbain africain by Christophe Bouvier( Book )

6 editions published in 1990 in French and Undetermined and held by 19 WorldCat member libraries worldwide

Variabilités temporelle et spatiale des averses en milieu andin : exemple de la ville de Quito (Equateur)( )

1 edition published in 1999 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Caractérisation du régime pluviométrique et sa relation à la fonte du glacier Zongo (Cordillère Royale) by Cinthya Ramallo( )

1 edition published in 2013 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Le contexte général de l'étude est la caractérisation des variations du régime hydrologique et glaciologique du glacier de Zongo (16°15' de latitude sud en Bolivie) à partir du régime pluviométrique. L'hypothèse de base considère que les caractéristiques et propriétés de la saison des pluies ont une forte influence sur le bilan de masse et sur le régime hydrologique du glacier.Une base de données pluviométriques de 32 ans (données annuelles) et 19 ans (données journalières) a été compilée, critiquée et utilisée pour l'analyse de la précipitation à une échelle locale. Quatre régions climatiquement homogènes sont distinguées : l'Altiplano, la ville de La Paz, la partie haute et moyenne de la vallée du Zongo. Quatre méthodes pour l'identification des propriétés de la saison des pluies sont développées, deux basées sur l'intensité des pluies et deux basées sur l'occurrence des pluies. Finalement, six propriétés de la saison des pluies sont identifiées : la date de démarrage, la date de fin, la durée de la saison des pluies, la précipitation tombée durant cette saison, un indice de concentration et un indice d'intensités des pluies. Les résultats montrent que la variabilité interannuelle de la précipitation est contrôlée par les nombres de jours pluvieux pour le régime altiplanique, et par les intensités pour le régime amazonien (section moyenne de la vallée du Zongo). Une analyse de la variabilité interannuelle de la pluie a été comparée avec l'ENSO et les corrélations sont faibles durant les dernières 32 années entre ces deux variables.En comparant les deux dernières décennies [1992-2000] et [2001-2009] on observe une diminution de l'occurrence et de l'intensité des pluies durant l'installation de la saison des pluies mais une augmentation des intensités durant la saison des pluies.Dans la deuxième partie de cette étude on quantifie l'impact de la saison des pluies sur le bilan de masse et sur le régime hydrologique en tenant en compte chaque propriété. La corrélation entre les propriétés de la saison des pluies et les débits de fonte du glacier est plus forte qu'avec les bilan de masse. De plus, on met en évidence que la date de démarrage, la durée et la quantité de précipitation tombée durant le cœur de la saison des pluies sont les caractéristiques de la saison des pluies qui expliquent le mieux la variabilité interannuelle de la fusion. Finalement, cette étude permet d'avoir des nouveaux outils d'analyse qui pourraient être mise en place dans des modèles hydrologiques appliqués sur des bassins versants englacés
Stochastic simulation of near-surface atmospheric forcings for distributed hydrology by Sheng Chen( )

1 edition published in 2018 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

This PhD work proposes new concepts and tools for stochastic weather simulation activities targeting the specific needs of hydrology. We used, as a demonstration, a climatically contrasted area in the South-East of France, Cévennes-Vivarais, which is highly attractive to hydrological hazards and climate change.Our perspective is that physical features (soil moisture, discharge) relevant to everyday concerns (water resources assessment and/or hydrological hazard) are directly linked to the atmospheric variability at the basins scale, meaning firstly that relevant time and space scales ranges must be respected in the rainfall simulation technique. Since hydrological purposes are the target, other near-surface variates must be also considered. They may exhibit a less striking variability, but it does exist. To build the multi-variable modeling, co-variability with rainfall is first considered.The first step of the PhD work is dedicated to take into account the heterogeneity of the precipitation within the rainfall simulator SAMPO [Leblois and Creutin, 2013]. We cluster time steps into rainfall types organized in time. Two approaches are tested for simulation: a semi-Markov simulation and a resampling of the historical rainfall types sequence. Thanks to clustering, all kind of rainfall is served by some specific rainfall type. In a larger area, where the assumption of climatic homogeneity is not considered valid, a coordination must be introduced between the rainfall type sequences over delineated sub-areas, forming rainy patterns at the larger scale.We first investigated a coordination of Markov models, enforcing observed lengths-of-stay by a greedy algorithm. This approach respects long duration aggregates and inter-annual variability, but the high values of rainfall are too low. As contrast, the joint resampling of historically observed sequences is easier to implement and gives a satisfactory behavior for short term variability. However it lacks inter-annual variability.Both approaches suffer from the strict delineation of homogeneous zones and homogeneous rainfall types.For these reasons, a completely different approach is also considered, where the areal rainfall totals are jointly modeled using a spatio-temporal copula approach, then disaggregated to the user grid using a non-deterministic, geostatistically-based conditional simulation technique. In the copula approach, the well-known problem of rainfall having atom at zero is handled in replacing historical rainfall by an appropriated atmospheric based rainfall index having a continuous distribution. Simulated values of this index can be turned to rainfall by quantile-quantile mapping.Finally, the copula technique is used to link other meteorological variables (i.e. temperature, solar radiation, humidity, wind speed) to rainfall. Since the multivariate simulation aims to be driven by the rainfall simulation, the copula needs to be run in conditional mode. The achieved toolbox has already been used in scientific explorations, it is now available for testing in real-size application. As a data-driven approach, it is also adaptable to other climatic conditions. The presence of atmospheric precursors a large scale values in some key steps may enable the simulation tools to be converted into a climate simulation disaggregation
Modélisation hydrologique distribuée des crues en région Cévennes-Vivarais : impact des incertitudes liées à l'estimation des précipitations et à la paramétrisation du modèle by Rafael Navas Nunez( )

1 edition published in 2017 in Spanish and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

It is known that having a precipitation observation system at high space - time resolution is crucial to obtain good results in rainfall - runoff modeling. Radar is a tool that offers quantitative precipitation estimates with very good resolution. When it is merged with a rain gauge network the advantages of both systems are achieved. However, radars estimates have different uncertainties than those obtained with the rain gauge. In the modeling process, uncertainty of precipitation interacts with uncertainty of the hydrological model. The objective of this work is: To study methods used to quantify the uncertainty in radar - raingauge merge precipitation estimation and uncertainty in hydrological modeling, in order to develop a methodology for the analysis of their individual contributions in the uncertainty of rainfall - runoff estimation.The work is divided in two parts, the first one evaluates: How the uncertainty of radar precipitation estimation can be quantified? To address the question, the geostatistical approach by Kriging with External Drift (KED) and Stochastic Generation of Precipitation was used, which allows to model the spatio - temporal structure of errors. The method was applied in the Cévennes - Vivarais region (France), where there is a very rich observation system. The second part explains: How can it be quantified the uncertainty of the hydrological simulation coming from the radar precipitation estimates and hydrological modeling process? In this point, the hydrological mesoscale computation tool was developed; it is distributed hydrological software in time continuous, within the basis of the Curve Number and the Unit Hydrograph. It was applied in 20 spatio-temporal resolutions ranging from 10 to 300 km2 and 1 to 6 hours in the Ardèche (~ 1971 km2) and the Gardon (1810 km2) basins. After a sensitivity analysis, the model was simplified with 4 parameters and the uncertainty of the chain of process was analyzed: 1) Precipitation estimation; 2) Hydrological modeling; and 3) Rainfall - runoff estimation, by using the coefficient of variation of the simulated flow.It has been shown that KED is a method that provides the standard deviation of the precipitation estimation, which can be transformed into a stochastic estimation of the local error. In the chain of processes: 1) Uncertainty in precipitation estimation increases with decreasing spatio-temporal scale, and its effect is attenuated by hydrological modeling, probably due by storage and transport properties of the basin; 2) The uncertainty of hydrological modeling depends on the simplification of hydrological processes and not on the surface of the basin; 3) Uncertainty in rainfall - runoff treatment is the result of the amplified combination of precipitation and hydrologic modeling uncertainties
Multivariate density model comparison for multi-site flood-risk rainfall in the French Mediterranean area by Julie Carreau( )

1 edition published in 2015 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

The added value of spatially distributed meteorological data for simulating hydrological processes in a small Mediterranean catchment by Ahlem Gara( )

1 edition published in 2019 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

SUBSTANCES AGISSANT SUR LES DIFFERENTS SOUS-TYPES DE RECEPTEURS ALPHA-2 ADRENERGIQUES by Christophe Bouvier( )

1 edition published in 1990 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Integrated high-resolution dataset of high-intensity European and Mediterranean flash floods by William Amponsah( )

1 edition published in 2018 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Comparison of modeling approaches for flood forecasting in the High Atlas Mountains of Morocco by El Mahdi El Khalki( )

1 edition published in 2018 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

LA BUCCO-PHARYNGECTOMIE : RESULTATS CARCINOLOGIQUES ET FONCTIONNELS ; A PROPOS DE 120 CAS (DES OTO-RHINO-LARYNGOLOIE) by Christophe Bouvier( Book )

1 edition published in 1997 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Modelisation du fouillis radar. Application a un probleme de classification et de simulation by Christophe Bouvier( Book )

2 editions published in 1996 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

LES RADARS DE VEILLE SONT FREQUEMMENT PERTURBES PAR DES ECHOS PARASITES DUS A L'ENVIRONNEMENT (MER, SOL, PLUIE,), APPELES FOUILLIS. CES DIFFERENTS FOUILLIS DETERIORENT LES PERFORMANCES DE DETECTION DU RADAR. LA RECONNAISSANCE DE L'ENVIRONNEMENT DE DETECTION DU RADAR, C'EST-A-DIRE DU FOUILLIS, PERMET DE CONTROLER AUTOMATIQUEMENT LES MODES DE FONCTIONNEMENT DES RADARS DE VEILLE. ON TEND ALORS A RENDRE LE RADAR INTELLIGENT, C'EST-A-DIRE A SUPPLEER L'OPERATEUR RADAR DANS SES ROLES D'ANALYSE DE L'ENVIRONNEMENT RENCONTRE ET DE CHOIX DES MODES RADAR LES MIEUX ADAPTES. A PARTIR D'INFORMATIONS SPECTRALES OBTENUES A TRAVERS UNE ETAPE DE MODELISATION AUTOREGRESSIVE DES SIGNAUX RECUS, CETTE ETUDE MONTRE QU'IL EST POSSIBLE DE CLASSIFIER DIFFERENTS TYPES DE FOUILLIS RADAR A L'AIDE D'UN CLASSIFIEUR NEURONAL. POUR POUVOIR VALIDER CETTE ETUDE RELATIVE A LA CLASSIFICATION, UN SIMULATEUR DE FOUILLIS DE MER A ETE DEVELOPPE, IMPLEMENTE ET TESTE. CE SIMULATEUR PRESENTE LES AVANTAGES DE POUVOIR FAIRE VARIER DE MANIERE SIMPLE ET INDEPENDANTE UN GRAND NOMBRE DE PARAMETRES EXPERIMENTAUX, PERMETTANT AINSI DE GENERER DE NOMBREUX SCENARII QUI SONT INDISPENSABLES POUR ETUDIER L'INFLUENCE DU FOUILLIS SUR LES PERFORMANCES DE DETECTION DES RADARS, AINSI QUE POUR EVALUER ET AMELIORER LES ALGORITHMES DE TRAITEMENT DU SIGNAL. LE MODELE DE SIMULATION PROPOSE PERMET UN CONTROLE INDEPENDANT DU SPECTRE ET DE LA DISTRIBUTION D'AMPLITUDE (DISTRIBUTION K), ET IL OFFRE LA POSSIBILITE DE GENERER DES VIDEOS RADAR DE FOUILLIS DE MER BIDIMENSIONNELLES (AZIMUT ET DISTANCE)
Investigation of polishing algorithms and removal processes for a deterministic subaperture polisher by Christophe Bouvier( )

1 edition published in 2007 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

MNT et observations multi-locales du réseau de drainage d'un petit bassin versant rural dans une perspective d'aide à la modélisation spatialisée by Benoit Sarrazin( )

1 edition published in 2012 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Le fonctionnement hydrologique des petits bassins versants ruraux de quelques km² à régime intermittent est complexe car de nombreux processus affectent le cheminement des eaux de surface. Il en résulte une variabilité de la densité de drainage et de la dynamique de l'écoulement au sein du réseau hydrographique. Cette dynamique de fonctionnement est peu prise en considération du fait des difficultés d'ordres techniques et économiques pour suffisamment observer les mouvements de l'eau à la surface. Or, c'est une information essentielle pour décrire la connectivité hydrologique du bassin qui représente la distribution spatiale et temporelle des surfaces contributives à l'écoulement par leur connexion au réseau de drainage. De telles connaissances seraient utiles pour traiter la question de la séparation entre production et transfert effectuée dans les modèles hydrologiques, avec la perspective de proposer des simulations plus justes physiquement. L'objectif de la thèse est de proposer des approches spatiales pour mieux intégrer la dynamique de fonctionnement du réseau de drainage en lien étroit avec la réponse hydrologique du bassin. Le Mercier (7 km²) est le site expérimental situé en tête du bassin versant de l'Yzeron (142 km²) localisé à l'ouest de l'agglomération lyonnaise. Ce bassin sur socle cristallin est composé essentiellement de surfaces agricoles et de forêts. Son fonctionnement hydrologique est affecté par l'existence de zones humides contributives. Un réseau de routes et de fossés anthropiques s'ajoute aux talwegs naturels. Les méthodes développées relèvent de deux approches : (1) la microtopographie issue d'un MNT LiDAR (Light Detection and Ranging) permet d'identifier et décrire des extensions fonctionnelles du réseau de drainage d'une part au niveau des linéaires artificiels avec un apport minimal de données externes, et d'autre part au niveau des talwegs naturels en distinguant la présence ou l'absence d'un chenal de drainage, signe d'un potentiel d'écoulement concentré. (2) Un dispositif de 18 capteurs limnimétriques est mis en œuvre pour assurer un suivi permanent de la réponse hydrologique par emboitement de stations au sein du réseau hydrographique. Cette observation « multi-locale » permet de mesurer l'évolution de la densité de drainage, d'identifier localement la hiérarchie des facteurs qui affectent la réponse et de distinguer différentes dynamiques de transfert dans le réseau de drainage. Les résultats des approches par la microtopographie et par observations multi-locales aident à identifier des régions du bassin au comportement différent. Ils permettent notamment de mieux comprendre les interrelations entre occupation du sol et processus hydrologiques, voire géomorphologie et processus. Ces résultats valident donc l'intérêt du capteur LiDAR et celui d'un dispositif in situ souple et adaptable pour proposer un « pattern de drainage » réaliste en limitant le recours au terrain. Enfin, ce pattern décrivant la tendance d'organisation spatiale des écoulements, est paramétré dans une fonction de transfert géomorphologique calculée sur la base des cheminements fournis par un MNT. L'usage de cet outil constitue une ébauche mais conforte l'idée d'un couplage entre le pattern de drainage et la réponse du bassin versant dans des conditions d'intensité pluvieuse soutenue et d'humidité modérée pour expliquer la réponse rapide du bassin. L'ensemble des résultats justifie donc la mise en avant de la nature transitoire du réseau de drainage pour paramétrer des modèles spatialisés avec la perspective d'améliorer leurs capacités prédictives
Impact de la résolution spatiale et temporelle des entrées pluviométriques pour la modélisation hydrologique en Afrique de l'Ouest et implication dans l'utilisation des produits satellitaires : Etude de cas sur le Bassin de l'Ouémé au Benin by Tania Gascon( )

1 edition published in 2016 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Les zones intertropicales sont caractérisées par des précipitations très variables dans l'espace et le temps qui peuvent produire sur une même région des conditions de sécheresse prolongées entrecoupées d'événements pluviométriques intenses. Ces extrêmes secs et humides peuvent provoquer des pénuries d'eau ou des inondations, mettant en péril des populations souvent très vulnérables aux aléas climatiques. C'est particulièrement le cas de l'Afrique de l'Ouest qui, dans un contexte de conditions sèches dominantes depuis les années 1970, subit ces deux dernières décennies un nombre croissant d'inondations. Face à un réchauffement climatique déjà bien réel, mais qui va se renforcer avec des conséquences sur le cycle de l'eau encore très incertaines, il est nécessaire de mieux comprendre comment la variabilité climatique - et en l'occurrence plus spécifiquement la variabilité pluviométrique, impacte la variabilité hydrologique. On dispose pour cela de modèles numériques de surface qui représentent de façon explicite les principaux processus intervenant dans les bilans d'eau. Ils doivent être alimentés par des champs de forçage pluviométrique à des résolutions suffisamment fines pour bien représenter les variabilités de petite échelle qui caractérisent les précipitations tropicales (résolution spatiale de quelques kilomètres et pas de temps horaire ou inférieur). De telles résolutions sont la plupart du temps incompatibles avec les échelles des données issues des réseaux pluviométriques nationaux en Afrique de l'Ouest (densité moyenne de 1 pluviomètre pour 10.000 km² au pas de temps journalier). Il existe de surcroît des zones entières qui sont peu ou mal couvertes du fait de conditions climatiques difficiles ou du manque de moyens des services météorologiques nationaux. Dans ce contexte, la télédétection satellite s'avère très utile, mais elle ne permet pas encore d'atteindre les résolutions mentionnées plus haut. Compte tenu de cette situation, la question de la sensibilité des modèles hydrologiques à la résolution des champs pluviométriques utilisés pour les forcer constitue un sujet important, assez peu abordé en tant que tel dans la littérature consacrée à l'utilisation des données satellitaires pour forcer des modèles hydrologiques.Cette thèse s'attache donc à traiter séquentiellement deux questions distinctes, mais souvent confondues : i) quel est l'impact de la dégradation de la résolution spatio-temporelle des champs de forçages pluviométriques sur la réponse d'un modèle hydrologique, et ce en supposant que ces champs sont dépourvus d'erreur en moyenne ; ii) comment les champs de pluie estimés par satellite, qui présentent de façon combinée des problèmes de résolution et de biais, influencent-ils la réponse hydrologique simulée?Le jeu de données utilisé pour l'étude est celui du site soudanien de l'observatoire AMMA-CATCH au Benin (bassin de l'Ouémé, 13150 km2). Le réseau de pluviographes de cet observatoire permet de calculer des champs de référence à très fine résolution (0.05° et 30 minutes), utilisés pour forcer le modèle hydrologique DHSVM et constituer ainsi des débits simulés de référence. A partir de là il est possible de procéder à des études de sensibilité dans les deux directions mentionnées ci-dessus
Integrated high-resolution dataset of high intensity Euro-Mediterranean flash floods by William Amponsah( )

1 edition published in 2018 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Aplicacion del metodo kriging en la construccion de campos de tormenta en la ciudad de Mexico by Hector Leonardo Cisneros Iturbe( )

1 edition published in 2001 in Spanish and held by 1 WorldCat member library worldwide

Generating rainfall fields using principal components (PC) decomposition of the covariance matrix a case study in Mexico City( )

1 edition published in 2003 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

Modélisation hydrologique distribuée sur le Gardon d'Anduze : étude comparative de différents modèles pluie-débit, extrapolation de la normale à l'extrême et tests d'hypothèses sur les processus hydrologiques by Arthur Marchandise( Book )

in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Les bassins cévenols (Sud de la France) sont soumis en automne à des événements pluviométriques intenses à l'origine de crues « éclair » dévastatrices, comme le montre l'exemple de la crue de septembre 2002. En termes de protection des populations, la prévision à court terme de ces épisodes est un enjeu majeur. Les modèles pluie-débit constituent un des outils pour la prévision, et restent encore largement perfectibles en extrapolation temporelle (vers les extrêmes) et spatiale (transposition à des bassins non jaugés). Ces deux aspects sont étudiés dans ce travail, à travers une analyse des performances des modèles de la normale à l'extrême, et une interprétation de ces performances. Le site d'étude est le bassin du Gardon d'Anduze (545 km2). Dans un premier temps, 3 modèles spatialisés ont été calés et validés sur un échantillon d'une trentaine de crues observées entre 1972 et 2003. Ces modèles s'appuient sur des processus de nature différente : ruissellement hortonien par dépassement de la capacité d'infiltration des sols pour ALTHAIR, ruissellement sur sols saturés pour TopModel, relation empirique entre cumul de pluie et coefficient de ruissellement pour SCS. Les performances de ces modèles sont globalement équivalentes, et montrent que des modèles a priori différents peuvent être contraints numériquement afin de reproduire les crues de façon satisfaisante. Néanmoins, les valeurs des paramètres des modèles susceptibles de recevoir une interprétation physique diffèrent sensiblement des valeurs mesurables sur le terrain. Dans un second temps, on s'intéresse à l'origine de ces différences, et on teste des hypothèses liées à la variabilité spatiale des épaisseurs de sol et des déficits en eau. Ces hypothèses sont étudiées à l'aide d'un modèle bi-couches à base mécaniste : TOPKAPI. Différentes distributions spatiales d'épaisseurs de sol sont générées; elles montrent la sensibilité du modèle à la nature (distribution aléatoire ou distribution corrélée) et aux propriétés (variance en particulier) de la distribution. Les valeurs des paramètres ajustés sur le sous-bassin de Saumane (101 km2), en particulier la conductivité hydraulique Ks, sont modifiées lorsqu'on introduit une variabilité des épaisseurs de sol. Elles se rapprochent de leur estimation sur le terrain. La connaissance de la variabilité temporelle et spatiale des épaisseurs de sols revêt donc une grande importance, et doit motiver par la suite une exploration plus systématique. Ce travail permet de préciser les apports et les conditions d'applications des modèles pluie-débit spatialisés dans un contexte de prévision : apport de la mesure radar de la pluie, protocoles de calage des modèles, importance de l'initialisation des stocks hydriques et des déficits en eau, prise en compte des organisations spatiales de ces stocks ou déficits dans les formations superficielles. Cette analyse demande à être étendue à d'autres types de bassins méditerranéens : bassins sédimentaires de la plaine littorale, bassins karstiques
Prédétermination des débits de crues extrêmes en sites non jaugés : régionalisation de la méthode par simulation SHYREG by Jean Odry( )

1 edition published in 2017 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Flood hazard estimation in ungauged sites presents a major challenge for risk management. The complexity of the phenomenon arises from both the need for a multivariate approach (estimation of different flood characteristics: peak flow, volume, duration ...), and for an approach which offers a reasonable extrapolation of extreme events. The SHYREG method is based on the simulation of flood scenarios and presents these benefits. It has been evaluated during the ANR ExtraFlo project. It showed good performance in both accuracy and stability when calibrated against local discharge data. However, weaknesses have been identified when implemented in ungauged sites.The objective of the present thesis is to develop the method in order to improve the SHYREG performances in ungauged sites. Two kinds of modifications were implemented. First, the calibration of the method in gauged sites was reviewed. The main idea was to integrate more data and to take more into account the coherence between simulated discharges in different sites. Then, diverse regionalisation schemes extracted from the scientific literature were considered. Their application demonstrated the necessity to exploit information from nearby sites and the physical properties of the catchments. Finally, a version which realises the regionalisation simultaneously to the calibration has been selected. Its comparison with other method showed the quality of this new version of SHYREG
 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  Kids General Special  
Audience level: 0.93 (from 0.79 for Investigat ... to 0.99 for Investigat ...)

Associated Subjects
Languages