WorldCat Identities

Le Guidec, Raymond

Overview
Works: 50 works in 69 publications in 2 languages and 198 library holdings
Genres: Examinations, questions, etc 
Roles: Editor, Publishing director, Honoree
Classifications: KJV931, 347.016
Publication Timeline
Key
Publications about  Raymond Le Guidec Publications about Raymond Le Guidec
Publications by  Raymond Le Guidec Publications by Raymond Le Guidec
Most widely held works by Raymond Le Guidec
Recueil de solutions d'examens professionnels : cas pratiques et examens du notariat by Georges Morin ( Book )
1 edition published in 2013 in French and held by 36 WorldCat member libraries worldwide
Liquidations exercices corrigés by Raymond Le Guidec ( Book )
1 edition published in 2012 in French and held by 28 WorldCat member libraries worldwide
Techniques des liquidations et partages des communautés et successions ( Book )
4 editions published between 1996 and 2002 in French and held by 19 WorldCat member libraries worldwide
Introduction au droit de l'entreprise : préparation au D.P.E.C.F. : épreuve no 1 by Yvon Desdevises ( Book )
4 editions published in 1990 in French and held by 15 WorldCat member libraries worldwide
Les annales du D.S.N. : actes courants et techniques contractuelles ( Book )
4 editions published between 1997 and 2001 in French and held by 14 WorldCat member libraries worldwide
Les Annales du D.S.N. : actes courants et techniques contractuelles, sous la dir. du ( Book )
1 edition published in 1997 in French and held by 10 WorldCat member libraries worldwide
Les annales du D.S.N. (Diplôme supérieur du Notariat) : techniques des liquidations et partages des communautés et successions ( Book )
4 editions published between 1998 and 2003 in French and held by 10 WorldCat member libraries worldwide
Droits de famille et communauté de vie by Laurent Griffon ( Book )
2 editions published between 2000 and 2001 in French and held by 7 WorldCat member libraries worldwide
LA THESE MET EN EVIDENCE LES INTERACTIONS ENTRE UN FAIT, LA COMMUNAUTE DE VIE, ET LE DROIT, LES DROITS DE FAMILLE. LA COMMUNAUTE DE VIE EST UNE LIBERTE CIVILE, ELLE REPOSE SUR UN ELEMENT INDISPENSABLE, LA VOLONTE. LA RECONNAISSANCE DE DROITS DE FAMILLE PAR LA COMMUNAUTE DE VIE A ETE REFORMEE, PUISQU'AU MARIAGE ET AU CONCUBINAGE, DESORMAIS RECONNU PAR LA LOI, S'AJOUTE LE PACTE CIVIL DE SOLIDARITE.LES DROITS ACCORDES AU MOMENT DU CHOIX DE LA FORME DE LA COMMUNAUTE DE VIE SONT FONCTION DE L'INTENSITE DE L'ENGAGEMENT : LES EPOUX BENEFICIENT DU STATUT LE PLUS COMPLET, TANT SUR LE PLAN EXTRAPATRIMONIAL QUE PATRIMONIAL, LES CONCUBINS EN SONT DEPOURVUS, LES PARTENAIRES SE VOYANT RECONNAITRE DES DROITS PATRIMONIAUX POUR L'ESSENTIEL. LE RAPPROCHEMENT ENTRE LES STATUTS SE FAIT EN REALITE PAR L'ENFANT, EN APPLICATION DU PRINCIPE D'EGALITE DES FILIATIONS. LA COMMUNAUTE DE VIE, SOURCE DE DROITS, CONDITIONNE AUSSI L'EFFECTIVITE DE CES DROITS. VECUE DE BONNE FOI, ELLE PERMET LA CONSOLIDATION DU TITRE (MARIAGE, PACS, FILIATION), LE MAINTIEN DES DROITS RECONNUS , VOIRE L'ACQUISITION DE DROITS NOUVEAUX (NATIONALITE, ADOPTION, PMA). SA DISPARITION DONNE TOUTE LA MESURE DE SON IMPORTANCE. QUE LA COMMUNAUTE DE VIE CESSE VOLONTAIREMENT OU PAR DECES, LES EPOUX SONT LES MIEUX PROTEGES : RECONNAITRE AU PLUS DEMUNI OU AU SURVIVANT, POURVU DE DROITS SUCCESSORAUX AB INTESTAT, LE MAINTIEN DE SES CONDITIONS DE VIE. PAR COMPARAISON, LES PARTENAIRES PEUVENT PRETENDRE A UNE MOITIE DU PATRIMOINE COMMUN, LES CONCUBINS DEVANT S'EN REMETTRE AU JUGE. EN MATIERE DE FILIATION, L'INFERIORITE SUCCESSORALE DE L'ENFANT ADULTERIN EST APPELEE A DISPARAITRE. L'ETUDE SOULIGNE AINSI LA SUPERIORITE DU MARIAGE, INSTITUTION ET ACTE DE PREVISION D'UN ENGAGEMENT POUR LA VIE, SUR LE PACS, CONTRAT A DUREE INDETERMINEE, ET SUR LE CONCUBINAGE, UNION FACTUELLE ALEATOIRE
Le devoir familial de solidarité by Ismérie Lezier-Del Valle ( Book )
2 editions published in 2005 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide
Malgré les transformations et les nombreuses crises que connaît la famille, le devoir familial de solidarité apparaît comme une constante. Conscience qu'ont les proches parents de s'entraider, ce devoir n'a véritablement jamais été identifié juridiquement. Certes, son appréhension juridique révèle une multitude d'obligations légales ou contractuelles allant de l'obligation alimentaire à l'assurance-vie prévoyance en passant par la réserve héréditaire. Partant du constat de la diversité des devoirs de famille, la thèse met en évidence l'existence d'un seul et même devoir familial de solidarité qui se décline en une multitude de modalités. La recherche d'une unité entre les diverses manifestations de solidarité conduit aux fondements juridiques de ce devoir. Si le lien de famille s'impose en premier lieu, sa compréhension restrictive par notre droit empêche de rendre compte de la solidarité pourtant présente dans certaines structures familiales actuelles comme notamment les familles secondes et le concubinage. Ainsi, sont explorés d'autres fondements tels que les notions de piété et de communauté de vie qui permettent d'admettre plus largement l'existence d'un devoir de solidarité. En outre, l'unité des devoirs de famille est envisagée à travers les conditions indispensables à la mise en couvre tant matérielles - les ressources et les besoins - que morales - le comportement des protagonistes. Une définition de ces critères est proposée afin qu'ils puissent s'appliquer à toutes les manifestations de solidarité. Enfin, l'unité se retrouve dans la gratuité, caractéristique du devoir familial de solidarité qui tend à être limité. Si cette étude permet de démontrer l'existence d'une unité dans la solidarité familiale, elle souligne également son imperfection
PROTECTION DU PATRIMOINE ET RISQUES LIES A L'ENTREPRISE : L'OBLIGATION AUX DETTES SOCIALES by NICOLE LE GAC ( Book )
1 edition published in 1995 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide
L'ENTREPRISE EST PAR ESSENCE UNE AVENTURE RISQUEE. LA RECHERCHE D'UNE PROTECTION DU PATRIMOINE PRIVE CORRESPOND ALORS A UN BESOIN REEL DES CHEFS D'ENTREPRISE ET DES ASSOCIES. NOUS AVONS DANS CETTE PERSPECTIVE, ETUDIE L'ENVIRONNEMENT JURIDIQUE DE LA PROTECTION DU PATRIMOINE PRIVE. SUR LE PLAN RATIONNEL, C'EST LA THEORIE DE LA PERSONNE MORALE QUI A RENDU POSSIBLE LALIMITATION DE LA RESPONSABILITE PATRIMONIALE DES ENTREPREMEURS. LA PERSONNE MORALE CONSTITUE AINSI UN ECRAN PROTECTEUR DANS LES SOCIETES DE CAPITAUX. EN CAS DE TRANSPARENCE DE LA PERSONNE MORALE DANS CERTAINES SOCIETES, UN POINT EST CERTAIN : LA PERSONNE MORALE NE S'ALTERE PAS, L'ENGAGEMENT DES ASSOCIES AUX DETTES SOCIALES N'EST QUE SUBSIDIAIRE. IL APPARAIT ALORS NECESSAIRE DE S'INTERESSER A LA LIMITATION DES RIQUES PAR LA RECONNAISSANCE DE LA PERSONNALITE MORALE AUX SOCIETES. EN L'ABSENCE DE PERSONNALITE MORALE, LES RIQUES POUR LE PATRIMOINE PRIVE APPARAISANT EN CONSEQUENCE COMME LOIN D'ETRES NEGLIGEABLES, NOTRE ETUDE FAIT LE POINT SUR LE DEGRE D'EXPOSITION DU PATRIMOINE PERSONNEL ET FAMILIAL. SI EN THEORIE, ET MEME EN L'ABSENCE DE PERSONNE MORALE, UNE CERTAINE PROTECTION DU PATRIMOINE PRIVE SEMBLE ENVISAGEABLE, ON S'APERCOIT EN PRATIQUE, QU'ELLE EST DIFFICILE SANS UN REEL RESPECT DES DROITS DES CREANCIERS DE L'ENTREPRISE, ET NOTAMMENT QU'ELLE NE PEUT S'ENVISAGER QUE PAR LA RECHERCHE DE MOYENS QUI EN PERMETTANT D'ASSURER UNE MEILLEURE PERENNITE DE L'ENTREPRISE, VONT EVITER LA PRISE DE CAUTIONNEMENT PAR LES BANQUES
Les relations de travail dans la famille essai sur l'évolution du principe d'égalité hommes et femmes dans l'entreprise familiale by Marianne Forgit ( Book )
1 edition published in 1996 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide
NOTRE RECHERCHE PORTE SUR LES RELATIONS DE TRAVAIL DANS LA FAMILLE, ET PLUS PRECISEMENT SUR LE STATUT PROFESSIONNEL DES HOMMES ET DES FEMMES-EPOUX OU CONCUBINSDANS L'ENTREPRISE FAMILIALE. LA RECONNAISSANCE JURIDIQUE INITIALE (CONTRAT DE TRAVAIL, CONTRAT DE SOCIETE) DU TRAVAIL EFFECTUE PAR LE CONJOINT EST AUJOURD'HUI ADMISE. CELLE-CI ETANT CEPENDANT PEU FREQUENTE, UNE RECONNAISSANCE JURIDIQUE DERIVEE D'UNE SITUATION DE FAIT (SIMPLE ASSISTANCE, COLLABORATION AU SENS STRICT, COEXPLOITATION)A VU LE JOUR. CETTE RECONNAISSANCE JURIDIQUE DU ROLE DU CONJOINT TRAVAILLANT DANS L'ENTREPRISE FAMILIALE APPARAIT CEPENDANT LIMITEE, NOTAMMENT DANS LA MESURE OU LE NON-DROIT RESTE POSSIBLE. L'EGALITE CONCRETE N'EST PAS REALISEE, LES FEMMES, CAR C'EST D'ELLES QU'IL S'AGIT, N'EXIGEANT PAS TOUJOURS UNE VERITABLE RECONNAISSANCE JURIDIQUE DE LEUR TRAVAIL. CECI PEUT S'EXPLIQUER, ENTRE AUTRES, PAR LA DIVISION FAMILIALE DU TRAVAIL. LE DROIT DU TRAVAIL FAMILIAL APPARAIT SINGULIEREMENT IMPARFAIT ET INACHEVE ET LA CONTRACTUALISATION DES RAPPORTS DE TRAVAIL ENTRE EPOUX DOIT S'IMPOSER. C'EST POURQUOI, DANS UNE OPTIQUE PLUS PROSPECTIVE, NOUS AVONS ENVISAGE L'EVENTUALITE D'UNE PRESOMPTION DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE EPOUX ET CELLE D'UN NOUVEAU CONTRAT DE COEXPLOITATION. OUR RESEARCH DISCUSSES WORK RELATIONSHIPS IN THE FAMILY AND MORE PRECISELY THE PROFESSIONAL STATUTS OF MEN AND WOMEN - MARRIED OR UNMARRIED - IN THE FAMILY BUSINESS. THE WORK DONE BY THE WOMAN - AS IT IS THE WOMAN WHO IS CONCERNED - CAN NOW BE INITIALLY RECOGNIZED BY WORK CONTRACT. SUCH A RIGHT HOWEVER, IS NOT OFTEN USED AND A LEGAL RECOGNITION OF THE VERY SITUATION - SIMPLE ASSISTANCE, STRICT COLLABORATION, CO-MANAGING - IS NOW POSSIBLE. ON THE OTHER HAND, SUCH LEGAL RECOGNITION IS LIMITED AS THE REFUSAL OF THE STATUS IS ALWAYS POSSIBLE. ACTUAL EQUALITY HAS NOT YET BEEN ACHIEVED, AS WOMEN DO NOT ALWAYS DEMAND FOR THEIR WORK TO BE RECOGNIZED. ONE REASON IS THE FAMILY SHARING OF THE WORK. THE RIGHT FOR SHARED FAMILY WORK ITSELF APPEARS TO BE FAR FROM PERFECT AND WORKING CONTRACTS BETWEEN THE SPOUSES SHOULD BE ESTABLISHED. THEREFORE WE CAN PROSPECTIVELY ENVISION THE EVENTUALITY OF A WORKING CONTRACT BETWEEN THE SPOUSES AND THE CREATION OF A NEW CO-MANAGING CONTRACT
Decadencia y resurgimiento del trabajo gratuito by Raymond Le Guidec ( )
2 editions published in 1996 in Spanish and held by 3 WorldCat member libraries worldwide
DES DISTORSIONS ENTRE DROIT CIVIL ET DROIT FISCAL EN DROIT SUCCESSORAL by Gérard Chabot ( Book )
2 editions published in 1997 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide
CONSIDERING THE INHERITANCE, THE STUDY BRINGS TO LIGHT "DISTORTIONS" BETWEEN "CIVIL LAW" AND TAX LAW. FIRST, WE PROCEEDED TO THE IDENTIFICATION (PART 1) OF THESE CONFLICTS, IN A COMPREHENSIVE STUDY OF THE INHERITANCE. ALL THE RULES GOVERNING THE TAXATION OF THE INHERITANCE, THE GIFTS AND LEGACIES WERE EXPLAINED. SPECIAL CONTRACTS WERE STUDIED : LIFE ASSURANCE, TONTINE... AFTERWARDS, WE STUDIED THE APPLICATION (PART 2) OF THE DISTORTIONS. "DISTORTION" AIMS AT MAKING A STAND AGAINST TAX-EVASION. NEVERTHELESS, TAX LAW ALSO INCITE TO ANTICIPATE THE CONSEQUENCES OF THE INHERITANCE
Familles, devoirs et gratuité by Vivien Zalewski ( Book )
2 editions published between 2003 and 2004 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide
L'exécution des devoirs familiaux ne relève ni de la gratuité, ni même de l'onérosité. Elle se situe en dehors du domaine de la distinction du titre gratuit et du titre onéreux. Ce n'est qu'en cas de dépassement de ces devoirs que peuvent surgir la gratuité et l'onérosité. Existe ainsi un seuil de gratuité qui varie suivant l'évolution que connaissent ces différents devoirs, qu'ils augmentent ou, au contraire, se réduisent. Ce sont les conditions de dépassement de ces devoirs qui ont été cernées. Le constat supplémentaire a été fait que de tels dépassements ne conduisaient nullement au recul de la solidarité entre membres de la famille, mais qu'au contraire, ceux-ci pouvaient conduire à la stimuler. Pour faire ressortir ces différentes évolutions passées et à venir des limites de ces devoirs, le devoir alimentaire a d'abord été examiné et ensuite le devoir d'entraide
Les mutations du droit de filiation face à l'évolution de la génétique by Virginie Bouron-Crémet ( )
2 editions published in 2010 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide
La filiation recouvre plusieurs composantes : une composante biologique originaire et une composante sociologique. A la procréation s'ajoute le comportement, la relation réciproque de parent à enfant. Dans la plupart des cas, il y a une heureuse concordance entre filiation biologique et filiation sociologique : les parents qui élèvent l'enfant sont ceux qui l'ont fait. Mais vérité biologique et vérité sociologique peuvent se distinguer et s'opposer. Sous certaines conditions, les parents, par l'établissement légal de la filiation ne sont pas toujours les parents biologiques de l'enfant s'ils ont eu recours à la procréation médicalement assistée. Le droit de la filiation est un droit en perpétuel mutation et lié directement à l'évolution de la société. La thèse s'attachera à démontrer comment progressivement s'est opéré un déplacement des axes du droit de la filiation sous l'influence de la montée en puissance de la preuve génétique. Celle-ci permettant de révéler à tout un chacun sa filiation véritable a trouvé place au cœur du droit de la filiation entraînant par la même une certaine relativité des anciens moyens de preuve et générant un contentieux important. Néanmoins, la nécessité de responsabiliser se renforce pour que droit de la filiation conserve son sens, pour garantir l'intérêt de l'enfant. Alors que la filiation se doit d'être volontaire et responsable, il faut à tout prix protéger la stabilité et l'intérêt de l'enfant, et fonder la filiation sur une éthique de la responsabilité
L'usufruit de biens indivis by Guillaume Lenglart ( Book )
1 edition published in 1999 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide
L'USUFRUIT EST CONNU AUJOURD'HUI COMME ETANT A LA FOIS UN OUTIL DE GESTION DANS LA TRANSMISSION DES PATRIMOINES DES MENAGES MAIS AUSSI UN MOYEN D'OPTIMISER LA PROTECTION DU CONJOINT SURVIVANT. IL EST VRAI EGALEMENT QUE LA CONSTITUTION DE L'USUFRUIT SE RAPPORTE LE PLUS SOUVENT A UNE INDIVISION EN NUE-PROPRIETE REGROUPANT GENERALEMENT LES DESCENDANTS DE SON TITULAIRE. DES LORS, LES REGLES DE L'USUFRUIT ET DE L'INDIVISION ENVISAGEES DISTINCTEMENT ACCORDENT AUX DETENTEURS DE CES DROITS DIFFERENTES PREROGATIVES SUR LES MEMES BIENS, PREROGATIVES QUI PEUVENT ETRE AMENEES A SE CHEVAUCHER. LES RAPPORTS ENTRE USUFRUITIER ET INDIVISAIRES VACILLENT DONC ENTRE ATTIRANCE ET OPPOSITION. LES SOLUTIONS A D'EVENTUELS LITIGES SONT ALORS A RECHERCHER DANS L'ELABORATION D'UN DROIT DE CONCILIATION QUI DOIT PRENDRE EN COMPTE NON SEULEMENT L'APPARITION DE BIENS NOUVEAUX, MAIS AUSSI LA NECESSAIRE ADAPTATION AUX MUTATIONS ECONOMIQUES ET FINANCIERES DE NOTRE TEMPS
La notion d' intérêt de l' enfant en droit civil français by Raymond Le Guidec ( Book )
1 edition published in 1973 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide
Les relations patrimoniales dans la famille recomposée by Luc Villet ( Book )
1 edition published in 2003 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide
Initiation à l'étude du droit by Raymond Le Guidec ( Book )
in French and held by 1 WorldCat member library worldwide
Le statut social du conjoint de l'exploitant by Nadège Coudrin ( Book )
1 edition published in 1994 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide
 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  Kids General Special  
Audience level: 0.47 (from 0.00 for PROTECTION ... to 1.00 for Droits de ...)
Alternative Names
Guidec, Raymond le
Guidec, Raymond le 1944-
Languages
French (36)
Spanish (2)