WorldCat Identities

Nesslany, Fabrice (1965-....).

Overview
Works: 10 works in 13 publications in 2 languages and 137 library holdings
Genres: Conference papers and proceedings 
Roles: Editor, Contributor, htt, Other, Author
Classifications: T174.5, 620.5
Publication Timeline
.
Most widely held works by Fabrice Nesslany
Chimie, nanomatériaux, nanotechnologies by Didier Bazile( Book )

3 editions published between 2019 and 2021 in French and held by 82 WorldCat member libraries worldwide

La 4e de couverture indique : "On rencontre les nanotechnologies partout : dans nos smartphones, les nouveaux médicaments, l'alimentation ou les cosmétiques, dans les nouveaux matériaux pour le bâtiment, l'automobile ou l'énergie... Ils intriguent, ils inquiètent, ils enthousiasment, mais que sont-ils ? Cet ouvrage reprend les exposés d'experts de l'industrie et des laboratoires qui font comprendre les propriétés étonnantes et prometteuses des nanomatériaux. Le thème coordinateur de ces exposés est l'utilisation de la chimie dans tous ses aspects - organique ou supramolécutaire pour la nanomédecine, inorganique ou polymère pour la nanoélectronique -, sa puissance d'innovation et son rôle clé pour mettre à notre disposition cette spectaculaire richesse de propriétés. Les questions sur la sécurité des nanomatériaux ne sont pas absentes : on voit le soin qui est déployé dans les laboratoires pour qu'ils soient caractérisés et pour mesurer les risques potentiels évalués. L'ambigüité première (les nanomatériaux sont-ils utiles ? Ou dangereux ? ) nous confronte à nous-mêmes : sommes-nous pour le progrès ? Ou sommes-nous en face d'innovations au simple but de développer la consommation ? De quoi apprendre le nouveau monde technologique et réfléchir !"
FROM BASIC RESEARCH TO NEW TOOLS AND CHALLENGES FOR THE GENOTOXICITY TESTING OF NANOMATERIALS by Valérie FESSARD( )

1 edition published in 2021 in English and held by 34 WorldCat member libraries worldwide

This Special Issue presents studies on the genotoxicity of nanomaterials. Although nanomaterials provide multiple benefits in a wide range of applications, challenges remain in addressing strong concerns about their risks to the environment and human health. As a result of inconsistencies among published results and diverging conclusions, the understanding of nanomaterial exposure and toxicity remains unclear. Determining whether these materials cause DNA damage--the first step in carcinogenesis--must be a priority in testing. In this book, readers will find recent publications on the genotoxic response to a broad range of nanomaterials, the impact of physico-chemical characteristics, safe-by-design and new developed tools
Chimie, nanomatériaux, nanotechnologies by Didier Bazile( )

1 edition published in 2021 in French and held by 8 WorldCat member libraries worldwide

On rencontre les nanotechnologies partout : dans nos smartphones, les nouveaux médicaments, l'alimentation ou les cosmétiques, dans les nouveaux matériaux pour le bâtiment, l'automobile ou l'énergie... Ils intriguent, ils inquiètent, ils enthousiasment, mais que sont-ils ? Cet ouvrage reprend les exposés d'experts de l'industrie et des laboratoires qui font comprendre les propriétés étonnantes et prometteuses des nanomatériaux. Le thème coordinateur de ces exposés est l'utilisation de la chimie dans tous ses aspects - organique ou supramoléculaire pour la nanomédecine, inorganique ou polymère pour la nanoélectronique -, sa puissance d'innovation et son rôle clé pour mettre à notre disposition cette spectaculaire richesse de propriétés. Les questions sur la sécurité des nanomatériaux ne sont pas absentes : on voit le soin qui est déployé dans les laboratoires pour qu'ils soient caractérisés et pour mesurer les risques potentiels évalués. L'ambigüité première (les nanomatériaux sont-ils utiles ? Ou dangereux ?) nous confronte à nous-mêmes : sommes-nous pour le progrès ? Ou sommes-nous en face d'innovations au simple but de développer la consommation ? De quoi apprendre le nouveau monde technologique et réfléchir !
Etude de la spécificité du test des comètes in vivo : application à l'étude de produits à tropisme rénal by Fabrice Nesslany( Book )

2 editions published in 2007 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

En France, le cancer du rein représente 3 % de l'ensemble des cancers et se situe par sa fréquence au 7ème rang chez l'homme et au 9ème chez la femme. Au cours des deux dernières décennies, l'incidence des cancers du rein chez l'Homme a augmenté aussi bien aux Etats-Unis, dans les autres pays occidentaux et au Japon qu'à travers le monde. De part leurs fonctions de filtration, réabsorption et sécrétion, les reins sont effectivement exposés à des concentrations élevées de substances potentiellement néphrotoxiques qui peuvent être présentes dans l'environnement, dans le milieu professionnel ou utilisées en thérapie. A ce jour, l'évaluation de la génotoxicité d'un produit fait appel à une batterie de tests dont certains sont bien reconnus mais la recherche de nouvelles techniques capables d'identifier le(s) organe(s) cible(s) et/ou de refléter les divers mécanismes d'action mis en jeu lors d'une atteinte du matériel génétique, reste toujours d'actualité. Dans ce contexte, le test des comètes in vivo, méthode très sensible d'évaluation de la génotoxicité applicable à tout type cellulaire ou à tout tissu qui permet de quantifier, au niveau de cellules individualisées, les cassures de brins de l'ADN ainsi que les sites alcali-labiles induits par différents traitements, a été mis en oeuvre en conditions alcalines (pH>13) sur cellules isolées de rein de rat. Au cours de cette étude, nous avons tout d'abord montré que le test des comètes in vivo sur cellules isolées de rein était capable de distinguer les cancérogènes rénaux génotoxiques des cancérogènes rénaux épigénétiques alors que la cytotoxicité ne s'est pas révélée être un facteur interférant : les 5 cancérogènes rénaux agissant selon différents mécanismes génotoxiques ont été clairement détectés directement ou indirectement dans le cas du cis-platine, alors que les cancérogènes rénaux épigénétiques et les produits néphrotoxiques non-cancérogènes se sont révélés clairement négatifs. La réponse positive observée sur l'acide nitrilotriacétique, classé comme cancérogène chez le rongeur agissant par un mécanisme non génotoxique, pourrait être liée à la déprivation en cations divalents (incluant les ions Ca2+) au niveau des cellules du tractus urinaire menant à un effet clastogène local et indirect ce qui suggère l'existence d'une dose seuil au-delà de laquelle des événements générant l'apparition de tumeurs seront observés. En revanche, l'effet néphrocancérogène du tris-chloro-éthyl-phosphate est lié à son activité génotoxique intrinsèque et non à des phénomènes épigénétiques comme cela est décrit dans la littérature. Enfin, la génotoxicité organospécificique du Chloracétal C5, suspecté d'être responsable d'un excès de cancers du rein au sein de la population salariée d'une usine chimique, démontrée in vitro a été confirmée in vivo par le test des comètes. En conclusion, le test des comètes in vivo a montré une grande sensibilité et une bonne spécificité ce qui permet de l'utiliser comme outil pour évaluer le potentiel génotoxique d'un produit lorsque des changements néoplasiques/prénéoplasique ont lieu consécutivement à des traitements subchroniques ou chroniques afin de déterminer le rôle de la génotoxicité dans l'induction de tumeur, et/ou d'en étudier l'organospécificité
Evaluation des risques liés aux nanomatériaux pour la population générale et pour l'environnement : rapport d'expertise collective( Book )

1 edition published in 2010 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Une expertise collective sur l'évaluation des risques liés aux nanomatériaux pour la population générale et pour l'environnement a identifié plusieurs centaines de produits de grande consommation contenant des nanomatériaux, présents dans notre quotidien : textiles, cosmétiques, alimentaires, équipements sportifs, matériaux de construction... Des études nouvelles suggèrent la possibilité de risques pour la santé et pour l'environnement de certains produits. Face à cette situation d'incertitude, l'Afsset recommande d'agir sans attendre au nom du principe de précaution et de 1) Rendre obligatoire la traçabilité des nanomatériaux. Cela passe par une obligation de déclaration par les industriels, 2) la mise en place un étiquetage clair qui mentionne la présence de nanomatériaux dans les produits et informe sur la possibilité de relargage à l'usage, 3) d'aller jusqu'à l'interdiction de certains usages des nanomatériaux pour lesquels l'utilité est faible par rapport aux dangers potentiels, 4) l'harmonisation des cadres réglementaires français et européens pour généraliser les meilleures pratiques : déclaration, autorisation, substitution. En particulier, une révision de REACh s'impose pour prendre en compte les nanomatériaux manufacturés de manière spécifique et quel que soit leur tonnage. L'expertise fait également des recommandations pour construire une méthode renouvelée d'évaluation des risques sanitaires qui soit adaptée aux spécificités des nanomatériaux. Pour cela l'Afsset a testé les méthodologies classiques d'évaluation des risques sur 4 produits particuliers et courants : la chaussette antibactérienne (nanoparticules d'argent), le ciment autonettoyant et le lait solaire (nanoparticules de dioxyde de titane), la silice alimentaire à l'état nanométrique. Ces 4 produits représentent bien les voies d'exposition de l'homme (cutanée, inhalation, ingestion) et la possibilité de dispersion environnementale. Ces travaux font apparaître une urgence à faire progresser les connaissances sur les expositions et les dangers potentiels des nanomatériaux. Aujourd'hui, seuls 2% des études publiées sur les nanomatériaux concernent leurs risques pour la santé et l'environnement. Le premier effort devra porter sur la normalisation des caractéristiques des nanomatériaux. Les priorités de la recherche devront cibler la toxicologie, l'écotoxicologie et la mesure des expositions. Enfin, l'Afsset prévoit de s'autosaisir pour définir en 2 ans, avec son groupe de travail, un outil simplifié d'évaluation des risques. Il s'agit d'une grille de cotation des risques qui permet de catégoriser les produits en plusieurs gammes de risques. Face à ce chantier considérable, une mise en réseau entre les organismes européens et internationaux pour se partager le travail est nécessaire. Elle a commencé autour de l'OCDE qui coordonne des travaux d'évaluation des risques et de l'ISO qui travaille à la mise en place de nouvelles normes. [Auteurs]
Impact of cadmium on forage kale (Brassica oleracea var. viridis cv "Prover") after 3-,10- and 56-day exposure to a Cd-spiked field soil by Fabien Bernard( )

1 edition published in 2018 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Interlaboratory comparison study of the colony forming efficiency assay for assessing cytotoxicity of nanomaterials( )

1 edition published in 2014 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

Nanotechnology has gained importance in the past years as it provides opportunities for industrial growth and innovation. However, the increasing use of manufactured nanomaterials (NMs) in a number of commercial applications and consumer products raises also safety concerns and questions regarding potential unintended risks to humans and the environment. Since several years the European Commission's Joint Research Centre (JRC) is putting effort in the development, optimisation and harmonisation of in vitro test methods suitable for screening and hazard assessment of NMs. Work is done in collaboration with international partners, in particular the Organisation for Economic Co-operation and Development (OECD). This report presents the results from an interlaboratory comparison study of the in vitro Colony Forming Efficiency (CFE) cytotoxicity assay performed in the frame of OECD's Working Party of Manufactured Nanomaterials (WPMN). Twelve laboratories from European Commission, France, Italy, Japan, Poland, Republic of Korea, South Africa and Switzerland participated in the study coordinated by JRC. The results show that the CFE assay is a suitable and robust in vitro method to assess cytotoxicity of NMs. The assay protocol is well defined and is easily and reliably transferable to other laboratories. The results obtained show good intra and interlaboratory reproducibility of the assay for both the positive control and the tested nanomaterials. In conclusion the CFE assay can be recommended as a building block of an in vitro testing battery for NMs toxicity assessment. It could be used as a first choice method to define dose-effect relationships for other in vitro assays
The current limitations of invitro genotoxicity testing and their relevance to the invivo situation( )

1 edition published in 2017 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

Abstract: The standard regulatory core battery of genotoxicity tests generally includes 2 or 3 validated tests with at least one invitro test in bacteria and one invitro test on cell cultures. However, limitations in invitro genotoxicity testing may exist at many levels. The knowledge of the underlying mechanisms of genotoxicity is particularly useful to assess the level of relevance for the invivo situation. In order to avoid wrong conclusions regarding the actual genotoxicity status of any test substance, it appears very important to be aware of the various origins of related bias leading to 'false positives and negatives' by using invitro methods. Among these, mention may be made on the metabolic activation system, experimental (extreme) conditions, specificities of the test systems implemented, cell type used etc. The knowledge of the actual 'limits' of the invitro test systems used is clearly an advantage and may contribute to avoid some pitfalls in order to better assess the level of relevance for the invivo situation. Highlights: Various origins of misleading predictive results with invitro genotoxicity tests (metabolic activation system, cell type ...). Knowledge of actual limitations of invitro genotoxicity test systems to avoid or reduce misleading interpretations. Knowledge of the underlying mechanism(s) of genotoxicity action to assess the level of relevance for the invivo situation
 
Audience Level
0
Audience Level
1
  General Special  
Audience level: 0.00 (from 0.00 for Chimie, na ... to 0.00 for Chimie, na ...)

FROM BASIC RESEARCH TO NEW TOOLS AND CHALLENGES FOR THE GENOTOXICITY TESTING OF NANOMATERIALS
Covers
FROM BASIC RESEARCH TO NEW TOOLS AND CHALLENGES FOR THE GENOTOXICITY TESTING OF NANOMATERIALSChimie, nanomatériaux, nanotechnologies
Languages