WorldCat Identities

Senand, Rémy (19..-....).

Overview
Works: 132 works in 186 publications in 1 language and 211 library holdings
Roles: Thesis advisor, Other, Opponent
Publication Timeline
.
Most widely held works by Rémy Senand
Ressenti de médecins généralistes face à la prise en charge palliative dans le cadre de l'hôpital à domicile : à partir d'un focus group de médecins de l'agglomération nantaise by Émeline Birot( )

2 editions published in 2010 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Introduction. Contrairement aux souhaits des patients, peu de fins de vie sont prises en charge à domicile. Ceci est expliqué par les difficultés auxquelles se heurtent les médecins généralistes : gestion des symptômes, contexte familial compliqué, manque de formation, problèmes de financement et de temps, volonté d'assurer des soins continus, besoin de travail en équipe et gestion du stress engendré. Au sein de ces difficultés, nous avons choisi d'explorer le ressenti des médecins généralistes. Matériel et méthodes. Une méthode par focus group (approche qualitative) a été utilisée, permettant un premier état des lieux. Résultats. Il semble que le vécu des soins palliatifs soit souvent difficile. Mais les médecins généralistes les considèrent comme primordiaux au sein de leur pratique. Bien qu'ayant quelques critiques vis-à-vis de l'HAD, celui-ci reste une aide importante, notamment lors des prises en charge complexes. Discussion. Des supports d'aide aux praticiens - tant sur leur ressenti propre que sur leurs liens avec l'HAD - seraient probablement bénéfiques ; reste à définir lesquels
Revue de la littérature internationale : élaboration d'une liste de critères qualité de l'information médicale en ligne pouvant aider à la prise de décision en médecine générale by Anouck Schneidermann( )

2 editions published in 2020 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Contexte : Internet est la première source d'information chez les médecins généralistes en consultation avec notamment les sites d'aide à la décision médicale. Actuellement, aucun score qualité de ces sites n'est validé en France. L'objectif principal de notre étude est de rechercher les critères qualité de l'information médicale en ligne dans la littérature internationale. Méthode : Nous avons réalisé une revue systématique de la littérature selon les recommandations du groupe PRISMA en interrogeant la base de donnée PubMed jusque décembre 2018. Les articles inclus traitaient de l'information médicale en ligne en excluant les articles exclusivement destinés au grand public et les publications n'étant pas un article de recherche. Les critères cités dans les articles ont été retenus et comptabilisés. Résultats : 98 articles ont été inclus et nous avons retrouvé 61 scores qualité. Nous avons identifié 48 critères répartis en 9 grandes catégories qui sont le Financement, sponsors, déclaration de conflit d'intérêt (n= 55) ; Date de publication du site (n= 23) ; Contexte de l'outil (n= 90) ; Relation médecin-patient (n=34) ; Contenu de l'outil (n=95) ; Comité d'experts, comité éditorial (n=31) ; Traitement (n=20) ; Données patients (n= 45) et Système (n=74). Conclusion : L'usage croissant des systèmes d'aide à la décision médicale en consultation impose une évaluation de ces outils, afin de guider le médecin selon des critères de qualité de l'information fournie dans son choix de SADM. Une labellisation qualité de ces outils pourrait répondre à ce besoin
Facteurs d'attractivité des territoires vendéens lors de l'installation en Médecine Générale : étude qualitative auprès de Médecins Généralistes installés en Vendée entre 2014 et 2018 by Juliette Cassagnau( )

2 editions published between 2019 and 2020 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Contexte : La Vendée, département français de la façade atlantique, dispose de nombreux atouts et observe une croissance démographique en constante augmentation. En parallèle, le nombre de médecins généralistes vendéens baisse ces dernières années, induisant une densité médicale de plus en plus faible avec des tensions dans l'offre de premier recours. Objectif de l'étude : Identifier les facteurs d'attractivité des territoires vendéens lors d'une installation en Médecine Générale. Méthode : Etude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de 18 médecins généralistes installés en Vendée entre 2014 et 2018, réalisée entre le 26 mars et le 9 juillet 2019. Résultats : Plusieurs facteurs favorisent l'installation en médecine générale. Certains sont liés au territoire comme la connaissance préalable de ce dernier, la recherche d'un cadre de vie alliant vie privée et vie professionnelle, la proximité d'infrastructures, mais également un maillage professionnel riche (humain - médical et paramédical, mais aussi technique). D'autres en revanche sont liés au médecin en tant que tel, recherche d'un exercice de groupe et ambiance au sein de ce dernier, entente avec les futurs associés et parfois présence d'un secrétariat physique. Discussion : Le processus d'installation est un phénomène complexe alliant de nombreux facteurs. Si ceux liés au médecin sont, pour certains, difficilement contrôlables, de nombreuses mesures peuvent développer ceux en lien avec les territoires : délocalisation de la formation, découverte des territoires lors des 2e et 3e cycles des études médicales, développement du remplacement fixe, soutien aux professionnels de santé en place (humain ou logistique), maintien et renforcement du maillage territorial en santé (hôpitaux de proximité, spécialistes de second recours)
La souffrance psychique des migrants précaires et son évolution dans le temps : le point de vue des intéressés exploré à distance par entretiens semi dirigés by Hélène Deboudt( )

2 editions published between 2019 and 2020 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Contexte : La souffrance psychique est rarement exprimée spontanément chez les patients migrants précaires, les horreurs vécues entrainant leur exil mais aussi les difficultés à l'arrivée étant souvent indicibles. Elle est souvent somatisée, cachée derrière un trouble du sommeil, des douleurs chroniques, sous diagnostiquée et à rapprocher du contexte culturel. Le soignant se retrouve dans l'impossibilité de soin, mal à l'aise, l'alliance thérapeutique est difficile à créer. Objectif : Recueillir la parole et l'expérience singulière des patients migrants traumatisés concernant leur souffrance psychique, ses causes et les facteurs de son amélioration, quels qu'ils soient (médicaux ou sociaux). Méthode : Etude qualitative par entretiens semi dirigés réalisée entre novembre 2018 et avril 2019, auprès de patients adultes victimes de souffrance psychique, vivant depuis plus de cinq ans en France au sein d'un cabinet médical de ville à La Roche sur Yon. Interprète extérieur si nécessaire. Analyse phénoménologique des verbatim. Résultats : Les migrants ont décrit avec finesse les états de syndrome de stress post traumatique et la violence du triple traumatisme (pré - per - post migratoire). Ils ont évoqué l'importance des éléments sociaux (parcours du combattant administratif, logement...), la place du médicament, de la langue, de la culture. Ces difficultés ont été sources de rancœur et de colère. La priorité a été pour eux la place du lien humain : l'accueil et l'écoute ont été considérés comme indispensables. Discussion : L'originalité du travail est de donner la parole aux patients experts de leur histoire et de leur trajectoire, dans le cadre d'un cabinet de médecine générale, avec le recul du temps. La majorité des autres études recueillent les observations des psychiatres, psychologues et travailleurs sociaux, dans des structures spécialisées et pendant les premiers mois en France. L'étude qualitative a entrainé un biais enquêteur, pouvant influencer l'entretien ou l'interprétation des données. Le biais lié à l'interprète, membre de la communauté facilitateur mais aussi limitateur du discours, pouvait être surajouté. Enfin, les patients étaient volontaires connus du cabinet. Cette étude permet de mieux cerner les éléments déterminants améliorant la santé de ces patients. D'autres études pourraient étudier l'apport avant/après de certaines thérapies comme les soins ethnopsychiatriques encore peu évalués
Prise en charge des patients en fin de vie aux urgences : enquête déclarative sur les pratiques des médecins urgentistes Vendéens by Matthieu Martin( )

2 editions published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

La fin de vie aux urgences est une problématique fréquente. En 2016, 58% des décès ont eu lieu en établissement de santé, parmi eux entre 7 et 17% aux urgences selon les études. L'objectif principal de cette étude était d'évaluer les connaissances des médecins urgentistes sur la gestion des situations de patients en fin de vie. Nous avons réalisé une étude qualitative auprès des médecins urgentistes Vendéens, sous forme de deux cas cliniques. Le premier concernait une prise de décision de LATA pour une patiente et l'adaptation des prescriptions. Le second cas abordait la différence entre l'euthanasie, le suicide assisté et la sédation terminale et la prescription des drogues en fin de vie. La note moyenne obtenue au questionnaire, correspondant à la somme des bonnes réponses cochées sans pénalités pour les mauvaises réponses, était de 40,4 sur 61. Nous avons également demandé aux médecins de s'auto-évaluer sur leur aisance à prendre en charge des patients en fin de vie. Ils auto-évaluaient leur aisance en moyenne à 7/10. Notre étude n'a pas permis de mettre en évidence de différence significative, sur les notes obtenues ainsi que sur l'auto-évaluation, en fonction du statut, de l'âge et de l'ancienneté dans le service qui correspondaient à des marqueurs d'expérience. La tendance de nos résultats semble montrer que les médecins urgentistes consultés ont des connaissances théoriques imparfaites, notamment sur les procédures et réglementations, et que les pratiques lors de la prise en charge d'un patient en fin de vie aux urgences apparaissent non uniformes. Il peut être intéressant de trouver des axes d'amélioration par différents moyens afin d'aider les médecins : en leur parlant de la fin de vie, en entretenant leurs connaissances, en leur permettant d'échanger sur ces situations
CONNAISSANCE DU MILIEU FAMILIAL DES PATIENTS ET PRISE EN CHARGE EN RAPPORT AVEC DES EVENEMENTS DE VIE PAR DES MEDECINS GENERALISTES by Bénédicte Bonnet( Book )

1 edition published in 1996 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Évaluation de la satisfaction des utilisateurs du site KitMédical par le questionnaire System Usability Scale (SUS) by Alexis Couffon( )

2 editions published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Context : the clinical decision support system (CDSS) improves the experience of general practitioners (GPs). Despite the development of SADMs, their practical deployment remains moderate, through a dispersed offer. In this context, a site listing SADMs called 'KitMédical' was created in 2016. Objective : the primary objective was to measure the degree of satisfaction from interns and GPs using KitMédical. The secondary objectives were to define the socio-demographic data and usage data of KitMédical users as well as collecting suggestions for improving KitMédical. Method : we carried out a descriptive cross-sectional and quantitative study through the use of an online questionnaire with GPs and internal physicians, both groups being users of the KitMédical site between January 31st and April 5th, 2019. The exclusion criteria were : being a non-medical health professional, having a specialty other than general medicine, having already answered the questionnaire or having completed an incomplete questionnaire. The primary criteria for the verdict was the satisfaction rate of the KitMédical site measured by the SUS score. The questionnaire was conducted with Google Form. It was distributed via a hypertext link on the KitMédical homepage. Data collection is performed on Excel software. Results : 331 questionnaires were completed, of which 300 were able to be included (90%). The index of global satisfactions for KitMédical was 84.73 out of 100. 273 respondents (91%) were either satisfied or very satisfied with the information found on KitMédical. 169 participants were under 35 (56.3%), and 187 (62.3%) of them were women. 152 users have discovered KitMédical by word of mouth (50.7%) and 294 use it on computer (98%). 86 free comments were left. The main improvement track is a mobile application. Discussion : the strength of the study rests on the use of a standardised and validated score. The main limitation of the study was the recruitment on social networks induced a selection bias. Conducting a qualitative survey would deepen the understanding of the results
Enquête auprès des médecins généralistes de Loire-Atlantique et de Vendée sur leur pratique dans le dépistage et le diagnostic du diabète gestationnel by Stéphanie Maillet-Fiolleau( Book )

1 edition published in 2005 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Nous avons réalisé un état des lieux de l'utilisation de la ventilation non invasive pour insuffisance respiratoire aigue aux urgences de Nantes par le biais d'une étude prospective observationnelle sur 6 mois (49 cas). On constate une mortalité importante (28,6%). La ventilation non invasive semble utilisable aux urgences en cas d'exacerbation de bronchopneumopathie chronique obstructive et d'insuffisance respiratoire hypercapnique. La prise en charge de l'œdème aigu du poumon avec une ventilation à deux niveaux de pression est plus discutable, la ventilation à pression positive continue semblant préférable. Les autres causes d'insuffisance respiratoire aigue ne devraient pas être ventilées aux urgences, sauf cas particulier. Il existe une population non négligeable en limitation de soins actifs nécessitant une prise en charge spécifique. On observe enfin un recours insuffisant au réanimateur. En conclusion, la ventilation non invasive semble utilisable aux urgences de Nantes pour certains cas d'insuffisance respiratoire aigue, moyennant une sélection des patients et une surveillance adaptée
Étude des déterminants influençant le choix de la médecine générale à Nantes : enquête auprès des étudiants de deuxième cycle et des internes de médecine générale à la faculté de médecine de Nantes by Stéphanie Sablonnière( Book )

2 editions published in 2016 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Contexte : Le département de la Loire-Atlantique apparaît comme l'un des plus attractifs de France concernant l'attractivité des médecins généralistes avec une augmentation de ses effectifs de 8% sur la période 2007-2016 pendant que sur le plan national, les généralistes voient leur nombre chuter de la même proportion. Au classement 2015-2016 des villes plébiscitées par les futurs internes concernant le choix de la ville aux ECN, Nantes se classe première pour la médecine générale et les autres spécialités. L'objectif principal était de recenser les facteurs déterminants le choix de la médecine générale à Nantes. Méthode : Nous avons réalisé une étude descriptive par deux questionnaires distribués par voie électronique auprès des étudiants de 2e cycle et des IMG de la faculté de médecine de Nantes inscrits pour l'année 2014-2015. Résultats : Les femmes étaient majoritaires parmi nos répondants : 62,3% des étudiants de DFASM et 77,5% des IMG. 75,8% des étudiants de DFASM s'estimaient insuffisamment informés sur le métier de médecin généraliste. Chez les DFASM, la médecine générale aux ECN était envisagée en majorité par les femmes (32,1% contre 18,5% des hommes). L'image de la médecine générale était plutôt dévalorisée chez les étudiants de 2e cycle souhaitant choisir une autre spécialité aux ECN. 37,9% du groupe MG pensait que c'était « routinier » contre 60,7% du groupe AS. 17,2% du groupe MG pensait que c'était « synonyme de mauvais classement aux ECN » contre 35,5% du groupe AS. 29,3% du groupe MG pensait que c'était « solitaire » contre 57,0% du groupe AS. 17,2% du groupe MG pensait que c'était « faire de la bobologie » contre 55,1% du groupe AS. Parmi les étudiants ayant été encouragés à ne pas choisir médecine générale aux ECN, c'était par les médecins hospitaliers chez 67,9% des étudiants de DFASM. La médecine générale n'est pas choisie par dépit : c'était un premier choix pour 89% des IMG. 15,3% des IMG étaient classés parmi les 2000 premiers aux ECN. Les étudiants de DFASM et les IMG avaient envie de passer leur internat à Nantes pour la qualité de vie, la situation géographique à la fois proche du littoral et proche de la capitale, une offre variée de loisirs, les professeurs investis dans la médecine générale, un CHU de pointe. Les déterminants du choix de la médecine générale à Nantes pour les IMG étaient : le cadre géographique (96,4%), la proximité des hôpitaux périphériques (82,9%), la réputation du CHU de Nantes (69,4%), la réputation du DMG (60,4%) et le rapprochement familial (59,5%). Conclusion : Il reste encore à améliorer l'image de la médecine générale. Les pistes à envisager sont : optimiser l'information sur la profession de médecin généraliste, poursuivre l'augmentation du nombre de terrains de stages en ambulatoire notamment en milieu rural et communiquer sur les atouts des régions, surtout celles qui sont désertées. Plus la médecine générale sera présente dans la formation théorique et pratique, plus les vocations seront facilitées
Prise en charge diagnostique et thérapeutique de l'endométriose en soins primaires par le médecin généraliste en Vendée by Amandine Leboeuf( )

2 editions published between 2019 and 2020 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Objectif : L'endométriose est une pathologie chronique fréquente avec une prévalence estimée à 10% au sein de la population féminine, responsable d'importants coûts individuels et sociétaux. Son délai diagnostique en moyenne entre 8 et 12 ans, reste cependant l'un des plus importants pour une pathologie courante. L'objectif de l'étude était d'analyser les connaissances et pratiques des médecins généralistes vendéens concernant le dépistage et la prise en charge initiale en soins primaires de l'endométriose. Matériels et méthodes : Une étude descriptive observationnelle réalisée par auto-questionnaires a été menée auprès des médecins généralistes libéraux de Vendée de décembre 2017 à août 2018. Le questionnaire était anonyme et se divisait en trois parties, sous forme de QCM et de questions libres. Une analyse descriptive a initialement été réalisée. Les test statistiques ensuite utilisés comprenaient les tests du Khi 2 et de Fisher. Le seuil de significativité était fixé à 5%. Les réponses libres ont été intégrées dans un second temps. Résultats : Ainsi, 69 médecins ont répondu au questionnaire. Les médecins de l'échantillon avaient une activité relativement importante en gynécologie-obstétrique, les plus actifs regroupant les femmes et la tranche des 40-59 ans. Le nombre de consultations gynécologiques effectuées par semaine étaient significativement lié au sexe (p=0,02), à l'âge (p<0,01) et à la participation à une formation gynécologique dans les cinq dernières années (p<0,01). Dans notre étude, près de 90% des médecins se disaient à l'aise face à la prise en charge de dysménorrhées mais seulement 36% disaient évoquer « souvent » ou « toujours » l'endométriose devant ce symptôme. La formation gynécologique dans les cinq ans avait un impact sur la fréquence d'évocation de l'endométriose devant différents symptômes de la maladie ainsi que sur le sentiment de compétence des médecins généralistes face à la prise en charge de cette pathologie (p=0,03). La réalisation d'une formation gynécologique dans les cinq ans concernait une majorité de médecins femmes (75,8%) et retrouvait une différence significative concernant l'âge (p<0,01) avec notamment 58,8% des 40-59 ans et 54,1% des moins de 40 ans. Conclusion : Le médecin généraliste joue un rôle primordial dans le diagnostic précoce de l'endométriose, renforcée par la féminisation de la profession ainsi que par la carence démographique en gynécologues. La formation du médecin généraliste a une importante répercussion sur la prise en charge initiale de la pathologie. Une meilleure formation des médecins généralistes avec un réseau de soins plus développé associés à un renforcement de la sensibilisation des femmes permettraient une meilleure prise en charge initiale et notamment une réduction du délai diagnostique de l'endométriose
Identification précoce de la douleur thoracique en médecine générale : fréquence de recueil du motif de consultation pour la demande de soins non programmés en Loire-Atlantique by Valentin Cea( )

2 editions published between 2019 and 2020 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Objectif : connaître la proportion de recueil du motif de consultation pour une demande de soins non programmés (DSNP) chez les médecins généralistes (MG) de Loire-Atlantique. En critères secondaires, nous avons étudié les facteurs impactant la prise en charge de la douleur thoracique en soins primaires ainsi que le nombre de syndromes coronariens aigus (SCA) pris en charge par le service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) au cabinet médical. Matériel et méthode : notre étude transversale observationnelle prospective déclarative consiste en un questionnaire envoyé par mail à un échantillon de MG de Loire-Atlantique de juin à septembre 2019. Nous avons également étudié les données du service d'aide médicale urgente (SAMU) de Loire-Atlantique sur les années 2017-2018. Résultats : Nous avons obtenu 70 réponses sur les 136 questionnaires envoyés. Pour une DSNP le motif de consultation est « toujours » renseigné chez 52,9 % des MG. Les médecins interrogés disposent d'un secrétariat sur place dans 70 % des cas et à distance dans 32,9 % des cas. L'électrocardiographe est présent surtout en milieu rural et en exercice de groupe, et chez 70 % des MG interrogés. L'orientation du patient présentant un SCA avec sus-décalage du segment ST (ST+) passe par l'appel du centre 15 dans 95,9 % des cas contre 73,5 % en l'absence de sus-décalage. Au SAMU 44 nous relevons 15 % d'interventions du SMUR primaire pour SCA ST+ au cabinet médical. Conclusion : Le recueil du motif de consultation n'est pas systématique lors d'une prise de rendez-vous urgente chez le MG alors que cela permettrait une identification précoce de la douleur thoracique avec une réorientation des appels vers le Centre 15 pour bénéficier de la filière spécialisée en cas de SCA
Les réponses apportées par un système de garde médicale aux situations non programmées nocturnes : analyse et prospective, à partir d'une étude réalisée par l'Association Vendéenne des Médecins de Famille du Marais Breton( AVMFMB) by Olivier Fauchet( Book )

1 edition published in 2003 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Au terme "urgence médicale", on semble préférer, en médecine générale, la notion de "situation non programmée". L'analyse des situations nocturnes rencontrées par 15 médecins généralistes, au sein de l'Association Vendéenne des Médecins de Famille du Marais Breton (AVMFMB), permet de constater qu'il existe certains paramètres, notamment sociaux et biomédicaux qui agissent directement sur la gestion de l'"urgence". La représentation de l'urgence est, selon le patien appelant, ou le praticien intervenant, différente. Il faudrait des références biomédicales (et sociales), permettant d'orienter objectivement et efficacement la prise en charge des patients en situation de demande de soins urgents
Repenser l'auto-soin, expression du libre choix du patient ? : analyse secondaire de 44 entretiens semi-dirigés et journaux de santé en Loire Atlantique et Vendée by Bleuène Dagneaux( )

2 editions published between 2019 and 2020 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : De nombreuses études traitant des bénéfices et des risques de l'auto-médication et de l'auto-soin voient le jour, évoquant toujours ces pratiques en termes de libre choix d'un individu. Leurs logiques d'autorégulation vont pourtant bien au-delà de la simple valorisation idéalisée de l'autonomie des patients. Alors que certaines thérapeutiques profanes sont majoritairement admises, les médecines qualifiées de « parallèles » ou « alternatives » font l'objet de méfiance par les professionnels de santé et leurs usagers sont souvent catégorisés et moqués. Les débats concernant ces soins « naturels » sont sur le devant de la scène médiatique et politique. Méthodologie : Nous avons réalisé une étude qualitative secondaire à partir de 44 entretiens semi-dirigés, réalisés par une sociologue, combinés à des journaux de santé complétés quotidiennement sur un mois par les participants. Notre corpus a été rassemblé dans le cadre du projet AUTOMED, entre mars 2014 et juin 2015 en Loire-Atlantique et en Vendée. Notre cadre théorique était fondé sur la confrontation entre la « logique de choix » que sous-tend la référence à l'autonomie, et la « logique de soin » dans laquelle les patients actifs expérimentent et réévaluent en permanence leurs pratiques de santé, prêtant une attention particulière à leur corps pour tendre vers le meilleur soin possible. Ces concepts ont été décrits par l'anthropologue Anne-Marie Mol en 2009. Résultats : Nous avons mis en évidence un continuum dans les comportements de santé, un bricolage entre logique de choix et de soin variable en fonction du type de pathologie, de l'attitude préventive ou curative et de l'usage ou non d'un produit de soin. Malgré un vocabulaire largement emprunté au choix pour décrire leurs pratiques de santé, les enquêtés idéalisent souvent leur autonomie, ce qui se traduit par une responsabilisation exagérée de l'individu. Les personnes se tournant vers des médecines « alternatives » s'inscrivent dans une logique de soin, leurs pratiques sont proches de notre approche scientifique d'essai-erreur, d'expérimentation et de notre volonté affichée de centrage patient. Discussion : Dans une logique de soin, l'auto-santé peut être vue comme un travail productif complémentaire des soins professionnels. Son processus est en lui-même thérapeutique, c'est une forme de résilience. Cependant, dans une société normée, elle ne peut pas assurer à elle seule nos intérêts de santé, une prise de conscience de nos intérêts communs et une lutte collective sont nécessaires. Les médecins généralistes ont un rôle important à jouer dans ce cheminement vers le bon soin, la médecine narrative est une des pistes à explorer pour intégrer au mieux l'ensemble des pratiques et parvenir à une médecine plus humaine. Conclusion : Une meilleure connaissance des pratiques d'auto-santé est nécessaire, de nombreuses études sont encore à mener. La logique de soin n'est pas une nouvelle recette du bonheur, elle est un changement de regard des praticiens et de la société. Par une approche résolument positive, empathique, réflexive et narrative, professionnels et profanes parviendront au meilleur soin possible
Vegeclic.com : proposition de recommandations sur la prise en charge nutritionnelle des patients végétariens et végétaliens par la méthode Delphi by Hermeline Jarson( )

2 editions published in 2020 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : Les médecins généralistes déclarent manquer de connaissances sur les régimes végétariens et végétaliens (végéta*iens), ce qui peut avoir un impact négatif sur la relation médecin-patient. Il n'existe pas de recommandations françaises sur la prise en charge nutritionnelle des patients végéta*iens, ni d'outils informatique d'aide à la consultation pour les professionnels de santé. L'objectif de ce travail était de proposer des recommandations francophones afin de réaliser un site médical : www.vegeclic.com. Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une synthèse des recommandations internationales sur la prise en charge des patients végéta*iens. Ce travail a permis l'élaboration d'un questionnaire que nous avons soumis pour validation à un groupe d'experts selon une méthode Delphi en trois tours. Résultats : La synthèse initiale a été scindée en 55 items, répartis en cinq catégories (population générale / nourrissons, enfants et adolescents / femmes enceintes et allaitantes / personnes âgées / sportifs). Treize experts ont répondu aux trois tours de la ronde Delphi. A l'issue des trois tours, 48 items ont été jugés appropriés avec accord fort et seront intégrés au site Végéclic, trois items n'ont reçu qu'un accord relatif et seront intégrés au site avec la mention « accord relatif des experts » et justifications. L'item jugé incertain avec absence de consensus et les trois items exclus ne seront pas intégrés au site. Conclusion : Nous avons pu établir des recommandations sur la prise en charge nutritionnelle des patients végéta*iens pour toutes les catégories sauf pour les sportifs. Ces données seront intégrées au site sous forme de recommandations pour les médecins généralistes, et de conseils nutritionnels pour les patients
La demande en médecine générale : identification et essai d'analyse by Claire Le Goff( Book )

1 edition published in 2002 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

La demande du patient en médecine générale n'est pas facile à cerner. Nous avons essayé d'analyser cette demande au travers d'une étude prospective dans trois cabinets de Loire-Atlantique. A partir de 283 consultations étudiées au moyen de la CISP-2, classification choisie surtout pour son mode "motif de contact" et pour son adaptation à la médecine de soins primaires, nous avons montré que la demande n'est pas unique, que son nombre et sa nature varient selon le sexe, l'âge et la classe socioprofessionnelle du patient. Mais la demande du patient est aussi intéressante de par la forme qu'elle revêt: chaque demande peut ainsi exprimer avec un certain type de vocabulaire et des procédés grammaticaux, un contenu allant de la demande médicale pure à la demande sociale. Outre son identification, sa fonction propre est aussi à déterminer, c' est-à-dire son importance par rapport à une autre, son caractère spontané ou induit ou travesti
État des lieux des soins non programmés sur le territoire Nazairien : enquête auprès des médecins généralistes du secteur et étude auprès des patients du circuit court des urgences du Centre Hospitalier de Saint-Nazaire by Pierre-Simon Tirilly( )

2 editions published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : malgré le « virage ambulatoire » annoncé par le Ministère de la Santé, et les initiatives portées par le secteur libéral pour faire face aux demandes croissantes de soins non programmés, les services d'urgences se trouvent surchargés, notamment par des patients relevant de la médecine générale. Le service des urgences de Saint-Nazaire, avec 6% de croissance annuelle de sa fréquentation, ne fait pas exception. L'objectif principal de notre étude est de mettre en évidence les difficultés rencontrées au cours de la prise en charge ambulatoire des patients en situation de soins non programmés sur le territoire Nazairien. Matériels et Méthodes : enquête par questionnaire auprès d'un échantillon de médecins généralistes du secteur en août 2018 et étude prospective observationnelle au circuit court des urgences du Centre Hospitalier de Saint-Nazaire du 26/03 au 31/09/2018. Résultats : enquête médecins généralistes : Les 57 médecins inclus s'impliquent dans la prise en charge des soins non programmés. 71,9% acceptent de nouveaux patients, 77,2% ont des créneaux dédiés aux urgences, 96,5% prennent en charge les sutures, 59,6% effectuent des visites en urgence. 96,5% tentent de réaliser des hospitalisations directes. En revanche 42% estiment difficile d'obtenir les examens complémentaires indiqués. Pour 64% des médecins, il est difficile de bénéficier d'un avis spécialisé à certains horaires. Ils déplorent un manque de collaboration avec les urgentistes. Etude circuit court : Parmi les 100 patients inclus, 95% consultaient pour de la traumatologie. 44% avaient eu un recours médical préalable. 20% se présentaient faute d'obtenir un examen complémentaire ou avis spécialisé. 59% des patients auto-référés pensaient que leur problème de santé n'était pas du ressort du médecin traitant. 41% n'y ont pas pensé. 46% pensaient avoir besoin d'examens complémentaires. En fin de consultation, 38% pensaient qu'ils auraient pu être pris en charge ailleurs. Conclusion : l'éducation des patients sur l'organisation du système de soins, le développement de MSP/CAPS, la pérennisation du circuit court, un plus grand recours à la régulation médicale, un meilleur accès aux examens d'imagerie et avis spécialisés, sont autant de solutions à développer pour améliorer la prise en charge ambulatoire des patients en situation de soins non programmés et par conséquent limiter l'engorgement des services d'urgences
Enquête qualitative auprès des patients des maisons de santé de Loire Atlantique : représentations d'une salle d'attente partagée entre plusieurs professionnels de santé by quentin Vanthournout( )

2 editions published between 2019 and 2020 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : La salle d'attente est un lieu de passage du patient dans toute structure de soin. La configuration du lieu ainsi que les rencontres que nous pouvons y faire sont multiples. Souvent délaissé ou choisi par défaut, cet espace prépare le patient à la consultation et reste le premier lieu de rencontre entre celui-ci et son médecin. Le vécu de cette attente impactera la consultation et la perception que le patient pourra en avoir. Le but de ce travail est d'explorer les attentes et représentations des patients vis-à-vis des salles d'attentes des maisons de santé en Loire Atlantique. Matériel et méthode : Une étude qualitative par entretiens semi-dirigés a été réalisée dans les maisons de santé de Vieillevigne, Saint Nazaire et Le Bignon situées en Loire Atlantique sur la période de novembre 2018 à janvier 2019. L'échantillonnage a été raisonné en fonction de l'âge et du sexe des patients. Les entretiens portaient sur la perception des patients vis-à-vis de la salle d'attente, les représentations qu'ils en avaient, le vécu de l'attente avec les autres patients et les possibilités d'amélioration de ce lieu. Les entretiens ont été enregistrés, retranscrits et anonymisés. Un codage ouvert et une catégorisation sur le principe de la théorisation ancrée ont été réalisés. Résultats : Vingt-six entretiens ont été conduits pour obtenir la saturation des données. Les regards portés sur la salle d'attente étaient multiples. Les thèmes architecturaux abordés ont concerné la conception de l'espace et sa mise en valeur. Les lieux d'attentes spacieux, lumineux et décorés avec goût semblaient plébiscités. Cet espace était décrit tantôt comme un lieu de bien-être et d'isolement des aléas du quotidien, tantôt comme un lieu de souffrance exacerbée par l'angoisse préexistante du patient ou en cas d'exposition à un risque infectieux. Le mélange des patients provenant des différentes patientèles permettait une mixité des populations le plus souvent bien accueillie. La communication pouvait s'établir de façon verbale et non verbale. Les enfants apportaient une dynamique dans cet espace mais pouvaient parfois être mal supportés notamment lors de forte affluence. L'attente était le plus souvent banalisée par les patients, comme un passage obligatoire avant la consultation. Si l'attente était vécue comme trop longue, les patients se percevaient changés et n'abordaient plus la consultation de la même façon. Parfois l'attente était valorisée, comme un gage de qualité des soins du professionnel. Le degré de discrétion souhaité en salle d'attente variait avec les motifs de consultation; les consultations psychiatriques et pour des maladies jugées graves étaient considérées comme nécessitant plus de discrétion. Au contraire certains patients ne semblaient pas impactés par cette problématique. Le risque infectieux de la salle d'attente était connu et sa perception accrue lors des périodes d'épidémies. Le partage des locaux entre professionnels était bien accueilli. Les patients valorisaient la présence sur un même lieu de diverses spécialités de santé et valorisaient les échanges pluriprofessionnels. Une proposition architecturale de la « salle d'attente idéale » a été proposée. Conclusion : Les salles d'attentes des maisons de santé pluriprofessionnelles semblent avoir un impact sur le vécu du patient et la représentation qu'il peut se faire de ce lieu de soin. La prise en considération de l'espace d'attente ainsi que sa mise en valeur semblaient plébiscitées. Le partage de la salle entre divers médecins ou professionnels de santé était bien accepté par les patients. Des études ultérieures pourraient évaluer la perception que les patients se font de leurs salles d'attente en fonction de configurations architecturales et de designs multiples
Vécu et pratique de la sexualité chez les hommes enceints by Sophie Miton Conrath( Book )

1 edition published in 2003 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Curieuses de connaître leurs pratiques sexuelles et leur vécu pendant la grossesse, nous avons interrogé 109 pères, à l'hôpital public de Saint-Nazaire, à l'aide d'un questionnaire écrit et anonyme en post partum immédiat. Tous y ont répondu. 15% des pères ont fait pour la première fois des rêves à connotation sexuelle pendant la grossesse. 27% des pères ont découvert de nouvelles positions alors qu'ils étaient 20,8% à penser en découvrir et 76% en ont abandonné. 49.5% des pères étaient satisfaits contre 15.9% d'insatisfaits. En général, les pères satisfaits de leur sexualité ont eu des relations jusqu'au troisième trimestre et le cas échéant ont compensé par d'autres pratiques. Les pères insatisfaits ont eu plus souvent recours à la masturbation personnelle et leur libido n'était pas en phase avec celle de leur compagne. La moitié des pères pensait arrêter les rapports sexuels à une date précise. Parmi les 64.2% des couples qui avaient des craintes, 20% émanaient uniquement du père et un tiers d'entre eux les avait gardées pour eux
Perception par le patient du risque d'erreur médicale en médecine générale by Morgane Leloup( )

2 editions published between 2019 and 2020 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Contexte : L'erreur médicale a été pendant de longues années un tabou. C'est seulement après la publication du rapport « To Err is Human », en 1999, par l'Institut de Médecine des Etats-Unis, que la culture de la sécurité s'est développée. La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades a permis de mettre le patient au cœur du système de soins. La médecine générale est une spécialité où l'incertitude prédomine et cela peut engendrer des erreurs médicales. C'est dans ce contexte d'accentuation des droits du patient que nous nous sommes intéressés à leurs perceptions du risque d'erreur médicale en médecine générale. Méthode : Nous avons réalisé une étude quantitative, descriptive, non interventionnelle, dans deux cabinets de groupe de médecine générale de l'agglomération nantaise. Un questionnaire anonyme a été élaboré à partir de la littérature internationale et a été proposé à tous les patients de plus de 18 ans consultant leur médecin généraliste de mai à juillet 2018. La saisie des données a été faite sur Excel et l'analyse des données a été menée en utilisant le logiciel EpiData Analysis. Résultats : 200 questionnaires ont été recueillis dont 123 femmes et 77 hommes. L'âge moyen était de 52,4 ans (18-92) ± 17,7. 67,5 % des patients pensent que les erreurs médicales sont un problème important en France et 66,5 % pensent qu'il est peu probable d'être victime d'une erreur médicale du fait du médecin généraliste. Ils ont plutôt confiance en leurs professionnels de santé. 31 % des patients changeraient de médecin généraliste s'ils étaient victimes d'une erreur médicale et 21 % ont nuancé leur réponse en expliquant que cela dépendrait de la gravité de l'erreur médicale et de l'attitude du médecin. Les patients sont plus inquiets à l'idée d'être victime d'une erreur médicale à l'hôpital qu'en médecine générale. Un tiers de nos répondants ont déclaré avoir une expérience d'erreur médicale sur eux ou leur entourage mais peu ont entamé une procédure judiciaire à la suite de cette erreur. Selon les patients, la surcharge de travail et le manque de communication entre professionnels de santé sont les principaux facteurs responsables d'erreur médicale. 56 % de nos patients ne trouvent pas pertinent d'être impliqués dans la détection des erreurs médicales. Conclusion : Les patients ont conscience des erreurs médicales en médecine générale mais semblent plutôt mitigés quant au fait d'être impliqués dans leurs détections. Or, l'implication des patients est primordiale ; nous devons la développer par le biais de formation et d'éducation thérapeutique afin de rendre le patient acteur de sa santé. De plus, la communication entre les professionnels de santé doit être développée notamment grâce aux maisons de santé pluriprofessionnelles et au déploiement du Dossier Médical Partagé
Profil et parcours de soins des migrants géorgiens infectés par le VHC : étude qualitative auprès de patients installés à la Roche sur Yon by Aurélien Hémidy( )

2 editions published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : l'hépatite C est un problème de santé publique en Géorgie. Les dernières estimations de 2016 rendent compte d'une prévalence de 7.7 % parmi la population générale avec 5.4 % d'infection chronique.L'autre problématique du pays est celle de la toxicomanie. Après la chute de l'URSS en 1991, l'usage de drogues s'est en effet rapidement développé, touchant jusqu'à 4.19 % de la population âgée entre 15 et 64 ans. Au milieu des années 2000, la politique répressive du pays conduit à marginaliser ces usagers de drogues permettant au VHC de se diffuser massivement. Parallèlement, le début des années 2000 coïncide avec l'arrivée en France des premiers toxicomanes originaires de Géorgie. Méthode : l'objectif de ce travail était d'établir le profil de ces géorgiens maintenant installés en France et de s'intéresser à leur parcours de soins vis à vis du VHC. Cette étude qualitative a consisté en une série de huit entretiens semi-directifs. L'analyse phénoménologique interprétative des entretiens a permis d'explorer l'expérience de ces patients, le sens qu'ils donnent à leurs évènements de vie et les mécanismes psychologiques sous-jacents. Résultats : notre étude met en évidence une grande majorité d'hommes dont beaucoup étaient usagers de drogues injectables en Géorgie. Ils y ont un vécu traumatique marqué par la mort, la violence et l'insécurité. La moitié d'entre eux sont réfugiés politiques, les autres ont un titre de séjour « étranger malade ». La plupart ignorent pourtant leur infection par le VHC à leur arrivée en France. Le diagnostic est souvent fait au cours d'un bilan de dépistage. Ils ont pu bénéficier du meilleur traitement à savoir les antiviraux à action directe ; ils sont aujourd'hui guéris de leur hépatite C et reconnaissant des soins reçus en France. La barrière de la langue est pour eux le principal obstacle dans l'accès aux soins mais aussi pour leur intégration. Conclusion : les géorgiens de notre étude n'ont pas choisi de venir en France dans l'idée de se faire soigner de leur hépatite C mais ont plutôt été contraint de fuir leur pays dans l'espoir d'un avenir meilleur. Les « étrangers malades » ont pourtant un avenir incertain en France depuis 2016 et le durcissement de l'obtention des titres de séjour pour raisons médicales. En effet, leur hépatite C étant guérie, leurs titres de séjour n'ont pas été renouvelés et ils seront possiblement amenés à quitter le territoire français malgré les risques que pourrait comporter pour eux un retour en Géorgie
 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  General Special  
Audience level: 0.00 (from 0.00 for Revue de l ... to 0.00 for Revue de l ...)

Languages
French (35)