WorldCat Identities

Misrahi, Micheline

Overview
Works: 24 works in 38 publications in 1 language and 72 library holdings
Roles: Opponent, Other, Thesis advisor, Author
Publication Timeline
.
Most widely held works by Micheline Misrahi
Séparation de spermatides rondes par cytométrie en flux et expression génique durant le développement préimplantatoire après microinjection de la spermatide dans l'ovocyte de souris by Ahmed Ziyyat( )

2 editions published in 2000 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide

La spermatogenèse peut être anormalement altérée à tous les stades, conduisant à l'azoospermie et à l'infertilité. La microinjection de spermatides (ROSI) peut pallier cette déficience en spermatozoïdes. Pour déterminer la faisabilité de la ROSI et ses conséquences sur le développement, nous avons mis au point une technique de séparation des spermatides chez la souris et l'homme : la cytométrie en flux couplée à un tri cellulaire. La population triée est homogène et exprime les marqueurs spécifiques de la spermatide. Cette technique ne permet pas d'isoler des spermatides dans les éjaculats d'hommes atteints d'azoospermie non obstructive. La PCR inverse a établi leur présence dans 22% des cas seulement, et leur déficience en protamine 2. Nous avons mis au point au laboratoire, la microinjection de spermatozoïdes et de spermatides dans l'ovocyte de souris. Les taux de fécondation et de développement jusqu'au stade 4-cellules sont similaires dans les deux cas. Dans les embryons conçus par microinjection de spermatides, la transcription de la protamine 2 est réprimée dès le stade pronoyau, alors que les ARNm d'Ubely et Ubelx sont présents jusqu'au stade 2- cellules. Les messagers de HSP70.1 et Smcy sont détectés au stade 2-cellules, en phase avec l'activation du génome zygotique. Ces résultats suggèrent que des mécanismes régulateurs inhibent la transcription inapropriée de certains gènes dans les embryons de souris obtenus par microinjection de spermatides
Etude de la polarisation des récepteurs de la FSH de la LH et de la TSH dans les cellules MDCK by Isabelle Beau( Book )

2 editions published in 1995 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide

Etude des mécanismes du clivage et du relargage de l'ectodomaine du récepteur de la TSH by Simon de Bernard( )

2 editions published in 1999 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide

Le récepteur de la thyrotropine (TSH) contrôle la croissance et la fonction de la thyroïde. Il possède un domaine heptatransmembranaire caractéristique des récepteurs couplés aux protéines G. Sa maturation en fait cependant un cas unique de cette famille. En effet un clivage post-traductionnel donne naissance à une forme mature hétérodimérique (constituée des sous-unités a extracellulaire et [beta] transmembranaire et intracellulaire) maintenue par des ponts disulfures. De plus le relargage d'une partie de son ectodomaine dans le milieu de culture de cellules transfectées et de thyrocytes humains a été observé. Nous avons voulu étudier les mécanismes du clivage et du relargage de la forme soluble du récepteur de la TSH. Il a été montré précédemment au laboratoire que le clivage du récepteur de la TSH a lieu à la surface des cellules et est inhibé par un acide hydroxamique. Ces propriétés avaient conduit à supposer que l'enzyme de clivage appartenait à la famille des métalloprotéinases matncielles ou à une famille proche. Nous avons montré grâce à leurs inhibiteurs physiologiques que les métalloprotéinases matricielles ne sont pas impliquées dans ce processus. Les enzymes de clivage du récepteur de la TSH et d'autres protéines membranaires comme le TNF[alpha] possèdent des propriétés communes. Le clonage récent de l'enzyme de conversion du TNF[alpha] (TACE) a révélé qu'elle appartient à la famille des ADAMs. Des études ultérieures suggèrent qu'elle pourrait également être impliquée dans le clivage d'autres protéines membranaires. Grâce à l'utilisation de la TACE recombinante purifiée et de son vecteur d'expression nous avons montré que l'enzyme de maturation du récepteur de la TSH et l'enzyme de conversion du TNFa sont distinctes. De plus le clivage d.u récepteur n'est pas affecté dans ume lignée CHO mutante déficiente dans la maturation de nombreuses protéines membranaires. L'enzyme de conversion du récepteur de la TSH présente donc des caractéristiques particulières et pourrait être une nouvelle protéase non identifiée. Nous avons montré grâce à l'utilisation d'un anticorps monoclonal qu'un fragment du domaine extracellulaire du récepteur de la TSH est excisé de sa forme mature. Cette observation et la localisation des sites de clivage du récepteur par microséquençage de sa sous-unité transmembranaire nous ont permis de proposer un nouveau mécanisme de maturation par clivage séquentiel. Un premier clivage conduit à la formation d'un hétérodimère constitué de la sous-unité [alpha] mature et d'un précurseur allongé de la sous-unité [beta] (≈ 44kDa). Le clivage progressif de ce dernier donne naissance à la sous-unité [beta] courte ( ≈ 38 kDa) du récepteur mature. Le relargage de l'ectodomaine du récepteur de la TSH implique la réduction des ponts disulfures qui lient ses deux sous-unités. A l'aide d'inhibiteurs et d'anticorps monoclonaux spécifiques nous avons montré que ce mécanisme est également catalysé par une enzyme : la protéine disulfure isomérase présente à la surface cellulaire. C'est la première fois qu'est rapportée l'implication de cette enzyme dans le relargage d'une protéine membranaire. Ces mécanismes de clivage et de relargage pourraient être impliqués dans la modulation de l'activité du récepteur. Ils pourraient de plus être à l'origine d'une forme soluble circulante du récepteur de la TSH et participer au développement des pathologies autoimmunes thyroïdiennes
ETUDE DU GENE DU RECEPTEUR DE LA PROGESTERONE ET D'ARN MESSAGERS REGULES PAR CETTE HORMONE DANS L'ENDOMETRE by Micheline Misrahi( Book )

2 editions published in 1989 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide

UN NOUVEL ARN MESSAGER INDUIT PAR LA PROGESTERONE DANS L'ENDOMETRE (REPI) A ETE IDENTIFIE CHEZ LA LAPINE PAR LA TECHNIQUE D'HYBRIDATION DIFFERENTIELLE. UN MESSAGER DE MEME POIDS MOLECULAIRE EST RETROUVE EN PHASE LUTEALE CHEZ LA FEMME. LA PROTEINE CORRESPONDANTE EST UN NOUVEAU MARQUEUR DE L'ACTION DE LA PROGESTERONE DANS L'ENDOMETRE DE MAMMIFERE. LA TOTALITE DE LA REGION CODANTE DU MESSAGER CORRESPONDANT AU RECEPTEUR DE LA PROGESTERONE DE LAPIN ET HUMAIN A ETE CLONEE ET SEQUENCEE PERMETTANT DE DEDUIRE LA STRUCTURE DU RECEPTEUR DE LA PROGESTERONE DANS CES DEUX ESPECES DE MAMMIFERES. QUATRE DOMAINES PRINCIPAUX ONT ETE IDENTIFIES. LA TOTALITE DU MESSAGER CORRESPONDANT AU RECEPTEUR DE LA PROGESTERONE DE LAPIN A ENSUITE ETE CLONEE ET SEQUENCEE. LE MECANISME DE GENERATION DES DIFFERENTES ESPECES MOLECULAIRES DE MESSAGERS ET DE LA PROTEINE A ETE ETUDIE CHEZ LA LAPINE ET DANS DES CELLULES HUMAINES T47D. LE RECEPTEUR DE LA PROGESTERONE APPARTIENT A UNE GRANDE FAMILLE DE RECEPTEURS INTRANUCLEAIRES TRES HOMOLOGUES DANS LEUR DOMAINE DE LIAISON A L'ADN. UNE ETUDE PHYLOGENIQUE DE L'ENSEMBLE DE CETTE FAMILLE A ETE REALISEE. LE GENE HUMAIN DU RECEPTEUR DE LA PROGESTERONE A ETE LOCALISE AU NIVEAU DU CHROMOSOME KLIQ22-Q23. LE PROMOTEUR ET LES REGIONS 5 D'AMONT DU GENE DU RECEPTEUR DE LA PROGESTERONE DE LAPIN ONT ETE CLONEES ET CARACTERISEES
Marqueurs de l'apoptose dans le cancer de la prostate by Alexandre de La Taille( )

2 editions published in 2000 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide

A well known dilemma for prostate cancer patient treatment is the propensity of their tumor cells to acquire resistance to therapeutic agents. One of the mplecular pathways is apoptosis resistance. In this thesis, we studied 3 aspects of apoptosis in prostate cancer. Changes in the outer membrane of apoptotic cells can induce neighboring cells to become phagocytic. Cocultures of neomycin-resistant LNCaP cells that overexpress bcl-2 and hygromycin resistant LNCaP cells were transiently exposed to serum starvation to induce apoptosis of LNCahygr-r cells. We showed that hyg-r gene was transferred into LNCaPbcl-2/neo-r.This is evidence that genetic infonnation can be transferred from one prostate cancer cell to another through the process of apoptosis. In order to identify unique gene products that inight be associated with the development of therapeutic resistance by prostate cancer cells, we created novel apoptosis-resistant prostate cancer cell lines and comparatively screened these tines for the expression of gene products that were not found in the parental (LNCaP)' line. A new protocadherin, Protocadhérine-PC, is overexpressed in apoptosis resistant cell lines. Evaluation of the apoptosis-resistant LNCaP cell derivatives revealed that the intracellular partitioning of [beta]-catenin, an oncoprotein involved in colon cancer, is shifted from the membrane to the cytoplasmic/nuclear fraction, identifiying a potential mechanistic explanation for the therapeutic-resistant phenotypic alteration associated with Protocadherin-PC expression. Fas antigen/CD-95, a protein that is involved in sorne fonns of apoptosis, is upregulated during regression of the rat ventral prostate gland and becomes functionally "activated". However, our inability to distinguish any difference in the apoptosis rate or in the morphology of the apoptotic bodies fonned in response to castration between lpr-/- mice and genetically normal controls indicates that, contrary to the prior report, functional fas protein is not required for castration-induced prostate cell apoptosis
Expression du récepteur de la prolactine dans le système immunitaire et le cancer du sein : vers de nouveaux rôles pour la prolactine en pathologie humaine ? by Philippe Touraine( )

2 editions published in 1999 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide

The objective of my thesis was to further elucidate the involvement of prolactin (PRL) In the murine and human immune system, but also to study the oncogenesis of human breast cancer, by evaluating the expression of the prolactin receptor (PRLR) and the generation of fragments of human PRL.The project was thus implemented in two phases.In the first phase, PRLR expression was characterized in the murine and human immune system. Characterization was first performed in the mouse and rat, using flow cytometry and antibodies against PRLR. A ubiquitous expression of PRLR was seen in the various lymphocyte sub-populations analyzed. Since PRL is involved in the pathogenesis of the lupus syndrome in the NZB mouse, the expression of PRLR in that model was addressed. PRLR expression was shown to increase with age in the NZB mouse, suggesting that the PRLR may contribute to development of the disease. In addition, the expression of PRLR messenger in mouse and rat thymus, bone marrow, spleen and lymph nodes was identified using RT-PCR.We were thus able to demonstrate that mRNAs encoding a short and long form of PRLR were expressed in each of the above tissues. Moreover, demonstration of PRL synthesis in rat thymus enabled identification of lymphocytes as an extra-pituitary source of prolactin. Lastly, we investigated PRLR expression in man in states of hyperprolactinemia and acromegaly. No significant change related to elevated prolactin or growth hormone levels was detected. The above results suggest that, since PRLR is expressed by various lymphocyte sub-populations, the lymphocyte is a potential target for the action of PRL. However, the involvement of PRL in human or murine pathological settings requires further investigations. In the second phase, the potential role of PRL in the oncogenesis of breast cancer was investigated using two different approaches. Quantitative PCR was used to characterize the expression of PRLR messenger in mammary tissue from twenty-five women presenting with breast cancer or a benign disease of the breast. For each woman, mRNA expression in neoplastic tissue was compared with that in adjacent normal tissue. In all cases, a higher level of PRLR messenger expression was observed in the neoplastic tissue. In addition, the mammary synthesis of PRL was confirmed. These results suggest that neoplastic mammary cells may have enhanced sensitivity to PRL. In the rat, the 16 kDa fragment of PRL is a potent inhibitor of angiogenesis. We therefore addressed the possibility that cleavage of human PRL would yield antiangiogenic fragments.The cleavage of human PRL was studied in various neoplastic and normal mammary cell extracts. Several fragments of variable mass ranging from 17 to 5 kDa were observed. N-terminal sequencing of those fragments, together with immunodepletion studies, enapled identification of cathepsin D as the protease involved in cleavage. An investigation to determine whether certain fragments have anti angiogenic potential is currently ongoing. In the course of the above studies, we have thus used or developed techniques involving enhanced characterization of PRLR expression in various systems. So doing has enabled us to more clearly elucidate the potential role of prolactin in various pathological conditions in humans
GENETIQUE DU RECEPTEUR DE LA TSH DANS LA PATHOLOGIE THYROIDIENNE by Nicolas de Roux( Book )

2 editions published in 1996 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide

Caractérisation pharmacologique et moléculaire du récepteur de la sérotonine des cellules de la granulosa humaine by Christophe Graveleau( )

2 editions published in 2000 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide

The serotonin (5-HT) is present in the human follicular fluid (Bodis J 1992) and stimulates the production of progesterone from the human granulosa lutein cells or HGLC (Bodis J 1993) by an unknown mechanism.The project attributed to me consisted of characterizing the action of 5-HT on HGLC. Sequence data revealed the presence by HGLC of the entire mRNA specifie of the h5-HT7 receptor. Northem analysis confirmed a transcription ofh5-HT7 receptor from HGLC, with a rate inversely proportional to the duration of culture. I could also demonstrated the presence of the three splice variants h5-HT7a, h5-HT7b and h5-HT7ct using RT-PCR and Southem blotting. The adenylate cyclase assay on HGLC membrane preparation revealed an enzymatic stimulation obtained with agonists classified below in a rank order of affinity : 5-CT (pECso = 9,49 ± 0,20) > 5-MT (pEC5o = 8,09 ± 0,50);::: 5-HT (pEC50 = 7,97 ± 0,18) and an inhibition of 5-HT-stimulation with mianserin, clozapine, amoxapine, butaclamol and loxapine.This data, confirmed by cAMP assay directly on cells, demonstrates the functional presence of h5-HT7 receptor on hGLC. A negative regulation of 5-HT on hCG stimulated cAMP production could be demonstrated on the HGLC. Further, I demonstrated a high concentration of 5-HT-binding sites (Bmax = 3,41 pmol mg-1) on membrane from hGLC with pK0 = 9,48 and pK1 = 9,49 similar to the constant of the h5-HT7 receptor. A synergism with the ANP on 5-HT-stimulated progesterone production from HGLC was also observed. In conclusion, I have demonstrated within the HGLC, the presence of the h5-HT7 a, h5-HT7b and h5-HT7d , receptors that, once activated, trigger off the adenylate cyclase stimulation, cAMP production and progesterone production by cultured hGLC. This results assign for the first time an ovarian steroidogenic role to the 5- HT7 receptor
GnRH et récepteur du GnRH dans les gonades du rat : expression et régulation de leurs ARN messagers chez le fœtus et chez le mâle adulte by M. C Botte( )

2 editions published in 1999 in French and held by 4 WorldCat member libraries worldwide

Le GnRH est un décapeptide hypothalamique induisant la sécrétion de LH et de FSH, via des récepteurs membranaires spécifiques (R-GnRH) des cellules gonadotropes de l'antéhypophyse. Ces gonadotropines stimulent la gamétogenèse, et les fonctions endocrines des gonades. Un faisceau d'arguments suggère que les agonistes du GnRH pourraient exercer une action directe sur les gonades, via des récepteurs spécifiques, et notamment affecter la stéroïdogenèse. Des sites de liaison du GnRH ont été détectés dans 1'ovaire comme dans le testicule du rat, et au laboratoire nous y avons démontré la présence d'ARNm identiques à ceux codant pour le R-GnRH hypophysaire. De plus, au cours de ce travail, nous avons décrit la présence, dans le testicule de rat, d'ARNm dont la séquence prédit qu'un des GnRH-like décrit dans des travaux antérieurs, serait le GnRH authentique. Ainsi, le système GnRHIR-GnRH serait présent dans les gonades. Ceci soulève la possibilité d'un rôle local du peptide, qui reste pour l'instant inconnu. Par hybridation in situ, nous avons observé que les ARNm du GnRH pourraient être exprimés dans les cellules de sertoli, et ceux du R-GnRH dans les cellules de Leydig, en accord avec la détection du GnRH-like et des sites de liaison dans ces mêmes cellules. Ces données confortent la notion d'un mécanisme d'action de type paracrine dans le testicule. P.Jin d'évaluer la possibilité d'une telle action, nous avons étudié la régulation de l'expression des ARNm du GnRH et du R-GnRH dans le testicule du rat, d'une part au cours de l'ontogenèse, d'autre part chez l'adulte. En effet, il a été montré que dès 17,5-18,5 jours embryonnaires (E), 1'administration d'agoniste du GnRH réprime la stéroïdogenèse fœtale. Nous avons trouvé, en utilisant les techniques de RT-PCR et de dot-blot, que les ARNm du GnRH et du R-GnRH sont présents dès E14,5 dans le testicule, et à respectivement E18,5 et E15,5 dans l'ovaire, avant que les fonctions gonadiques ne soient sous le contrôle des gonadotropines. De plus, les niveaux des deux ARNm augmentent fortement entre E19,5 et E21,5 dans les deux sexes, alors que pendant cette période la production de testostérone diminue. Connaissant l'effet inhibiteur des agonistes du GnRH sur la stéroïdogenèse, il est possible que cette augmentation soit impliquée dans la diminution de la production de testostérone. Chez le rat adulte, l'expression des ARNm du R-GnRH étudiée par la technique de dot blot, est régulée de façon différente dans le testicule et dans l'hypophyse. En effet, alors que dans 1'hypophyse elle est essentiellement modulée par les stéroïdes et le GnRH hypothalamique, dans le testicule elle est réprimée par la LH. De façon différente, 1'expression des ARNm du GnRH serait plutôt régulée par un facteur paracrine. L'ensemble de nos résultats montre la présence d'un système GnRHIR-GnRH dans les gonades du rat, régulé de façon spécifique, qui serait mis en place dès la vie fœtale. Dans le testicule le GnRH jouerait un rôle dans le contrôle paracrine de la production des stéroïdes, soit direct sur les enzymes de la stéroïdogenèse, soit en modulant l'action de la LH sur la cellule de Leydig
Identification des voies de signalisation de l'hormone anti-Müllerienne by Lucile Gouedard( )

2 editions published in 2000 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

L'action principale de l'hormone anti-Müllérienne (AMH) est la régression des canaux de Müller, ébauches de l'utérus, chez le fœtus mâle. L'AMH est un facteur appartenant à la famille du TGF-p. Les membres de cette famille, comprenant les bone morphogenetic proteins (BMPs) et l'activine, transduisent leur signal via un complexe de deux récepteurs distincts : un récepteur de type II, liant l'hormone, et un récepteur de type I recruté par le type II, qui transduit le signal en activant une protéine Smad. Smad 1 et ses homologues Smad5 et 8 sont activées par les BMP, alors que Smad2 et 3 sont stimulées par le TGF-P ou l'activine. Dans le cas de l'AMH, seul son récepteur de type II (AMHR-II) était identifié au début de ma thèse. Après une caractérisation biochimique de celui-ci, nous avons étudié plusieurs récepteurs AMHR-II mutants, identifiés chez des malades atteints du syndrome de persistance des canaux de Müller. Certaines protéines mutantes ne sont pas exprimées à la surface cellulaire, ce qui explique qu'elles ne puissent lier l'AMH. D'autres formes mutantes d'AMHR-II présentent un défaut plus fonctionnel de blocage de la transduction du signal, dû à une action dominante négative de ces récepteurs. Afin de visualiser le récepteur de l'AMH endogène, nous avons produit un anticorps anti AMHR-II. Cet outil a permis à une équipe du laboratoire de démontrer l'apparition progressive d'AMHR-II le long du canal de Müller. Cette vague d'expression correspond strictement à la vague de régression du canal. Mon projet principal était l'identification du récepteur de type I de l'AMH, parmi six. récepteurs de type I déjà clonés. Nous avons démontré que le récepteur BMPR-IB 1 ALK-6 co précipite avec AMHR-II, de manière ligand-dépendante. De plus, Smad 1 est activée spécifiquement par l'AMH, dans des lignées cellulaires testiculaires et ovariennes. En conclusion, il semble donc que l'une des voies de transduction de l'AMH utilise le même récepteur de type I et la même Smad que les BMPs
Clonage des gènes de deux convertases : application à l'étude de la maturation de la proopiomelanocortine en physiologie et en pathologie : Biochimie et biologie moléculaire by Marie-Laure Raffin-Sanson( Book )

1 edition published in 1998 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

The proprotein convertase family plays an important rôle in endoproteolytic processing of prohormones. These enzymes have distinct but overlaping cleavage specificities and tissular expressions. For most of them, several isoforms were described. Molecular mechanisms allowing the synthesis of these different isoforms and controlling the tissu specifie expression of each enzyme remain largely unknown. In the first part of this work, we have cloned in mouse genes encoding two proprotein convertases with limited tissue distribution: PC4, only present in testicular germ cells, and PC2 specifie for neuroendocrine cells. We defined the intron-exon boundaries and characterized the promoter regions. We showed that altemati ve splicing of the PC4 mRNA is responsible for the generation of the several variants. For PC2, comparison of human and mouse promoter regions revealed domains of high sequence conservation, suggesting physiological relevance. One of these domains carries a sequence motif partially homologous with the consensus sequence of neuron-restrictive silencing element (NRSE). We showed that this sequence is involved in the neuroendocrine specific expression of this convertase. We also analyzed the proteolytic activation of proopiomelanocortin (POMC), giving ACTH in pituitary, [beta]endorphin and [alpha]MSH in central nervous system. We developped a specific radioimmunoassay allowing detection of intact POMC in plasma. We used this assay to define physiological and pathological situations characterized by POMC processing defects
Constitution et expansion de la masse endocrine pancréatique chez le rat : implication des hormones lactogéniques by Isabelle Avril-Brintet( )

in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

This work was undertaken to characterize the role of lactogenic hormones on the development and expansion of beta-cell mass. As a model of beta-cell mass expansion we chose pregnancy, which is under the positive control of lactogenic hormones. Improved lactogenic activity leads to increased proliferation at day 12 of pregnancy. As a consequence, beta-cell mass is doubled at the end of pregnancy, and these adaptations are preferentially located in the head of the pancreas. Female rats that have been malnourished during their perinatal life are unable to adapt their beta-cell mass to pregnancy. Although lactogenic activity is enhanced compared to control females, altered proliferation is responsible for this impaired adaptation to pregnancy. Interestingly, these alterations are exclusively located in the head part of the pancreas. Fetuses issued from these females show fewer PDX-1 positive cells number at embryonic day 14, leading to a decreased beta and alpha cell fraction, later at E20, indicating that the alterations induced by malnutrition in the first generation could be transmittable to the next generation. The developmental role of lactogenic hormones was studied using an animal model lacking the ability to transduce lactogenic signals: the prolactin receptor knockout mice. The influence of lactogenic hormones was demonstrated by the reduction of beta-cell mass in young and adult transgenic mice. This alteration was associated with decreased islet number per cm2 at both ages and similarly in male and female mice, suggesting a role of lactogenic stimuli on neogenesis. In addition, the establishment of normal islet size is delayed and metabolic disorders were observed throughout life in mice lacking lactogenic stimuli. All together this work specifies, in vivo, the role of lactogenic hormones on beta-cell mass expansion in adults. It also suggests a new role for lactogenic hormones during beta-cell mass establishment, particularly on islet formation (neogenesis)
Tude des mécanismes de maturation et du trafic intracellulaire du récepteur de la TSH by Mylène Quellari( Book )

in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Caractérisation du gène codant pour le récepteur V3 de la vasopressine et analyse de son rôle sur la fonction corticotrope par transgénèse by Patricia René( )

in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Le récepteur V3 (ou V1b) de la vasopressine (AVP) est couplé à la voie de la phospholipase C et se distingue des récepteurs vasopressinergiques V1a (hépatique) et V2 (rénal). Il est exprimé dans les cellules corticotropes du lobe antéhypophysaire où il médie l'action de l'AVP sur la sécrétion d'ACTH. Le clonage de l'ADNe de ce récepteur, par notre équipe, a permis de montrer qu'il constitue un nouveau marqueur du phénotype corticotrope normal et tumoral. Nous avons cloné les gènes codant pour les récepteurs V3 humain (hV3) et de souris (mV3) afin de bénéficier de nouveaux modèles d'études des bases moléculaires de la spécificité transcriptionnelle corticotrope. Les gènes hV3 et mV3 comportent deux exons interrompus par un intron situé dans la troisième boucle extracellulaire entre les domaines transmembranaires VI et VII, caractéristique de la famille des récepteurs A VP/OT. La séquence en 5' amont de ces gènes ne comporte pas de boîte TATA mais des sites potentiels de liaison des facteurs AP-l, Sp1 et AP-2. Ces gènes partagent avec le gène V3 de rat des motifs homologues dans les 2,5kb en amont du site d'initiation de la traduction. Nous avons localisé le gène h V3 sur le chromosome 1 en position 1 q32 et mis en évidence l'existence d'un transcrit inverse (hV3 rev) issu du même gène. hV3 rev chevauche le site d'initiation de la traduction et une partie de la région 5' du gène h V3 et pourrait contribuer au contrôle transcriptionnel et traductionnel de l'expression du hV3. Nous avons aussi identifié un motif homologue dans le gène h V3 et le gène de la pro-opiomélanocortine humaine (hPOMC) qui pourrait être impliqué dans la spécifité d'expression corticotrope du gène hPOMC. L'importance des voies de signalisation dans la tumorigénèse endocrine, nous a conduit à étudier l'expression des récepteurs V3 et CRHR1 dans les adénomes corticotropes. L'analyse par RT-PCR semi-quantitative a démontré que ces deux récepteurs ne sont pas mutés mais surexprimés. Afin d'étudier les conséquences de la surexpression du récepteur V3 dans l'altération du phénotype corticotrope des tumeurs, nous avons créé un modèle de souris transgéniques (POMV3), exprimant le récepteur hV3 sous le contrôle du promoteur POMC de rat. L'expression du transgène entraine l'augmentation du nombre de sites de liaison de l'AVP dans l'hypophyse. In vitro, l'activité basale (production d'inositols phosphates et sécrétion d'ACTH) des cellules corticotropes des souris POMV3 n'est pas modifiée mais leur réponse à l'AVP est augmentée. L'analyse in vivo a révélé une augmentation de la concentration plasmatique de corticostérone (CORT) en situation de base avec perte du cycle circadien. La concentration d'ACTH plasmatique est comparable chez les souris POMV3 et contrôles en dépit de l'augmentation de la CORT, de même l'expression du gène POMC dans l'hypophyse et, de la CRH et de l'A VP dans l'hypothalamus, ne sont pas modifiées. Ces résultats indiquent une résistance relative de l'axe corticotrope au rétrocontrôle négatif de la CORT. De plus, les souris POMV3 manifestent une baisse de la réactivité face à un stress environnemental par rapport aux souris contrôles, suggérant une adaptation centrale à l'hypercorticisme chronique. Nos résultats montrent que le récepteur V3 est un régulateur important de la fonction corticotrope hypophysaire et de l'activité de l'axe corticotrope. Sa surexpression dans les tumeurs corticotropes peut jouer un rôle dans leur sensibilité accrue à l'AVP et dans l'apparition de leur résistance au rétrocontrôle négatif des glucocorticoïdes
Analyse des transcrits dont l'expression est modulée au cours du cycle cellulaire de la lignée lymphomateuse de rat Nb2 : étude de trois protéines inconnues by Christine Bole( )

in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Les cellules lymphomateuses de rat Nb2-11C, dont la prolifération est dépendante de la prolactine, ont été utilisées pour étudier au niveau transcriptionnel les effets de la prolactine sur la prolifération cellulaire. Afin d'identifier des transcrits dont l'expression est modulée au cours du cycle cellulaire induit par la prolactine dans les cellules Nb2, cinq techniques d'analyse des transcrits différentiels ont été utilisées : 1- mRNA Differential Display, 2- Representationnal Difference Analysis (RDA), 3- Subtractive Suppressive Hybridization (SSH), 4- criblage différentiel d'une banque organisée et 5- analyse de gènes candidats faiblement exprimés. Ces différentes techniques, appliquées à différentes phases du cycle cellulaire de la lignée Nb2, ont permis de mettre en évidence environ 70 transcrits différentiels. Les variations d'expression de ces transcrits au cours du cycle des cellules Nb2 ont également été évaluées par Northem blot. Les transcrits différentiels obtenus à partir des cellules Nb2 ont été comparés avec ceux d'autres modèles eucaryotes effectuant une prolifération synchrone et classés selon des critères tels que leur cinétique d'expression et la fonction des protéines correspondantes. Cette classification, nous a permis d'identifier de nouvelles molécules de signalisation susceptibles d'intervenir dans la survie et la régulation de la prolifération des cellules Nb2-11C. De plus, des anomalies d'expression de gènes impliqués dans la survie et le cycle cellulaire ont été décelées. Notamment, une expression constitutive de l'« immediate early gene)) EGR-1 est observée dans les cellules Nb2. Ainsi, ces différentes comparaisons ont permis de collecter toute une série d'informations qui constituent autant de nouvelles pistes de recherche. Parallèlement, nous nous sommes également efforcés d'attribuer une fonction à trois nouvelles protéines dont les ADNe ont été isolés grâce à ces analyses des transcrits différentiels. En combinant prédictions de structure et données d'expression, obtenues expérimentalement et par analyse bioinformatique, des renseignements informatifs sur la fonction de chacune de ces trois protéines ont permis de rattacher chacune d'elles à un processus biologique particulier. Ainsi, la première est une cystéine protéase, bâptisée depuis cathepsine W/lymphopaïne, qui interviendrait dans les mécanismes de cytotoxicité alors que les deux autres seraient des facteurs de transcription régulant la prolifération cellulaire. ZNF207/Zep comporte un domaine de liaison à l'ADN à doigts de zinc de type C2H2 alors que celui de la protéine que nous avons appelée E-Myb est constitué de 3 répétitions de type « Myblike ». En outre, une analyse critique des techniques actuelles d'analyse des transcrits différentiels est proposée. Nous avons également insisté sur les potentialités offertes par la bio-informatique pour ces analyses d'expression différentielle ainsi que pour la détermination des fonctions des protéines
Régulation de l'expression d'une phosphodiestérase I alcaline au pôle apical de la membrane plasmique dans les cellules épithéliales polarisées by Nirina Rajho Meerson( Book )

2 editions published in 2000 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

La membrane plasmique des cellules épithéliales polarisées est caractérisée par des domaines apical et basolatéral qui sont fonctionnellement et biochimiquement distincts. B10 est une glycoprotéine localisée exclusivement au pôle apical dans les hépatocytes et d'autres cellules épithéliales. Une localisation basolatérale est observée au cours des situations pathologiques expérimentales du foie comme le cholangiocarcinome et la cholestase. Ce travail a pour objectif de comprendre l'origine de ces anomalies d'expresssion et leurs conséquences fonctionnelles, d'étudier la régulation du trafic intracellulaire de B10, en particulier, le rôle de la glycosylation et de la phosphorylation. Nous avons d'abord identifié B10 en clonant et séquençant son ADNe. B10 appartient à la famille des phosphodiestérases I alcalines comme PC1 et l'autotaxine. B10 contient dans son domaine cytoplasmique une sérine (17) qui est dans un site consensus de phosphorylation par PKA et PKC. Son domaine extracellulaire comporte sept sites consensus de glycosylation. B10, comme PC1 et l'autotaxine, existe sous forme soluble dans le sérum. B10 soluble augmente de façon significative au cours du cholangiocarcinome et de la cholestase. Cette augmentation pourrait être la conséquence d'une anomalie de son trafic intracellulaire. Le rôle de la glycosylation a été étudié dans les cellules MDCK et Caco-2 transfectées avec l'ADNe de B1O. La tunicamycine qui empêche la glycosylation, inhibe le transport de B10 vers la membrane mais n'affecte pas sa polarité d'expression. Le rôle de la phosphorylation a été étudié en mutant la sérine 17 en acide aspartique et en alanine. La mutation Ser/Asp ne modifie pas son expression apicale, alors que la mutation Ser/Ala induit une anomalie d'expression. En conclusion, B10 est une nucléotide pyrophosphatase/phosphodiestérase alcaline apicale. L'altération de sa localisation apicale est probablement à l'origine de sa libération sous forme soluble dans le sérum. L'expression de B10 au pôle apical est régulée par la hosphorylation dont la modulation pourrait être à l'origine des anomalies de son expression
<> by Caroline Achard( Book )

in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Analyse fonctionnelle du promoteur du gène codant le recepteur du GnRH de rat by Hanna Pincas( )

1 edition published in 2001 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

The hypothalamic GnRH, by acting through a specifie membrane receptor, stimulates the synthesis and release of gonadotropins LH and FSH, which regulate gonadal function. Several hormonal factors, including GnRH, modulate the level of GnRH-R gene expression. To investigate this issue at the transcriptionallevel, we isolated a large fragment (3.3 kb) of its 5'-flanking region, and identified 5 major transcription start sites in the pituitary. Transient transfection experiments in the gonadotrope-derived aT3-1 and LBT2 cell lines demonstrated the existence of a distal enhancer (GnSE) that is highly active in the context of the GnRH-R gene proximal promoter. We showed that the GnSE activity is mediated through a functional interaction with a proximal 50 hp-region that includes an SF-1 binding site, and identified the GnSE active elements within 2 sequences. Gel-shift assays indicate that the SF-1 motif is functional, and that GnSE response elements interact with GATA- and LIM related factors, respectively. Moreover, we provided the first evidence that the hypophysiotropic factor PACAP (pituitary adenylate cyclase-activating polypeptide) stimulates GnRH-R promoter activity through the mediation of PKA-signaling pathway. Similar results were indeed obtained following treatments with adenylate cyclase activators, whereas the surexpression of a PKA inhibitor (PKI) markedly reduced this stimulation. PACAP activation relies on a bipartite response element that consists of a first region (PARE 1), which includes the SF-1 site, and a second region (PARE II), which binds a CREB-related protein. Potential SF-1-interacting factors also bind to PARE 1. These data reveal a novel role for SF-1 as a mediator of enhancer activity, and its involvement in the hormonal regulation of the GnRH-R gene by PACAP through he PKA-mediated pathway. Transgenic mice have been recently generated in our laboratory to allow the study of GnRH-R gene expression during development (including in nonpituitary tissues), estrous cycle and puberty. This approach will deepen our knowledge about its physiological role
Evaluation de l'implication du gène STOX1 dans la pathologie placentaire by Virginie Rigourd-Rey( )

in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Preeclampsia (PE) is defined by a significant high blood pressure appearing beyond 20 weeks of pregnancy associated with a proteinuria. It is a frequent pathology occurring in 5-10 % of the pregnancies, responsible for a strong morbidity and mortality materno-fœtale (eclampsia, placenta abrupto, prematurity, intra uterin growth restriction...). The physiopathology of PE remains badly known. Recently, the first gene of predisposition in PE, STOXl 10q22 has been identified by positional cloning. The purpose of this work is to estimate the role of STOX1 and its molecular targets in the complex physiopathology of PE. We analysed the transcriptome of type JEG-3's cells over expressing STOX1 which we created. This study using micro array technology brought to light 2500 genes modified by the over expression of the transcriptionnal factor STOX1. Those have been classified into 30 functional clusters.These axis are directly involved in the physiopathology of PE. Our preliminary results of functional studies from our cellular model tend to confirm the implication of STOX1 in: i) the answer to the hypoxie or to the oxydatif stress, ii) the setting-up, the early development and the differentiation of the placenta and iii) the immunological interaction mother-foetus. During year 2007, three articles questioned the implication of STOX1 in PE. We thus rehabilitated STOXl as gene candidate in PE and therefore we envisaged a model of transgenic mice over-expressing STOX1. This allowed us to go beyond the in vitro models of PE. To create an in vivo model of PE is a means for the deciphering of this complexe disease and especially for the identification of new almost non-existent means of screening and treatment at the moment. In conclusion, the use of the genomic tool in PE allowed to refine the physiopathological knowledge on PE and to experiment new ways of research in the demains of the diagnosis and the therapeutic applications
<> by Jérôme Bernard( )

1 edition published in 2002 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  General Special  
Audience level: 0.94 (from 0.93 for Evaluation ... to 0.95 for ETUDE DU G ...)

Alternative Names
Micheline Misrahi onderzoeker

Languages
French (34)