WorldCat Identities

Perrot, Jean-Michel

Overview
Works: 36 works in 36 publications in 1 language and 62 library holdings
Roles: Thesis advisor, Author, Singer, Opponent
Publication Timeline
.
Most widely held works by Jean-Michel Perrot
Etude qualitative sur ce qu'expriment dix médecins généralistes fumeurs franc-comtois à propos de leur tabagisme, de la pertinence de leur discours préventif anti-tabac et de l'efficacité de la prise en charge du sevrage tabagique de leurs patients by Benoît Dinet( Book )

1 edition published in 2010 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : La prévalence du tabagisme des médecins généralistes français est l'une des plus élevée au monde, alors que leur rôle dans la lutte anti-tabac est majeur. Il est donc intéressant de se questionner sur l'échec de leur sevrage tabagique et leur propension à prôner des comportements de santé favorables de manière efficace et crédible. Méthodes : Nous avons réalisé une étude qualitative auprès de dix médecins généralistes fumeurs de Franche-Comté. Grâce à des entretiens semi-dirigés et une approche empathique, nous avons recueilli leurs mots et analyser leurs sentiments à propos de leur tabagisme, de leur discours anti-tabac et de leurs pratiques professionnelles. Résultats : ces médecins ont des approches très variables du tabagisme. Ils sont, comme ils le disent eux-mêmes, " des êtres humains comme les autres ", sensibles à certains bénéfices physiques ou psychiques que procure le fait de fumer du tabac et dépendants de facteurs physiques, psychiques, sociaux ou professionnels liés à ce comportement. Les interactions entre leur vécu, les effets du tabagisme, l'exercice difficile de leur métier et la réceptivité de leurs patients sont grandes et difficilement maitrisables. Conclusion : " Comme pour les autres ", le sevrage tabagique des médecins généralistes nécessite une prise en charge adaptée et individuelle. Cependant, leur place dans le système de santé français étant particulière, la création d'actions de santé spécifiques (formation, prévention, accompagnement et médecine du travail libéral) semble nécessaire dans la mesure où ils ne peuvent pas, seuls, arrêter leur tabagisme. Ce sont la réussite de leur sevrage tabagique et leur bonne santé, grâce à des mesures appropriées, qui doivent être des exemples pour la population
Promotion de l'allaitement maternel : enquête réalisée auprès des médecins généralistes dans le département du Doubs by Fanny Vieira-Huguenin( Book )

1 edition published in 2012 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

L'allaitement est depuis 2002 un objectif de santé publique. Nous nous sommes intéressés à la façon dont les médecins généralistes réalisaient la promotion et l'accompagnement des mères dans leur choix d'allaiter leur nourrisson. Notre étude a été menée auprès des médecins généralistes installés dans le Doubs sous forme d'un auto-questionnaire traitant de la promotion et du suivi de l'allaitement ainsi que des besoins de formation ressentis par les médecins interrogés. En effet, la promotion de l'allaitement passe par une stratégie de communication qui doit certes reprendre les avantages de l'allaitement de façon scientifique mais aussi prévenir les femmes des difficultés de l'allaitement. Pour être entendu, notre discours se doit d'être donné à un moment opportun dans le désir de parentalité et doit être individualisé à l'attention d'un couple en fonction de son histoire, de son environnement social et de ses croyances. Notre rôle s'inscrit dans une démarche de santé publique mais nous insistons sur le fait que cette promotion de l'allaitement maternel passe par la création d'un lien d'accompagnement à la décision, puis par un accompagnement de cette décision d'allaiter. C'est pourquoi notre formation est nécessaire pour permettre de guider les parents face aux difficultés de l'allaitement. Nous avons résumé les principales complications auxquelles nous sommes confrontés en consultation et nous y avons répondu sous forme de fiche pratique en fonction des recommandations disponibles ou d'avis d'experts retrouvés dans la littérature. Nous concluons que les besoins en formation sont réels mais que les connaissances acquises doivent être adaptées à chaque mère et que le lien de confiance établi entre médecin et patiente doit permettre de choisir librement et d'être accompagné dans un projet d'allaitement
Dépistage de la dépression chez le sujet âgé : enquête auprès des médecins généralistes dans le Jura by Anne-Céline Guillou( Book )

1 edition published in 2013 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : La dépression est la pathologie psychiatrique la plus fréquente chez la personne âgée. Malgré des conséquences parfois dramatiques, son diagnostic est, et reste encore malaisé en médecine ambulatoire. Matériel et méthode : Etude descriptive au sein d'une population de personnes âgées d'au moins 70 ans, consultant, quel que soit le motif, au cabinet médical de trois médecins généralistes situés en zones rurales dans le Jura. Le diagnostic de dépression a été posé en utilisant l'échelle de dépression gériatrique, la GDS à 30 items. Résultats : Cent dix patients, âgés de 71 à 101 ans, ont été inclus entre février et avril 2012. La moyenne d'âge était de 80,5 ans et le sex-ratio homme/femme de 0,57. La prévalence de patients présentant possiblement un syndrome dépressif était de 41,9 %. Parmi ceux-ci, 60,9 % consultaient pour un renouvellement d'ordonnance. La tranche d'âge la plus touchée par la dépression était celle des 85-89 ans avec 63,2 % de patients dépressifs. Les femmes plus touchées par cette pathologie (45,7 % d'entre elles ; contre 35 % parmi les hommes). Les patients vivants seuls présentaient plus souvent un syndrome dépressif (47,4 %) que les patients mariés ou vivants en couple (38 %). Discussion : La dépression du sujet âgé est une réalité, encore plus marquée en milieu rural dans le Jura. Son dépistage est rendu difficile notamment par une symptomatologie parfois atypique mais surtout par l'absence de plainte de la part du patient
Analyse qualitative de la posture de soin des éducateurs spécialisés exerçant auprès des personnes en situation de handicap, au sein du groupe étapes by Edwige Grandjean( )

1 edition published in 2016 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Depuis la loi HPST, la personne en situation de handicap est au cœur des débats notamment en ce qui concerne son intégration dans la société civile et l'augmentation de son espérance de vie. Parallèlement, les structures médico-sociales se réorganisent, voire se médicalisent. L'objectif de notre étude était de mieux comprendre les compétences de soins des éducateurs spécialisés auprès de ces personnes, au travers de leurs prises en charge. Matériels et méthodes : Nous avons mené une étude qualitative, par entretiens semi-directifs en face à face, auprès d'éducateurs spécialisés de différents établissements du groupe ETAPES, dans le Jura. Résultats : Les éducateurs spécialisés pratiquaient des soins au moyen de techniques socio-éducatives, répertoriées dans un projet personnalisé pour les personnes dont ils étaient référents. L'utilisation, au quotidien, d'outils socio-éducatifs constituait le cœur du métier. Ils priorisaient l'observation et les prises en charge à la fois globales et individuelles. L'objectif était d'obtenir un bien-être à court terme et l'acquisition d'une plus ou moins grande autonomie à long terme. La collaboration avec les professionnels de santé était difficile faute d'une méconnaissance réciproque des savoirs et du fonctionnement de chacun. Mais, elle tendait à s'améliorer en travaillant en proximité c'est-à-dire en se connaissant mieux. Discussion : Notre formation et nos compétences restent éloignées. Mais, éducateur spécialisé ou médecin, nous sommes tous deux, des acteurs de terrain et les référents de ces personnes. Animés d'une volonté à exercer une activité relationnelle, notre vocation est d'accompagner. Nous pratiquons des soins, chacun à notre manière, tant techniques que relationnels. Conclusion : Dans le handicap, notre objectif est le même : prendre soin de la personne. Notre place est tout aussi importante. Notre intercompréhension mérite de s'enrichir, et notre collaboration de s'améliorer
Le ressenti des médecins généralistes face à la dépression du sujet âgé by Cécile, Emilie, Julia Sigaux( )

1 edition published in 2018 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

L'objectif de ce travail de thèse était d'évaluer le ressenti des médecins généralistes (MG) face à la dépression du sujet âgé, afin de connaître l'impression et la pratique clinique en Franche-Comté. Matériel et Méthode : Une étude qualitative a été réalisée début 2018 en analysant 12 entretiens semidirigés, codés puis interprétés. La saturation théorique a été obtenue lors du dixième entretien. Résultats et discussion : l'étude met en relief l'absence d'utilisation de tests ou échelles diagnostiques par les médecins, ainsi que le manque d'exploration du risque suicidaire chez la personne âgée. On retrouve différentes façons de conduire la prise en charge qui sont plutôt marquée par l'expérience clinique. La majorité des médecins ont une opinion positive sur les psychothérapies et les jugent efficaces. Mais ils soulignent plusieurs freins à leurs accès, tels le recours à un autre professionnel, la nécessité de déplacement et le cout. La majeure partie des psychothérapies chez les personnes âgées sont faites par les MG. Les jeunes MG se sentent démunis en habiletés psychothérapeutiques, ils ont plus tendance à prescrire des traitements anti-dépresseurs. Enfin la question de l'isolement et de la perte d'autonomie est centrale chez la personne âgée dépressive. Pour certains médecins généralistes, la restauration d'une certaine autonomie (vue, ouïe, dentition ... adéquate) permettrait de limiter certains épisodes dépressifs caractérisés et ainsi d'éviter une prise médicamenteuse à risque iatrogène
La fidélité médecin patient en Franche Comté by Maryse Dattler( )

1 edition published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

La fidélité médecin patient est une construction dynamique et évolutive dans le temps, elle est associée à une meilleure prise en charge et une meilleure efficacité des soins. Objectif: Comprendre les déterminants de la fidélité médecin patient d'un patient à« son » médecin généraliste. Méthode : Analyse qualitative par entretiens semi-directifs interrogeant des patients majeurs dans 6 cabinets de médecine générale et 2 maisons de santé en Franche·Comté de février 2019 à juin 2019 Résultats : La fidélité est favorisée par la possibilité de choix de son médecin. Chaque patient a une représentation différente de son médecin idéal. interlocuteur privilégié il a la connaissance de son patient. La confiance. la satisfaction et la fidélité semblent intimement liées. La fidélité permet une meilleure efficacité des soins d'après les patients mais elle h·est pas définitive et peut être remise en question. La fidélité semble être facilitée par la vulnérabilité des patients ainsi que par la localisation rurale du cabinet. L'organisation en maison de santé ne semble pas être un frein ressenti à lâ fidélité médecin patient. Conclusion : La fidélité d"un patient envers son médecin généraliste est subjective, et multifactorielle, témoin d'un investissement réciproque dans la relation
L'autosurveillance glycémique : comment se faire rencontrer l'outil du médecin et les objectifs du patient diabétique? by Stéphanie De Tricornot( )

1 edition published in 2017 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

L'autosurveillance glycémique (ASG) est un outil primordial dans la prise en charge du diabète chez les patients insulino-traités. Cependant son observance est médiocre comme nous le démontrent les études européennes et internationales. Quelles en sont les causes? Nous avons réalisé une étude qualitative avec entretiens individuels semi-dirigés auprès de patients diabétiques effectuant une autosurveillance glycémique irrégulière pour répondre à cette question. Les problèmes techniques liés à l'utilisation du lecteur de glycémie représentaient une faible part des freins à l'ASG. Un manque d'information sur la maladie et sa prise en charge dans le cadre d'une éducation thérapeutique intégrée aux soins était rapporté par la plupart des patients. L'ASG et un manque d'intérêt pour ces résultats plus ou moins bien consignés et non commentés par le médecin généraliste étaient un problème majeur. Les patients ignoraient l'évolution de leur maladie et les conséquences néfastes qui pouvaient en découler. Le déni de la maladie laissait place à une insouciance plus ou moins coupable. L'ASG apparaissait comme un outil éducatif déconnecté de la prise en charge globale. L'impact de l'ASG sur le mode de vie et la qualité de vie était le deuxième problème majeur: stigmatisation, découragement voire résignation face à des hyperglycémies, stress induit, abandon du régime. L'ASG expliquée participait dans un second temps à l'éducation du patient. Elle leur permettait de détecter des hypoglycémies, d'adapter leur alimentation notamment de repérer les aliments hyperglycémiants. Pour certains, elle stimulait la reprise d'une activité physique. Elle permettait de mieux contrôler leur diabète dans le but d'améliorer leur santé. Ils devenaient acteurs de leur maladie en réussissant à la prendre en charge. Même si les avantages de l'ASG étaient reconnus, le poids des obstacles demeuraient trop important pour de nombreux patients
Ressenti des médecins généralistes Francs-Comtois en 2019 dans l'exercice de la visite à domicile by Camille Robin( )

1 edition published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : L'accord de bon usage des soins de 2002 eut pour effet une nette diminution des visites à domicile en médecine générale. Dans le contexte d'une population vieillissante, cette pratique reste toutefois indispensable. Matériel et méthode : Devant l'absence d'étude sur ce sujet en Franche-Comté, nous avons mené une étude qualitative de février à mars 2019. Dix médecins généralistes Francs-Comtois ont été interrogés, par entretiens semi-dirigés, afin de connaitre leur ressenti dans cet exercice. Résultats : Les praticiens se déplacent essentiellement pour des patients âgés, polypathologiques, non mobiles. La visite est ainsi un service rendu au patient. Les contraintes de temps, de rémunération, de possibilités de stationnement sont principalement évoquées. A contrario, l'opportunité de voir le patient évoluer dans son environnement est perçue comme une véritable valeur ajoutée à la prise en charge médicale et permet notamment de limiter les sur-hospitalisations. L'organisation des visites est propre à chacun, et l'expérience aide à mieux cerner les besoins indispensables à son bon déroulement. La coordination avec les autres corps de métier intervenants au domicile est jugée essentielle. Conclusion : La visite à domicile est perçue comme une contrainte et une obligation, mais est aussi indissociable du métier de spécialiste en médecine générale, intervenant de premier recours. L'éducation du patient aux bénéfices des consultations au cabinet doit être privilégiée pour un meilleur confort d'exercice et de suivi. En revanche, la nécessité de faire perdurer la pratique de la visite à domicile reste une priorité pour les années à venir face au vieillissement démographique. La revaloriser financièrement à hauteur du temps investi et mettre en place notamment des aides au stationnement des praticiens citadins semble primordial
Evaluation d'un interne en SASPAS par ses patients by Mathieu Grosjean( Book )

1 edition published in 2016 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

INTRODUCTION : Le SASPAS est le stage où l'interne, futur médecin de soins de premiers recours, va assurer le fonctionnement et la gestion complète d'une structure de soins primaires. Une rétroaction faite de supervision indirecte sera apportée par son maître de stage. Le but de ce travail était d'évaluer le niveau de satisfaction des patients ayant consulté un interne en SASPAS au cabinet de médecine générale. METHODE : les données démographiques, le ressenti global du patient sur l'entrevue médicale et l'évaluation de sa satisfaction ont été recueillis auprès de 120 patients participants au moyen de questionnaires distribués aléatoirement en fin de consultation puis analysés. RESULTATS : tous les patients étaient globalement satisfaits de leur consultation avec l'Interne et seulement 3 % disaient vouloir reprendre rapidement l'avis de leur médecin traitant habituel. DISCUSSION : la satisfaction des patients dépend de l'information fournie par le médecin SASPAS, de son aptitude à l'écoute, à la communication et de son professionnalisme. A aucun moment il n'a été évoqué de doute sur sa formation théorique et sa légitimité. Les compétences et objectifs attendus par les formateurs universitaires semblent bien avoir été atteints par l'interne. CONCLUSION : Les patients acceptent le concept de ce médecin en formation seul au cabinet. Le ressenti des soignés est globalement très positif. Le troisième cycle de formation de l'interne en spécialité de médecine générale ne compte pour l'instant qu'un stage en autonomie supervisée en médecine ambulatoire. Aucun stage jusqu'ici ne tient compte de l'avis des patients. Pourtant les patients sont directement dépendants de la qualité de la formation médicale puisque ce sont eux les premiers concernés par les résultats de consultation de ces jeunes médecins. Ce travail à permis à un Interne d'être évalué par ses patients à la fin de ces études de médecine générale et de le conforter dans sa pratique
ANALYSE DES EFFETS DES VOLATILS HALOGENES SUR DES CARDIOMYOCYTES DE RATS NOUVEAU-NES PAR CONTRACTOMETRIE LASER, ACTION DE DEUX DROGUES INOTROPES SOUS ISOFLURANE by JEAN-MICHEL PERROT( Book )

1 edition published in 1991 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Pathologies articulaires et abarticulaires des golfeurs seniors en Franche-Comté by Matthieu Perrod( Book )

1 edition published in 2012 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Le golf est le sport individuel le plus pratiqué au monde, et il compte parmi ses adeptes une grande proportion de joueurs de plus de 55 ans. Il parait donc légitime de s'interroger sur la pathologie liée au golf chez le sénior, et secondairement, sur l'impact de la pratique de ce sport sur la qualité de vie des joueurs. Cette étude repose sur l'analyse de 155 questionnaires remplis par les joueurs de deux golfs de Franche-Comté : le golf du Val de Sorne et le golf de Besançon. L'âge moyen de la population est de 65 ans. Dans l'analyse des pathologies, 60 % des joueurs ont présenté une ou plusieurs lésion(s) traumatologique(s) et/ou rhumatologique(s) au cours de leur pratique. Les pathologies traumatologiques au sens large sont fréquentes dans cette population avec en première ligne des blessures superficielles ou mineures, les coups de clubs et coups de balle. Les véritables pathologies traumatologiques sont peu fréquentes (fractures, entorses, ruptures tendineuses, etc...). Les pathologies microtraumatiques sont quant à elles beaucoup plus fréquentes, avec plus de la moitié des joueurs souffrant de douleurs rachidiennes (principalement lombaires), et/ou de tendinopathies (principalement au coude). Par ailleurs, l'analyse groupée de la répartition des localisations des lésions montre que le premier site touché est la région lombaire (28,5 % des lésions totales), suivies du coude (24,8 %), loin devant le rachis cervical et dorsal (respectivement 9,8 et 9,3 %). Malgré cette incidence de blessures assez élevée, 80 % des joueurs interrogés estiment que l'impact de la pratique du golf sur leur qualité de vie est important ou très important, ce qui suggère indirectement un impact positif sur la santé
Evaluation du stage de deuxième cycle en médecine ambulatoire de premier recours à la faculté de Besançon by Thomas Rodriguez( Book )

1 edition published in 2012 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

A Besançon, un stage de sept semaines à temps plein en médecine ambulatoire de premier recours est intégré au cursus du deuxième cycle depuis l'année universitaire 2009-2010. Nous avons réalisé une première évaluation de ce stage par l'intermédiaire d'une enquête quantitative par sondage en ligne, auprès des 273 étudiants de DCEM2 et DCEM3 des promotions 2011-2012 ayant réalisé ce stage. 176 étudiants (64,5 %) ont participé. Huit étudiants sur 10 ont régulièrement pris part activement aux consultations, le plus souvent au travers de l'examen clinique. Seulement un étudiant sur deux a participé au raisonnement médical et un étudiant sur trois à l'entretien médical. Six étudiants sur dix se sont sentis responsabilisés. Une rétroaction a été régulièrement proposée à 73 % des étudiants ; elle est conforme aux recommandations pédagogiques et est jugée utile par 97 % des étudiants. Ce stage permet une découverte de la spécialité et de l'exercice de la profession. Au-delà, il permet aux étudiants de développer leurs habiletés cliniques, communicationnelles et leur raisonnement médical face à un patient. La satisfaction globale moyenne est à 8/10
Les facteurs favorisant et freinant le montage des maisons de santé pluriprofessionnelles en Franche-Comté( Book )

1 edition published in 2012 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : Les soins primaires sont en cours de réorganisation suite à la baisse de la démographie médicale, à l'augmentation de la demande de soins et au besoin de revalorisation et de recentrage de la médecine ambulatoire dans le système de soins. Dans ce contexte, se développent les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP) qui sont portées par les acteurs de terrain depuis quelques années, puis encouragées par nos dirigeants secondairement. Créer une MSP n'est ni simple ni évident. Chaque MSP est unique. Il n'en existe pas un modèle standard applicable partout et à tous. Quels sont les moteurs et les freins rencontrés par les porteurs de projet ? Méthode : nous avons utilisé une étude qualitative par entretiens semi structurés en face à face. Résultats : Les principaux moteurs rencontrés sont l'existence d'une équipe humaine partageant une histoire et des valeurs communes. Dans la meilleure des configurations, cette équipe est guidée dans son cheminement par un leader, bénéficie d'un accompagnement efficace et est soutenue par les élus locaux. Les principaux freins rencontrés sont l'absence de motivation des Professionnels de Santé (PS) et le manque d'attrait de la médecine générale pour les jeunes générations. Discussion : Réenchanter la médecine générale pour la rendre plus attractive pour les jeunes générations en développant la FUMG. Valoriser le temps médical, les actes de prévention et de coordination pour permettre aux MG de continuer à exercer dans de bonnes conditions. Renforcer la solidarité des PS, prendre efficacement et collectivement en compte le risque d'épuisement des PS afin d'éviter les arrêts précoces et impromptus d'activité créant un système de veille des PS. Favoriser la création de liens entre les professionnels bien en amont de l'idée de MSP, en proposant des thématiques porteuses comme la formation continue, l'accueil des étudiants, la pédagogie et la recherche en soins primaires. Mais en proposant aussi des thématiques nouvelles pour les professionnels avec, pourquoi pas, le développement d'activités de loisirs, d'échange culturel... Les liens et l'histoire commune entre professionnels sont des éléments fondamentaux pour engager une réflexion sur le regroupement ou la collaboration des PS. Conclusion : Nous avons été surpris de découvrir la puissance du facteur humain. Malgré l'existence d'une volonté politique locale et gouvernementale accordant des aides financières, nonobstant l'engagement des acteurs de l'accompagnement, la réussite d'un projet est essentiellement liée à la dynamique humaine des professionnels de santé
Les représentations de la maladie chez les étudiants sanitaires et sociaux by Sophie Duverger( Book )

1 edition published in 2015 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : Être malade est une expérience individuelle avec des retentissements physiques, psychologiques, sociaux...Les représentations permettent aux Hommes de maîtriser les problèmes les entourant. Chaque individu a ses représentations, notamment sur la maladie. La relation thérapeutique, parfois compliquée, se construit à travers des échanges de représentations : celles des patients souvent étudiées, celles des professionnels et ici des futurs professionnels : étudiants sanitaires et sociaux en formation qu'il convient alors de connaître. Méthode : Étude qualitative d'un retour d'expérience pédagogique, des représentations sur la maladie chez treize étudiants sanitaires et sociaux lors d'un atelier de photo-expression ayant pour base un jeu de peintures réalisé lors d'un séminaire pluridisciplinaire. Résultats : Les étudiants verbalisent ce qu'ils connaissent ou ont déjà observé de la maladie lors de leurs stages. Elle peut être grave, bénigne, chronique et fait partie intégrante de la vie. Son annonce est un moment important. Les patients ont des mécanismes de défense à considérer. La maladie a des conséquences émotionnelles principalement négatives sur le patient : la solitude, la quête, l'incertitude, l'angoisse et parfois positives tels l'espoir et le combat pour redéfinir un projet de vie. Elle peut avoir des conséquences physiques néfastes avec souffrances et séquelles. L'entourage peut avoir peur, être impuissant, fuir. Il peut aussi se rapprocher du patient qui trouve alors une reconnaissance et une place. Les représentations sont propres à chaque étudiant, elles sont subjectives et peuvent évoluer. Discussion : II faut se connaître soi et ses représentations afin qu'elles n'influent pas inconsciemment sur la prise en charge du patient. Il faut être à l'écoute des représentations des autres professionnels intervenant auprès des malades mais également de l'entourage pour éviter les incompréhensions et optimiser la relation thérapeutique. Dans l'intérêt du patient, il faudrait étudier ces représentations pendant la formation initiale pour la pratique future
Ressenti des résidents et du personnel soignant d'un EHPAD de Franche-Comté concernant la présence d'un chat et d'un chien dans cet établissement by Pauline Magnenet( )

1 edition published in 2017 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction: la zoothérapie est une discipline qui s'est récemment développée notamment au Canada. De nombreuses études ont déjà été recensées, prouvant des effets positifs de la présence des animaux de compagnie sur la santé des personnes, comme les personnes âgées. Elles souffrent souvent de dépression, d'isolement surtout lorsqu'elles sont placées en institution. Suite à ces études expérimentales analysant les effets d'un animal dans un projet thérapeutique, l'objectif de notre étude était de savoir si la simple présence d'un animal dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sans qu'il n'y ait de réel projet thérapeutique pouvait améliorer la qualité de vie des résidents. Méthode : étude qualitative par entretiens individuels semi-directifs réalisés auprès de résidents et du personnel soignant volontaires dans un EHPAD de Franche-Comté afin de recueillir les ressentis et les bénéfices induits en termes de bien être par la présence d'un chat et d'un chien. Résultats : quatorze entretiens ont été réalisés. Ils montrent de nombreux avantages à la présence des animaux dans l'établissement. Les bénéfices les plus marqués étaient: le contact affectif physique animalier, l'expression des affects et des émotions, de calmer les angoisses, de permettre une meilleure communication avec les soignant et une amélioration du comportement en général. L'hygiène semblait être un critère important pour les résidents et les soignants mais n'était pas un inconvénient. Le véritable point négatif était le manque de temps passé par les animaux auprès de chaque résident. Discussion : la simple présence d'un animal dans une structure comme un EHPAD est bénéfique pour les résidents mais insuffisante pour percevoir l'ensemble des avantages que l'animal peut réellement apporter. Il faudrait proposer, en plus, des activités avec l'animal avec du personnel formé afin de pouvoir exploiter au mieux l'animal dans son rôle de cothérapeute
Evaluation de la prescription des inhibiteurs de la pompe à protons chez la personne âgée vivant en maison de retraite by Laurène Carpentier( Book )

1 edition published in 2014 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), efficaces et largement utilisés dans le monde, sont sujets à une surprescription. L'objectif de notre travail est d'évaluer la prescription des IPP chez la personne âgée vivant en maison de retraite, et de la confronter aux recommandations de la HAS de 2009. Nous avons réalisé une étude transversale observationnelle dans 6 maisons de retraite. Un questionnaire a été rempli pour chaque patient, à partir de leurs dossiers médicaux. Sur nos 156 patients, 51,3% reçoivent un IPP. La poly-médicamentation et un traitement par anticoagulant oral majorent ce taux. Prescrits le soir et en simple dose, ils sont utilisés dans 38,8% des cas pour reflux et cesophagite, et dans 7,5% pour pathologie ulcéreuse. L'INEXIUM® est utilisé dans 50% des cas. Un tiers des prescriptions d'IPP sont en adéquation avec les recommandations. 47,5% des indications de prescription sont conformes, ce taux étant significativement plus élevé si le spécialiste initie la prescription, et 60,5% des posologies sont valides. La durée médiane du traitement est de 753,5 jours. Lorsqu'elle est indiquée, la fibroscopie, plus fréquente si le spécialiste initie la prescription, est réalisée dans 49,1% des cas. Notre population semble soumise à une surprescription des IPP, principalement pour dyspepsie (17,5%) et lorsque l'indication n'est pas retrouvée dans le dossier (21,3%). Bien que potentiellement utiles en vue d'une gastroprotection chez les sujets âgés, la durée prolongée du traitement par IPP montre un manque de réévaluation de celui-ci : 95,1% des traitements ont une durée supérieure à 6 mois, 76,3% supérieure à un an et 47,5% supérieure à 2 ans. La fibroscopie est toujours peu réalisée. Même si certaines indications hors AMM peuvent se discuter dans notre population, celle-ci semble toujours soumise à une surprescription et à une utilisation prolongée des IPP, peu argumentée par une endoscopie
Vécu des patients atteints de la maladie cœliaque durant la phase de délai diagnostique by Marine Garmi( )

1 edition published in 2017 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : la maladie cœliaque s'exprime par une grande diversité de symptômes, ce qui entraine un délai diagnostique long, pouvant engendrer des conséquences graves pour le patient. L'objectif de cette étude était d'analyser le vécu des patients cœliaques durant la phase de délai diagnostique. Matériel et Méthode : nous avons réalisé une étude qualitative par entretien semidirigé. Dix patients de 29 à 58 ans présentant la maladie cœliaque et diagnostiqués à l'âge adulte ont été inclus. L'analyse des données a été réalisée à l'aide du logiciel Nvivo 11. Résultats : le délai diagnostique de la maladie cœliaque est important, une grande partie des patients a été étiquetée à tort avec des troubles fonctionnels intestinaux ou une colopathie fonctionnelle pendant de longues années. Les patients ont révélé des difficultés socio-économiques, sociétales dans leurs rapports de convivialité avec leur entourage et économiques dans la difficulté du régime d'exclusion et avec le prix des victuailles sans gluten. Discussion : plusieurs études étrangères ont également mis en évidence le délai diagnostique important de cette maladie dû à son polymorphisme et à une faible prévalence en soins premiers. La symptomatologie présentée par les patients lorsqu'ils s'en plaignent devra faire évoquer la pathologie et conduire à des examens biologiques. La recherche d'une anémie ferriprive et la positivité des anticorps anti-transglutaminase seront de bons éléments d'orientation même si ils sont parfois douteux ou négatifs. Confier le patient au gastro-entérologue pour réaliser une biopsie restera le point d'orgue. Un simple test d'exclusion du gluten peut aussi donner une bonne indication diagnostique. Conclusion : cette étude a permis de définir la typologie des patients cœliaques pour mieux les dépister dans la population générale, et de mieux connaitre leurs difficultés pour améliorer leur prise en charge
Que pensent les femmes de la réalisation du frottis cervico-utérin en cabinet de médecine générale ? : enquête qualitative auprès de 19 femmes de la région de Franche-Comté by Delphine Serio( Book )

1 edition published in 2011 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Le cancer du col de l'utérus est un cancer fréquent en France et dans le monde. Il existe une proportion non négligeable de femmes se faisant encore peu ou pas dépister par le frottis cervico-utérin. L'essentiel des frottis est réalisé par les gynécologues alors que le médecin généraliste pourrait être un acteur important de ce dépistage. Le but de cette étude était d'explorer les freins et les facteurs favorisant la réalisation du frottis en médecine générale. Notre hypothèse principale était que les femmes pensent que le frottis est un acte de spécialiste. Des freins concrets ont été identifiés : les femmes ont recours au spécialiste pour sa qualification spécifique et son expérience. La méconnaissance de la formation en gynécologie lors de sa formation initiale en médecine générale et des capacités du médecin généraliste à la réalisation du frottis sont aussi des points essentiels. Il existe des freins plus subjectifs, liés à la relation médecin-patiente, qui empêchent parfois la réalisation du geste. Les facteurs favorisants sont de deux ordres : la proximité et la disponibilité du médecin généraliste, mais aussi la relation de confiance développée avec lui. Une meilleure information des femmes sur le frottis, les compétences et la formation du médecin généraliste en matière de gynécologie, ainsi que l'intégration du frottis dans une consultation de prévention plus globale peuvent participer à l'amélioration du dépistage du cancer du col de l'utérus
L'auto-prescription médicamenteuse chez les médecins généralistes en Franche-Comté by Nicolas Volpi( Book )

1 edition published in 2012 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : L'autoprescription est un indicateur de la prise en charge par les médecins de leur propre santé. Objectif : Réalisation d'un état des lieux de l'autoprescription chez les médecins généralistes en Franche-Comté. Matériel et méthodes : Une enquête anonyme, déclarative, descriptive a été menée en juillet 2012 auprès des généralistes installés en Franche-Comté. Les questions portaient sur le profil socioprofessionnel des médecins, leurs besoins et leurs recours aux soins, et sur l'autoprescription proprement dite. Résultats : 67,5 % des 413 médecins répondant sont déclarés leur propre médecin traitant. 0,5 % des médecins n'ont jamais eu recours à l'autoprescription. Pour les traitements occasionnels, ils y ont massivement recours par gain de temps (92,1 %) et parce qu'ils maitrisent leur santé (71,7 %). Pour les traitements prolongés, ce sont les médecins de plus de 50 ans qui en usent (52,8 %), ceux qui travaillent seuls (63,8 %), plus de 50 heures hebdomadaires (59,8 %) et en zone rurale (59,8 %). 18,8 % des répondants avouent avoir eu un risque d'usage abusif ou de dépendance à un médicament dans le cadre de l'autoprescription, et 66,8 % pensent qu'elle favorise un retard diagnostique. Conclusion : Les médecins généralistes ont massivement recours à l'autoprescription. S'ils sont conscients qu'elle n'est pas sans risque, on observe tout de même certains abus. Des méthodes pour les dépister, les repérer et les limiter seraient peut-être à envisager
Evaluation de la prise en charge des patients insuffisants rénaux chroniques modérés en médecine générale en Franche-Comté by Raphaël Bartier( Book )

1 edition published in 2012 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

L'insuffisance rénale chronique est une maladie lentement progressive et longtemps silencieuse. Son incidence est croissante en raison des principales maladies causales : hypertension artérielle et diabète. Le rôle du médecin généraliste est donc central dans cette prise en charge. Ses conséquences dépendent de la précocité du dépistage et de la qualité du suivi médical. Dans ce travail, nous avons comparé aux recommandations publiées par l'ANAES, les pratiques d'un échantillon de 86 médecins généralistes installés dans la région Franche-Comté. Cette enquête de pratique avec sondage d'opinion a été réalisée à l'aide d'un questionnaire adressé par courrier aux participants. Le taux de participation était de 49,4 %, 67 % des médecins généralistes ciblaient une tension artérielle inférieure à 130/80 mmHg et 49 % une protéinurie inférieure à 0,5 g/L. 76 % des participants utilisaient les traitements bloqueurs du système rénine-angiotensine-aldostérone en première intention comme antihypertenseur. Il n'a pas été montré de différence significative dans les réponses suivant l'âge des médecins ou le lieu d'exercice. Cette enquête montre que 36 % des participants connaissaient ces recommandations de bonne pratique. Les médecins généralistes sollicitent les enseignements post-universitaires et une meilleure relation avec les néphrologues pour améliorer leurs pratiques. D'autres solutions existent comme les outils informatiques et surtout des réseaux de soins articulés autour d'un portail Internet et d'un dossier médical partagé
 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  Kids General Special  
Audience level: 0.95 (from 0.95 for Le ressent ... to 0.95 for Le ressent ...)

Languages
French (20)