WorldCat Identities

Vernoux, Teva (1973-....).

Overview
Works: 19 works in 20 publications in 2 languages and 28 library holdings
Roles: Other, Opponent, Thesis advisor, Author, Contributor
Publication Timeline
.
Most widely held works by Teva Vernoux
Author Correction: A mechanistic framework for auxin dependent Arabidopsis root hair elongation to low external phosphate by Rahul Bhosale( )

1 edition published in 2018 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

The Rosa genome provides new insights into the domestication of modern roses by Oxia( )

1 edition published in 2018 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Modelling the influence of dimerisation sequence dissimilarities on the auxin signalling network by Jonathan Legrand( )

1 edition published in 2016 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Rôles des voies régulées par LEAFY dans l'initiation et la régulation du méristème floral by Grégoire Denay( )

1 edition published in 2016 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Plants have the capacity to continuously produce organs throughout their life because they maintain stem cells containing structures called meristems. The formation of flowers is an essential step of the plant's life-cycle. In order to ensure flower development, a new meristem must be formed within the young flower bud. Various data across the literature indicate that the transcription factor LEAFY is involved flower meristem formation in addition to its role as a master regulator of flower identity.In the first part of this work we explore the role of LEAFY in the initiation of flower meristem. This study focuses on a LEAFY target gene, the transcription factor REGULATOR OF AXILLARY MERISTEMS1 (RAX1). We show that the LEAFY/RAX1 pathway acts in parallel of the transcription factor REVOLUTA to allow flower meristem formation.In the second part of this work we study the properties of the N-terminal domain of LEAFY. This domain mediates LEAFY oligomerization and potentially its binding to closed chromatin regions. We also study in a more prospective manner the role of this domain in the transcriptional regulation of AGAMOUS, an important regulator of flower development
Différenciation cellulaire dans l'apex caulinaire d'"Arabidopsis thaliana" : rôle du transport polarisé de l'auxine by Teva Vernoux( Book )

2 editions published in 2002 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

The shoot apical meristem, established during embryogenesis, initiates post-embryonic development of the aerial parts of the plant. Here, we have analysed the role of polar auxin transport (PAT) in patterning of the shoot apex. PIN-FORMED 1 (PINl) encodes a putative auxin efflux carrier and a mutation in the gene perturbs cotyledon and lateral organ initiation. The analysis of cell identity in apices of pinl inflorescences suggests that PIN1 is not involved in self-maintenance of the meristem but controls lateral organ initiation by regulating cell differentiation at the periphery of the meristem. Our results indicate an essential role for PIN1 in the establishment of organ boundaries. An analysis of the genetic interactions between PIN1 and regulators of this process, the CUP-SHAPED COTYLEDON (CUC) 1 and 2 and SHOOT MERISTEMLESS (STM) genes, completes and confirms our previous conclusions
Q & A: How does jasmonate signaling enable plants to adapt and survive? by Antoine Larrieu( )

1 edition published in 2016 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

A mechanistic framework for auxin dependent Arabidopsis root hair elongation to low external phosphate by Rahul Bhosale( )

1 edition published in 2018 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Aspects fonctionnels, structuraux et évolutifs de la réponse transcriptionnelle à l'auxine by Raquel Martín-Arevalillo( )

1 edition published in 2017 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

L'auxine est une hormone végétale impliquée dans presque toutes les étapes du développement des plantes, de la formation de l'embryon jusqu'à la floraison, déterminant la position des organes et donc la structure de la plante. Comme pour les autres hormones, la perception de l'auxine est suivie par une transduction du signal qui produit une série de changements dans les cellules végétales dont des régulations transcriptionnelles. Cette thèse est divisée en 3 chapitres, chacun d'eux étant focalisé sur des aspects structuraux, moléculaires et évolutifs de différentes protéines impliquées dans la régulation des gènes de réponse à l'auxine.Nous avons tout d'abord centré nos études sur TOPLESS (TPL), un corépresseur qui agit au niveau de la répression des gènes de réponse à l'auxine, mais aussi dans d'autres processus végétaux compte tenu de son interaction avec de nombreux répresseurs transcriptionnels. Nous avons déterminé la structure de la partie N-terminale de TPL et compris comment TPL interagit avec différents partenaires au niveau d'un même site de liaison. Nous avons alors démontré que TPL forme un tétramère à l'aide d'une surface de tétramérisation constituée par un nouveau domaine, le domaine CRA, qui fait aussi partie du site de liaison. Les résidus impliqués dans la tétramérisation et l'interaction avec des partenaires sont très conservés depuis des centaines de millions d'années montrant ainsi l'importance du rôle de TPL depuis l'origine des plantes. Enfin, les similarités de structure entre TPL et d'autres corépresseurs qui possèdent des domaines similaires mais possédant une fonction différente montrent un bel exemple de la manière dont l'évolution joue avec des domaines protéiques pour créer de nouvelles fonctions.Nous avons ensuite étudié les préférences de liaison à l'ADN des facteurs de transcription de la réponse à l'auxine (ARF). Pour cela nous avons utilisé une combinaison d'analyses bio-informatiques de données de DAP-seq sur la liaison des ARFs sur le génome, des tests d'interaction ADN-protéine in vitro et de la modélisation de structures. Nos résultats indiquent que les différents ARFs ont des sites préférentiels de liaison sur le génome et que ces préférences sont déterminées par l'orientation et l'espacement entre motifs de liaison. Enfin, ces études suggèrent qu'en fonction du site de liaison, les ARFs pourraient se lier avec différentes conformations à l'aide de surfaces de dimérisation qui ne sont pas encore décrites. Ces résultats permettent d'expliquer comment différents ARFs coexprimés dans la même cellule peuvent fonctionner ensemble pour contribuer à une réponse transcriptionnelle à l'auxine spécifique et robuste.Finalement, nous avons remonté le temps pour positionner l'origine de la voie de signalisation de l'auxine chez les plantes. Pour cela, nous avons recherché des homologues des protéines de la voie de signalisation de l'auxine dans des algues vertes charophytes, les ancêtres les plus lointains (450 Millions d'années) des plantes. Nous avons alors trouvé un homologue des ARFs et TPL chez les premières algues multicellulaires (Chlorokybus atmophyticus). La caractérisation biochimique de l'ARF de C. atmophyticus indique qu'il partageait déjà les mêmes propriétés que les ARFs des plantes terrestres et était aussi capable d'interagir avec TPL comme certains ARFs. L'absence d'homologues du récepteur de l'auxine chez ces algues primitives indique cependant que la dépendance à l'auxine aurait été acquise plus tard avec l'apparition du système corécepteur TIR1/AFB-Aux/IAA après la divergence des charophytes vers les plantes terrestres
Systems biology of meristems: an interview with Teva Vernoux by Teva Vernoux( )

1 edition published in 2018 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Etude du rôle de AHP6 dans le contrôle de la phyllotaxie chez la plante modèle Arabidopsis thaliana : robustesse et coordination spatio-temporelle au cours du développement de structures auto-organisées by Fabrice Besnard( )

1 edition published in 2011 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

En se développant, les plantes produisent des organes le long des tiges suivant des organisations stéréotypées, appelées phyllotaxies. Ces structures se forment dans les méristèmes, qui abritent une niche de cellules souches : les organes y sont produits successivement et leur positionnement dépendrait d'interactions dynamiques avec les organes pré-existants. Ces interactions seraient notamment dues à des champs inhibiteurs générés par le transport polaire de l'hormone végétale auxine. Afin de rechercher si d'autres facteurs que l'auxine contrôlent la phyllotaxie chez Arabidopsis thaliana, nous nous sommes intéressés au rôle possible des cytokinines, une autre hormone végétale. Nous avons développé des nouvelles méthodes statistiques pour analyser la structure de la phyllotaxie. Cette approche nous a permis d'identifier des anomalies de phyllotaxie chez des plantes mutantes pour le gène AHP6 (ARABIDOPSIS HISTIDINE PHOSPHOTRANSFER protein 6), un inhibiteur de la signalisation des cytokinines. Notre analyse suggérait des possibles perturbations du plastochrone, la période de temps séparant l'initiation de deux organes, ce que nous avons alors confirmé par imagerie confocale en temps réel. Nos données montrent que AHP6 contrôle la régularité du plastochrone, et suggèrent que les perturbations de phyllotaxies sont dues à l'initiation simultanée de deux à trois organes dans le méristème. De plus, AHP6 est exprimé dans les organes et sa protéine établit des champs qui inhibent la signalisation des cytokinines au delà des organes. Pour mieux comprendre les rôles possibles de ces champs, nous avons généré un modèle numérique théorique de la phyllotaxie. Notre étude suggère que le plastochrone pourrait être déstabilisé par du bruit affectant le seuil d'activation nécessaire aux cellules méristématiques pour se différencier en organe. Des champs inhibiteurs pourraient filtrer les effets de ce bruit en influant sur la cinétique d'émergence des organes. Les propriétés observées des champs de AHP6 sont en accord avec ce modèle et nos données expérimentales suggèrent en effet que AHP6 et les cytokinines peuvent moduler la signalisation auxine lors de l'émergence des organes. Nous proposons comme modèle que le transport et la signalisation de l'auxine positionnent de manière robuste les organes mais génèrent un plastochrone irrégulier en présence de bruit. Des champs inhibiteurs de cytokinines stabiliseraient le plastochrone, assurant un couplage plus robuste entre le temps et l'espace lors de l'établissement de la phyllotaxie
Modelling and inference for biological systems : from auxin dynamics in plants to protein sequences. by Silvia Grigolon( )

1 edition published in 2015 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

Tous les systèmes biologiques sont formés d'atomes et de molécules qui interagissent et dont émergent des propriétés subtiles et complexes. Par ces interactions, les organismes vivants peuvent subvenir à toutes leurs fonctions vitales. Ces propriétés apparaissent dans tous les systèmes biologiques à des niveaux différents, du niveau des molécules et gènes jusqu'aux niveau des cellules et tissus. Ces dernières années, les physiciens se sont impliqués dans la compréhension de ces aspects particulièrement intrigants, en particulier en étudiant les systèmes vivants dans le cadre de la théorie des réseaux, théorie qui offre des outils d'analyse très puissants. Il est possible aujourd'hui d'identifier deux classes d'approches qui sont utilisée pour étudier ces types de systèmes complexes : les méthodes directes de modélisation et les approches inverses d'inférence. Dans cette thèse, mon travail est basé sur les deux types d'approches appliquées à trois niveaux de systèmes biologiques. Dans la première partie de la thèse, je me concentre sur les premières étapes du développement des tissus biologiques des plantes. Je propose un nouveau modèle pour comprendre la dynamique collective des transporteurs de l'hormone auxine et qui permet la croissance non-homogène des tissu dans l'espace et le temps. Dans la deuxième partie de la thèse, j'analyse comment l'évolution contraint la diversité́ de séquence des protéines tout en conservant leur fonction dans différents organismes. En particulier, je propose une nouvelle méthode pour inférer les sites essentiels pour la fonction ou la structure de protéines à partir d'un ensemble de séquences biologiques. Finalement, dans la troisième partie de la thèse, je travaille au niveau cellulaire et étudie les réseaux de signalisation associés à l'auxine. Dans ce contexte, je reformule un modèle préexistant et propose une nouvelle technique qui permet de définir et d'étudier la réponse du système aux signaux externes pour des topologies de réseaux différentes. J'exploite ce cadre théorique pour identifier le rôle fonctionnel de différentes topologies dans ces systèmes
Fonction des phosphatidylinositol phosphates dans la compartimentation cellulaire et le développement chez Arabidopsis thaliana by Mathilde Simon( )

1 edition published in 2015 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

Par quel mécanisme les protéines de signalisation sont ciblées à un compartiment membranaire spécifique est une question fondamentale en biologie cellulaire. Les phosphatidylinositol phosphates (PIPs) sont des lipides anioniques qui jouent un rôle majeur dans ce phénomène. Ces lipides sont en très faible quantité dans la bicouche membranaire mais sont des sites d'ancrage spécifiques aux différents compartiments membranaires, et contribuent ainsi à leur identité. Il a été proposé que cette organisation s'apparente à un "code", qui peut être lu par des protéines qui intéragissent spécifiquement avec ces PIPs (Kutateladze 2010). Nous avons établi une carte de la localisation des différents PIPs dans les cellules d'épiderme racinaire chez Arabidopsis, et nous avons trouvé que les PIPs ne s'accumulent pas à un compartiment donné mais plutôt que chaque PIP est distribué dans plusieurs compartiments distincts, et à différentes concentrations (Simon, Platre et al., 2014). Ces données suggèrent que le "code PIP" n'est pas suffisant pour expliquer la sélection des protéines liant les lipides parmi les différents compartiments membranaires de la cellule chez la plante. Les PIPs sont des lipides négativement chargés et nous avons proposé que cette propriété physique pourrait contribuer à l'identité des membranes en régulant leurs charges de surface. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons développé une collection de biosenseurs génétiquement codés pour analyser les charges de surface des membranes au niveau subcellulaire, in vivo. Nous avons trouvé que la membrane plasmique a une signature électrostatique spécifique contrôlée par le PI(4)P. De plus, ce champ électrostatique dépendent du PI(4)P contrôle la localisation et la fonction de plusieurs protéines agissant en aval de récepteurs kinase ou impliquées dans certaines voies de signalisation hormonale tel que l'auxine ou les brassinosteroïdes. Ainsi, les PI(4)P sont de véritables marqueurs de la membrane plasmique qui sont essentiels pour l'homéostasie des membranes et le développement des plantes
The role of auxin in cell differentiation in meristems by Jekaterina Truskina( )

1 edition published in 2018 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

L'auxine régule la croissance et le développement des plantes grâce aux facteurs de transcription de la famille des "AUXIN RESPONSE FACTOR" (ARF). Chez Arabidopsis thaliana en particulier, ARF5, 6, 7, 8 et 19 activent l'expression de gènes cibles en réponse à l'auxine. Ces cinq ARF activateurs contrôlent de façon plus ou moins redondante des processus divers au cours du développement de la plante, notamment la régulation des croissances au niveau des méristèmes racinaires et aériens ainsi que la formation des racines latérales ou des méristèmes axillaires.Chacun de ces cinq ARF activateurs présente des patrons d'expression uniques dans chacun des tissus racinaires et aériens, en association avec leurs fonctions particulières. Il est probable que cette expression tissu-spécifique trouve son origine dans un contrôle différencié de leur transcription. Dans cette étude, des régulateurs amonts de la transcription de ARF5, 6, 7, 8 et 19 ont été identifiés par une méthode haut-débit de crible simple hybride en levure (Y1H). Une procédure d'expression transitoire en protoplastes a permis de confirmer que l'expression de chaque ARF activateur est contrôlée par des régulateurs spécifiques, dont la majorité se comportent comme des répresseurs de la transcription des ARF in planta. Parmi les régulateurs identifiés, les facteurs de transcription ont été étudiés grâce à des mutants pour préciser les interactions in planta. Ces mutants montrent des phénotypes développementaux typiques de perturbations de l'auxine dans les racines et les tiges : altérations des cinétiques de croissance, de l'émergence des organes latéraux ou de réponses à l'auxine et modification de l'expression des ARF activateurs.Par ailleurs, ce travail aborde également les dialogues entre les voies de signalisation de l'auxine et des cytokinines, et en particulier le rôle de ces interactions dans le développement des racines et des tiges. Une des interactions identifiées dans le crible Y1H est la répression de ARF7 par CRF10, un gène membre de la famille des "Cytokinin Response Factors". Nous avons mis en évidence l'importance de cette interaction pour le maintien de l'architecture du méristème apical racinaire, pour la sénescence des feuille et pour la réponse phototropique à la lumière bleue dans les hypocotyles
Contrôle spatial de la division cellulaire chez les plantes : rôle des protéines TRM6-TRM7-TRM8 d'Arabidopsis thaliana dans la formation de l'anneau de préprophase by Estelle Schaefer( )

1 edition published in 2014 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Les cellules végétales sont entourées d'une paroi pecto-cellulosique rigide, soudant les cellules les unes aux autres et empêchant toute migration. Lors de la mitose, le positionnement du plan de division est donc un processus fondamental dans l'organisation des tissus puisque les cellules nouvellement formées restent à leur position initiale après la cytokinèse. Chez les plantes terrestres, le plan de division est déterminé lors de la transition G2/M du cycle cellulaire par l'anneau de préprophase (PPB), une structure transitoire corticale de microtubules. Les mécanismes mis en jeu pour la formation de la PPB sont encore inconnus. L'équipe dans laquelle j'ai effectué ma thèse a identifié un complexe régulateur, le complexe TTP, composé de TON1, de la famille de protéines TON1-Recruiting-Motif (TRMs) et d'une phosphatase de type 2A où FASS est la sous-unité régulatrice. TON1 et FASS sont impliquées dans l'organisation des microtubules corticaux en interphase, et sont indispensables à la formation de la PPB. La famille des protéines TRMs, identifiée récemment, est composée de 34 membres, dont certains sont capables de se lier aux microtubules et de recruter TON1 et FASS au cytosquelette. Les profils d'expression des TRMs et les analyses génétiques préliminaires suggèrent que certaines auraient un rôle en interphase, alors que d'autres pourraient être impliquées dans la formation de la PPB. Mon projet était d'identifier et de caractériser, si elles existent, les TRMs impliquées spécifiquement dans la formation de la PPB. L'analyse des données de transcriptome a révélé qu'un des gènes de la famille TRM, le gène TRM7, présente un pic d'expression en mitose. Nous avons d'abord montré que TRM7 est spécifiquement exprimée dans les tissus en division. L'utilisation d'une fusion génomique TRM7-3xYpet indique d'autre part que la protéine TRM7 n'est exprimée qu'au stade G2/M. Elle est localisée à la PPB et disparaît en début de métaphase, peu après dépolymérisation de la PPB. TRM7 est ainsi le seul marqueur spécifique de la PPB identifié à ce jour chez les plantes, puisque toutes les autres protéines localisées à la PPB marquent également les autres structures mitotiques ou le cytosquelette d'interphase. TRM7 fait partie d'un sous-groupe de trois TRM partageant environ 74% de similarité de séquence. L'analyse phénotypique du mutant trm7, ainsi que celui du triple mutant trm6 trm7 trm8 a montré que ce sous-groupe de protéines joue un rôle majeur dans la formation de la PPB. Près de la moitié des cellules du mutant trm7 présentent un stade préprophase aberrant alors que 100% des cellules du triple mutant au stade G2/M sont affectées, la très grande majorité se divisant sans former de PPB. Étonnamment, la morphologie de ces mutants est peu perturbée et le phénotype n'est en rien comparable au syndrome développemental sévère des mutants ton1 ou fass dépourvus de PPB. De plus, les plans de division ne sont pas aléatoires comme c'est le cas pour les mutants ton1 et fass. Nos résultats permettent donc d'apporter une nouvelle lumière sur le rôle de la PPB dans la détermination du plan de division. Pour la première fois, grâce au triple mutant trm6 trm7 trm8, nous avons réussi à découpler les fonctions interphasiques de la fonction mitotique du complexe TTP, ce qui était jusqu'alors impossible chez les mutants ton1 ou fass où les défauts en interphase et les défauts dus à l'absence de PPB étaient indissociables. Tous les composants du complexe TTP partageant des similarités avec des protéines centrosomales animales faisant partie du même complexe, nous avons exploré dans un projet annexe, la conservation des interactions au sein du complexe animal. Nous avons pu mettre en évidence, grâce au système double-hybride chez la levure, des interactions entre protéines animales et protéines végétales
Analyse fonctionnelle de la famille OCTOPUS chez Arabidopsis thaliana by Pauline Anne( )

1 edition published in 2014 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Vascular tissues play an important role in plant physiology and development. Vascular tissues consist on xylem and phloem that ensure sap transport and permit to redistribute mineral and metabolites between different organs. Regulation of vascular tissues establishment is highly controlled in space and time. Among genes involved in vascular tissues formation, OCTOPUS (OPS) gene operates early during development to control vascular patterning and to induce phloem differentiation(Bauby et al., 2007; Truernit et al., 2012). OPS belongs to a multigenic family conserved in high plant. However, molecular function of OPS protein remains unclear. A combination of physiological, biochemical, molecular, cytological and genetic approaches allowed to show that OPS gene is a new positive regulator of brassinosteroid (BR) signaling pathway. BR are phytohormones involved in many developmental processes such as cell elongation or vascular tissues organization. Although BR were discovered in 1970 (Mitchell et al., 1970; Mitchell and Gregory, 1972; Grove et al., 1979), interest of researchers for this hormone permitted its detailed description. Among the component of BR signaling, the BIN2 kinase is the key regulator (Li et al., 2001) which represses the pathway through its action on BES1 and BZR1 transcription factors(Yin et al., 2002; Wang et al., 2002). OPS interacts physically with BIN2 at the plasma membrane which could create an inhibition by delocalization of the BIN2 protein from its activity place. As such, opsphloem defects are restored when the activity of BIN2 is inhibited or when the pathway is induced downstream of BIN2. Thus, we show that BR pathway is directly involved in phloem differentiation. More generally, a study of the functional redundancy of other OPS family members suggests that they could have a similar function as positive regulators of BR pathway in other plant tissues
Temporalité de l'initiation des fleurs et contrôle de l'architecture de l'inflorescence by Anaïs Chaumeret( )

1 edition published in 2017 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

La phyllotaxie, arrangement d'éléments botaniques autour de l'axe primaire de la plante, suit unpatron spatio-temporel robuste. Elle est établie au niveau du Méristème Apical Caulinaire (MAC),qui est la niche de cellules souches post-embryonnaires des parties aériennes de la plante.L'accumulation locale de la phytohormone auxine déclenche la formation des organes latéraux auniveau du MAC. En même temps, la déplétion d'auxine dans les cellules environnantes crée unchamp inhibiteur, où toute nouvelle organogenèse est impossible. La croissance permet auxanciens organes de constamment s'éloigner du MAC, ce qui libère l'espace nécessaire auxnouvelles organogenèses. C'est un exemple frappant de processus biologique auto-organisé etitératif. Des mécanismes moléculaires et génétiques régulant la phyllotaxie ont été identifiés,majoritairement dans le contexte d'une phyllotaxie commune, qu'est la spirale de Fibonacci. Iln'est pas actuellement démontré que ces mécanismes expliquent aussi d'autres types dephyllotaxies. Nous avons identifié DRB27, un mutant d'Arabidopsis thaliana présentant une fortetendance à générer des pseudo-verticilles. Cela rappelle la phyllotaxie observée chez presquetoutes les fleurs et quelques tiges d'espèces non parentes. La quantification de la phyllotaxie deDRB27 ainsi que des expériences d'imagerie in vivo, ont révélé que ces groupes d'organes ne sontpas des verticilles, mais correspondent à des éruptions d'organogenèses se produisant en croissantà la périphérie du MAC quand, à l'inverse, de larges domaines restent inactifs. Ces observationsvont à l'encontre des règles classiques de positionnement d'organes lors de la mise en place de laphyllotaxie. De façon surprenante, nous avons identifié deux mutations candidates affectant lesrégulateurs abaxiaux FILAMENTOUS FLOWER et MIR166A, potentiellement toutes deuximpliquées dans le phénotype phyllotactique de DRB27. Alors que ces gènes sont exprimés dansles organes en développement, cela suggère des retours d'information sur la phyllotaxie, de façonnon autonome. Nous avons identifié des séries d'anomalies dans le MAC de DRB27, incluant despatrons de signalisation d'auxine anormaux, la perturbation des frontières entre les organes et leméristème, la modification des domaines WUS-CLV3 et de la géométrie du MAC, ainsi qu'unemodification de la dureté de la surface du méristème. Toutes ces données suggèrent que l'identitéet le développement des organes latéraux agissent sur l'homéostasie du MAC et l'établissement dupatron phyllotactique
Etude du photocontrôle du débourrement : Rôles des photorécepteurs (phyA, phyB, cry1) et des cytokinines dans la transduction du signal lumineux by Hanaé Roman( )

1 edition published in 2015 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Through photosynthesis and photomorphogenesis, light highly controls plant branching. Roses (Rosa hybrida L.) exhibit for example a strong inhibition of bud outgrowth under darkness. Better understanding the action of light in branching will give new opportunities to horticulturists. Yet, little is known about the light signalling pathway during bud outgrowth. In particular, the involvements of each photoreceptor and of cytokinins (CK), plant hormones acting as promoters of bud outgrowth, in the transduction of the light signal during bud outgrowth have not been assessed. In this work, exogenous applications and quantification of CK under darkness show that the photocontrol of bud outgrowth goes through the photo-regulation of CK. Light controls CK neo-synthesis and transport from the internode toward the bud, and inhibits their degradation. The neo-synthesised CK initiate bud outgrowth by regulating a set of major genes involved in bud outgrowth (strigolactones signalling, metabolisms and transports of auxin and of sugar, cell division and expansion). In order to identify the photoreceptors that are involved in this process, we studied pea (Pisum sativum L.) mutants. Our research indicate that the bud outgrowth profile along the stem is under photocontrol: being basitonic under white light, this profile becomes acrotonic under darkness or after mutations of phyA, phyB and cry1. These three photoreceptors thus play a major role in the control of the correlative inhibitions between buds. Since applications of CK allowed to restore the wild-type basitonic profile in the phyB mutant, this suggests that the light signalling pathway towards CK involves phyB
Analyse fonctionnelle des gènes WOX les plus conservés chez Arabidopsis thaliana by Erwan Denis( )

1 edition published in 2012 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Chez les plantes supérieures, l'organogénèse est principalement post-embryonnaire et assurée par les méristèmes. Les familles de gènes CLE (CLAVATA3/ENDOSPERMSURROUNDING REGION related) et WOX (WUSCHEL-LIKE HOMEOBOX) sont des régulateurs majeurs de l'activité des méristèmes. Des analyses phylogénétiques des gènes WOX de différentes espèces ont identifié trois groupes d'orthologie, dont le groupe WOX13OG. Ce dernier contient le seul gène WOX d'Ostreococcus tauri, les trois gènes WOX de Physcomitrella patens, ainsi que trois des gènes WOX parmi les quinze que compte Arabidopsis thaliana. L'objectif de ma thèse a été de caractériser la fonction des gènes du groupe WOX13 OG chez A. thaliana.Parmi les mutants nuls identifiés pour ces gènes, seul le mutant wox14 présente des phénotypes forts, à savoir un retard de transition florale et des défauts de développement vasculaire. Ces résultats sont en accord avec l'induction de l'expression de WOX14 à la jonction des faisceaux vasculaires lors de la transition florale. Les résultats indiquent que WOX14 est impliqué dans le contrôle du nombre de faisceaux vasculaires initiés lors de cette dernière. La restauration conjointe de la transition florale et du nombre de faisceaux vasculaires, par complémentation du mutant wox14 ou application de gibbérellines (GA),suggère un lien direct entre ces deux processus. Cette étude nous a permis d'identifier le gène CLE46 comme étant dérégulé dans le mutant wox14. Son expression dans les cellules du xylème, associée à l'augmentation du nombre de faisceaux vasculaires chez wox14, suggèrent que CLE46 est un élément d'une voie de signalisation de contrôle du nombre de faisceaux vasculaires. L'importance des interactions WOX-CLE dans le développement vasculaire est soulignée par l'induction de WOX4 et WOX14 par le peptide CLE41. Les analyses du transcriptome du mutant wox14 révèlent que la signalisation des GA est déficiente. Ce qui confirme les résultats de la complémentation du phénotype wox14 par les GA. De plus, le gène GA3ox1 a été identifié comme une cible potentielle de régulation de la biosynthèse de GA par le gène WOX14
Inhibition de la bractée lors de la transition florale chez Arabidopsis thaliana by Sana Dieudonné( )

1 edition published in 2021 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

Continuously during their development, flowering plants produce a basic developmental unit:the phytomer. Canonical phytomers are composed of an internode and an axillary meristemsubtended by a leaf. The abrupt transition from vegetative to reproductive state remodels thecomposition of the phytomers. In most Brassicaceæ, including the model plant Arabidopsisthaliana, the reproductive phytomer looses its leaf, also called bract, producing a bractlesslateral floral meristem. However, production of flowers subtended by bracts have been reportedin specific environmental conditions, but only on the basal flowers of the inflorescence, producedduring floral transition. We show that in some natural accessions of Arabidopsis thaliana, suchbasal bract-flowers are common, yet not in the reference Col-0. Notably, in Tsu-0, bract-flowers are frequent regardless of environmental conditions. Moreover, contrary to what havebeen historically proposed, bract-flowers in Tsu-0 do not result from a conversion of branchesinto flowers. A transcriptomic analysis of shoot apices over floral transition in Tsu-0 andCol-0 reveals interesting heterochronies in the dynamic of gene expressions, although theirpotential link with bract production are still under investigation. To our knowledge, this studyfirst exposes the natural variations of transcriptomes from vegetative to flowering stages in A.thaliana. Notably, we show that gene expressions diverge the most precisely at the time offloral transition, recapitulating what have been previously described at an inter-species level.We also tried to map the genetic variations controlling bracts in Tsu-0 with both bulked F2segregant populations and Recombinants Inbred Lines. The genetic determinism of this trait iscomplex and we identified two major loci located in chromosome 1. We then crossed evidencefrom our genomic and transcriptomic data (including bract mutants) to propose some plausiblecandidate genes. From a particular case of natural variation, this study revisits the mechanismsthat control bract formation in A. thaliana and their links with floral transition. By extension,our results could also enlighten the evolutionary origin of bract loss in Brassicaceæ
 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  General Special  
Audience level: 0.00 (from 0.00 for A mechanis ... to 0.00 for A mechanis ...)

Alternative Names
Teva Vernoux researcher

Teva Vernoux wetenschapper

Languages
English (13)

French (7)