WorldCat Identities

Wolff, Michel (1942-....).

Overview
Works: 7 works in 8 publications in 1 language and 13 library holdings
Roles: Thesis advisor, Author
Publication Timeline
.
Most widely held works by Michel Wolff
Diffusion de la résistance à la méticilline chez les souches communautaires de staphylocoques à coagulase négative = Diffusion of methicillin resistance in community-acquired strains of coagulase-negative staphylococci by François Barbier( Book )

2 editions published in 2013 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Nous avons souhaité étudier l'épidémiologie du portage de staphylocoques à coagulase négative résistants à la méticilline (SCNRM) dans la communauté, et leur rôle de réservoir de Staphylococcal Cassette Chromosome mec (SCCmec) dans cet environnement. La prévalence du portage nasal de C-SCNRM était comprise entre 11% et 50% dans les différentes populations étudiées. Ce portage était un phénomène dynamique, à l'échelle individuelle comme à celle d'une population donnée. Staphylococcus epidermidis RM (SERM) représentait 32% à 78% des isolats de C-SCNRM : le typage des souches de SERM par MLST et MLVA suggérait l'émergence fréquente de nouvelles souches par transfert horizontal de SCCmec. Les SCCmec présents chez les C-SCNRM étaient polymorphes. SCCmec IV, majoritaire chez les souches communautaires de SARM (C-SARM), était la cassette la plus fréquente chez les C-SERM. Les séquences des SCCmec IV portés par les C-SERM étaient identiques à >99% à celles décrites chez certains clones épidémiques de C¬SARM. L'élément génétique Arginine Catabolic Mobile Element (ACME), identifié chez 68% des C-SERM, pourrait faciliter leur persistance dans la flore cutanéo-muqueuse. Enfin, l'imp_pct de l'antibiothérapie ambulatoire sur le portage nasal de C-SCNRM a été analysé chez 479 patients de médecine générale. L'acquisition de C-SCNRM était plus fréquente chez les patients traités par pénicillines que chez ceux exposés aux fluoroquinolones, aux macrolides ou à la pristinamycine. Ces travaux apportent des données originales sur la dissémination massive des SERM et des autres SCNRM dans la communauté, et sur leur rôle de réservoir dynamique de SCCmec dans cet environnement
Encéphalomyélite aiguë disséminée sévère de l'adulte : étude de 20 cas et revue de la littérature by Romain Sonneville( Book )

1 edition published in 2007 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

L'encéphalomyélite aiguë disséminée (Acute Disseminated Encephalomyelitis, ADEM) est une pathologie inflammatoire démyélinisante du système nerveux central (SNC). Elle s'installe souvent dans les suites d'une infection bénigne ou d'une vaccination. Ce travail est une analyse rétrospective des caractéristiques cliniques et du pronostic de 20 adultes admis en réanimation pour ADEM. Le score de Glasgow médian [25ème-75ème percentile] à l'admission en réanimation était à 7 [4-13], la température à 39 [38-39] degrés. Des convulsions étaient notées chez 6 (30%) patients. L'IRM mettait en évidence des lésions de la substance blanche chez tous les patients. Quatorze (70%) patients ont nécessité la mise sous ventilation mécanique. Tous les patients ont été traités par bolus de corticoïdes. Cinq (25%) patients sont décédés. Quatorze patients étaient capables de marcher sans assistance à distance de l'épisode (suivi de 7 [3-9] mois). Par comparaison à ces derniers, les patients décédés ou présentant des séquelles sévères (6 patients) avaient un score de Glasgow plus bas (4 [3-4] versus 12 [7-13], p=0,002) et des convulsions plus fréquentes (4 (67%) versus 2 (14%) patients, p=0,02). Ce travail montre que : 1) l'ADEM peut mimer une infection sévère du SNC ; 2) la mortalité des ADEM hospitalisées en réanimation est plus élevée que celle habituellement rapportée ; 3) les troubles graves de la conscience et les convulsions semblent associés à un pronostic péjoratif. Cependant, 70% des patients hospitalisés en réanimation pour ADEM ont une évolution favorable. Cet élément souligne la nécessité de ne pas méconnaître un diagnostic d'ADEM devant un tableau d'encéphalite inexpliquée
Cellulites cervicales après infections oro-pharyngées compliquées de médiastinites : à propos de 25 malades hospitalisés en réanimation by Véronique Morel( Book )

1 edition published in 2001 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

FIEVRE BOUTONNEUSE MEDITERRANEENNE GRAVE ASSOCIEE A UNE ENDOCARDITE TRICUSPIDIENNE by MARIA ANDERSSON LE PORS( Book )

1 edition published in 1994 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Epidémiologie des candidémies en réanimation médicale et analyse des modalités thérapeutiques by Sarah Chemam( Book )

1 edition published in 2011 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : les infections fongiques représentent à l'heure actuelle un problème majeur de santé publique. L'incidence des candidémies ne cesse de croitre depuis les vingt dernières années atteignant jusqu'à 10% des septicémies nosocomiales selon les études. Ces infections sont associées à un surcroit de morbidité, de mortalité et à un allongement des durées de séjour et des coûts, surtout chez les malades hospitalisés en réanimation. Peu de progrès ont été réalisés au cours des dernières décennies en termes de prévention ou de réduction de la mortalité. L'identification de facteurs favorisants, la publication de scores prédictifs, la mise en place de recommandations de prise en charge ou les divers progrès thérapeutiques ont, semble-t-il, peu modifié l'incidence et la mortalité attribuée aux candidémies. De plus, l'utilisation grandissante de molécules antifongiques semble être associée à une modification de l'écologie de ces infections avec une augmentation de la prévalence des infections à Candida résistants ou de moindre sensibilité aux triazolés. Par analogie avec les infections bactériennes, l'impact du délai d'instauration du traitement antifongique sur la mortalité a été récemment étudié. Plusieurs études suggèrent un effet délétère d'un retard thérapeutique sur le pronostic des patients. Or le diagnostic de candidémie reste difficile à affirmer et entraine de ce fait un retard dans la mise en route du traitement antifongique. Ce retard est souvent supérieur à 24 voire 48 heures après la première hémoculture qui s'avérera positive. Matériel et méthode : étude rétrospective réalisée au sein de deux services de réanimation médicale (Hôpital Bichat-Claude Bernard et Hôpital de la Pitié-Salpêtrière). Les patients hospitalisés entre janvier 2004 et juin 2011 et chez lesquels au moins une hémoculture était positive à Candida, ont été inclus. Les objectifs principaux de ce travail ont été d'évaluer les aspects épidémiologiques (caractéristiques des patients, facteurs de risque) et d'analyser les modalités thérapeutiques, notamment les délais de mise en route du traitement antifongique et les molécules utilisées. Résultats : Au total, 53 patients avec une candidémie ont été inclus. L'âge moyen des patients à l'admission en réanimation est de 63 ans. Le sexe ratio est de 2 hommes pour 1 femme. Le pourcentage de patients immunodéprimés est de 30% en majorité dans les suites d'une greffe d'organe solide (19%) ou d'une corticothérapie au long cours (11%). Parmi ces 53 épisodes de candidémie, 61,5% sont dues à Candida albicans, 17% à Candida glabrata, 9,5% à Candida tropicalis, 2% à Candida parapsilosis, 4% à Candida krusei et à une autre espèce pour 6% des patients. Cette infection se développe en moyenne après 11 jours d'hospitalisation. Les délais moyens de diagnostic positif et d'introduction d'un traitement antifongique sont de 48 heures ± 28 heures et de 41 heures ± 34 heures respectivement. Les deux principales molécules ou classes thérapeutiques utilisées lors du traitement initial étaient les échinocandines (42%) et le fluconazole (40%). Dans cette cohorte, la mortalité en réanimation associée à un épisode de candidémie est de 70%. Les patients décédés et les survivants présentaient des caractéristiques similaires en termes de comorbidités ou de gravité à l'admission. Par contre, les scores de gravité (IGS 2 et SOFA) sont significativement plus élevés le jour du prélèvement de l'hémoculture et le jour de la mise en route du traitement antifongique chez les non survivants. Conclusion : Les données épidémiologiques et les facteurs associés au développement d'une candidémie sont similaires à ceux décrit dans la littérature. Les candidémies sont des infections mettant en jeu le pronostic vital. Au sein de notre cohorte de 53 patients hospitalisés en réanimation, le taux de mortalité lié à la survenue d'une candidémie est très élevé (70%). Il est possible que les délais longs entre la première hémoculture qui s'avérera positive et le début du traitement antifongique aient contribué à ce mauvais pronostic
Etude de la contamination hospitalière et recherche de solutions dans un service de réanimation polyvalente by Michel Wolff( Book )

1 edition published in 1978 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

 
Audience Level
0
Audience Level
1
  General Special  
Audience level: 0.00 (from 0.00 for Cellulites ... to 0.00 for Cellulites ...)

Languages
French (8)