WorldCat Identities

Halimi, Jean-Michel (19..-....).

Overview
Works: 46 works in 57 publications in 2 languages and 82 library holdings
Roles: Thesis advisor, Opponent, Other, Author, Contributor
Publication Timeline
.
Most widely held works by Jean-Michel Halimi
Prise en charge des patients adressés pour la première fois en consultation de néphrologie : pratiques des médecins généralistes et des néphrologues : que doivent-ils changer? by Noémie Villoing( Book )

2 editions published in 2016 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : Si l'épidémiologie de l'insuffisance rénale chronique (IRC) au stade terminal est bien connue en France, il y a peu de données sur les stades plus précoces. L'objectif est de faire un état des lieux de la typologie et de la prise en charge des patients atteints d'IRC en Indre-et-Loire. Patients et méthode : Etude épidémiologique observationnelle rétrospective, incluant tous les patients ayant consulté pour la 1ère fois en consultation de néphrologie au CHRU de Tours pendant un an. Résultats : La moitié des patients étaient adressés pour IRC (330/664). Ces derniers étaient plus souvent des hommes (56%), âgés en moyenne de 71 ans, diabétiques (33%), hypertendus (70%), polyvasculaires, traités par IEC (25%) ou ARA2 (33%) et par diurétique de l'anse (31%). Ils habitaient proche du CHRU (40%). Seuls 13% avaient un dosage de créatinine, de protéinurie et une échographie rénale. Tous motifs confondus, 67% des patients étaient insuffisants rénaux. Parmi les patients adressés pour IRC, 16% ne l'étaient pas. Le néphrologue a indiqué un diagnostic dans 75% des cas (néphropathie vasculaire et/ou diabétique à 50%), a modifié le traitement initial dans 40% des cas, a demandé des examens complémentaires dans 85% des cas, et proposé un suivi conjoint dans 65% des cas. Conclusion : Les patients adressés pour IRC représentent la majorité des patients vus par le néphrologue en consultation. Ils ont de nombreuses comorbidités cardiovasculaires et seul 1 patient sur 8 arrive avec le bilan minimal. Une sensibilisation des médecins généralistes au bilan initial, et des néphrologues pour répondre à la question posée, est nécessaire pour optimiser la prise en charge du patient
Glomérulopathies post infectieuses à dépôts d'IGA : une étude de cohorte multicentrique française by Charlotte Jaulerry( )

2 editions published in 2018 in French and English and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Déterminants du recours au néphrologue par les médecins généralistes d'Indre-et-Loire concernant les patients insuffisants rénaux chroniques : une enquête qualitative by Vincent Migazzi( )

2 editions published in 2017 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Objective : Explore the determinants of nephrologist recourse by general practitioners in Indre-et-Loire for patients with chronic kidney disease (CKD). Method : A qualitative study based on individual semi-directive interviews conducted between April and July 2016. The doctors interviewed had to be general practitioners (GP) in the Indre-et-Loire region. A coding and a thematic analysis have been made. Results : Nine practitioners were interviewed. The main themes identified were : the lack of knowledge of the role and usefulness of the nephrologist by GPs and patients ; Lack of knowledge clinical practice guidelines on the part of MGs ; The resistances and rejections of patients caused by their knowledge, representations of nephrology and geographical distance. Conclusion : The nephrologist recourse in Indre-et-Loire is influenced firstly by the perceptions and representations of the CKD by general practitioners and patients. There is a strengthening of these representations between GPs and patients. Secondly, by the local organization of nephrological consultations, in particular the geographical distance of the places of consultation. To improve the use of the nephrologist, simultaneous and synergistic interventions of GP training, patient information and changes in local organization could be useful
Estimation du débit de filtration glomérulaire à la phase aiguë de l'état de choc : place des formules dynamiques by Maxime Desgrouas( )

2 editions published in 2020 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Introduction. Static glomerular filtration rate (GFR) formulas are not suitable in critically ill patients. Kinetic GFR formulas remain to be evaluated. Our objective was to assess which kinetic GFR formula had the lowest bias compared to iohexol clearance among shocked patients. Methods. This study is an ancillary analysis of the multicentric study Ioxrea, comparing at day one kinetic GFR formulas to iohexol clearance, without or with creatinine correction according to the volume of distribution and ideal body weight, in patients with shock. Results. We analyzed 3 static GFR formulas (Cockroft and Gault, MDRD, CKD-EPI), urinary creatinine clearance and 8 kinetic GFR formulas (Jelliffe, Bouchard, Chen, Chiou and Hsu, Moran and Myers, Yashiro, Seelhamer, Brater). Thirty-nine variants of these formulas after application of corrective factors were evaluated among 57 patients. Corrected Moran and Myers formula had the best precision (19.6 mL/min/1.73m2), a correlation coefficient of 0.69, a mean bias of 11.6 mL/min/1.73m2 (limits of agreement : -49.6; 72.7). Discussion. Kinetic GFR formulas can under or overestimate GFR. Application of corrective factors of creatinine or volume of distribution are inefficient to make these formulas reliable. Conclusion. We can't use kinetic GFR formulas to estimate GFR in shocked patients
Profil clinique et nutritionnel d'une population gériatrique suivie dans une grande unité de néphrologie : comparaison entre trois cohortes définies par l'âge by Maria Rita Moio( )

2 editions published in 2020 in French and English and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

De nombreuses études montrent que la prévalence de la maladie rénale chronique (MRC) augmente avec l'âge, aussi en lien avec la majoration des maladies vasculaires et du diabète. Cette augmentation a été démontrée pour la tranche d'âge 60- 80 ans, avec une réduction de la prévalence après 90 ans, classiquement expliquée comme liée à la mortalité compétitive. Selon les nouvelles recommandations de l'HAS, la nutrition doit faire partie intégrante de la prise en charge de la MRC à partir de ses stades initiaux. La restriction protidique est la base de la prise en charge nutritionnelle de la maladie rénale chronique, mais plusieurs experts considèrent que les patients âgés réduisent spontanément les apports protidiques et, en conséquent qu'une prise en charge ne soit pas nécessaire. L'objectif de ce travail de thèse est d'évaluer l'applicabilité d'une prise en charge diététique de la MRC dans une population gériatrique atteinte d'une maladie rénale sévère. La population étudiée est celle soignée dans l'Unité UIRAV (Unité pour l'Insuffisance Rénale chronique Avancée) du CH Le Mans incluant 298 patients à octobre 2020, avec un âge médian de 74 ans ; les patients inclus dans l'étude sont classifiés comme avec une maladie rénale chronique de stade 3b-5. Les comorbidités ont été évaluées selon l'index de Charlson, dont la médiane est à 7. Pour l'évaluation globale, en incluant aussi l'état nutritionnel, deux échelles fréquemment employées en néphrologie ont été utilisées : MIS (Malnutrition Inflammation Score) et SGA (Subjective Global Assessment). La thèse est ciblée à trois cohortes divisées selon l'âge : OLD entre 70 et 79 ans, OLD-OLD entre 80 et 89 ans et extremely- OLD > 90 ans. Les soins médicaux sont personnalisés, associant une prise en charge néphrologique classique et une nutritionnelle en 4 étapes. 1- correction de la malnutrition, 2- normalisation de l'apport protéique à 0.8 mg/kg/jour, 3- prise en charge visée à ralentir la progression de l'insuffisance rénale et 4- éviter la dialyse. Pour la réalisation des deux dernières étapes, des régimes avec apports protéiques à 0.6 mg/kg/j éventuellement supplémentés avec des alpha-chetoanalogues sont prescrites par une petite équipe de diététiciens, spécifiquement formés. Le premier résultat intéressant regarde les habitudes alimentaires : bien qu'avec une tendance à la réduction avec l'âge, l'apport protidique médian est, dans les trois catégories considérées, de 1.1 g/Kg/j, avec une réduction à 0.9 g/Kg/j (toujours supérieur à la définition actuelle de régime normo protidique, désormais établi à 0.8 g/Kg/j) à un âge supérieur à 90 ans. Après la prise en charge nutritionnelle, on observe, à 6 mois, une réduction des apports à une médiane de 0.9 g/Kg/j, qui se réduit ultérieurement de 0.2 g/Kg/j de protéines pour les sujets suivis pour au moins un an, en ligne avec la réduction progressive des apports. Cette réduction des apports, probablement aussi en tenant compte du fait que moins de 10% des patients présente un état nutritionnel précaire (SGA : B), et que l'obésité a une prévalence, même dans cette population âgée, de 42%, ne s'accompagne pas à une réduction des principaux paramètres nutritionnels, dont l'albumine. Au contraire, l'albumine plasmatique montre une augmentation de 2 g/l, significative, à 3 mois depuis le début du régime. L'adhérence thérapeutique, établie selon l'analyse des carnets alimentaires, et définie comme apport protidique non supérieure à la prescription plus 20%, est bonne, à environ 75% des patients à 3 et 6 mois d'observation. Bien que l'étude, observationnelle et non-interventionnelle, sans une cohorte contrôle, ne permet pas de juger sur l'efficacité dans le but de retarder la dialyse, une efficacité en ce sens est suggérée par le fait que tous les patients suivis en UIRAV qui ont commencé la dialyse ont bénéficié d'une approche incrémentale (début de dialyse en raison d'une ou deux séances par semaine, en lieu des trois séances « classiques »). En conclusion : les patients âgés atteints d'une maladie rénale chronique sévère peuvent bénéficier d'une prise en charge nutritionnelle. Les apports protidiques sont probablement plus importants de ceux classiquement décrits, et la prise en charge ne s'accompagne pas à un risque de malnutrition, au moins à court terme. L'association avec un début incrémental de dialyse, moins traumatique et plus respectueux de la diurèse résiduelle, souligne les avantages potentiels, à étudier ultérieurement à long terme
Histodiab : étude des associations histologiques, cliniques et pronostiques de la néphropathie diabétique by Alexandre Ebel( )

2 editions published in 2016 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Introduction: une classification internationale de la néphropathie diabétique a été publiée en 2010. Notre objectif était d'étudier l'association entre les données histologiques, et les indications de biopsie, le profil clinique des patients ainsi que sa valeur pronostique. Méthodes: 106 patients ayant une néphropathie diabétique ont été inclus de 2000 à 2013. Résultats: une atteinte glomérulaire avancée était associée une durée de diabète >10 ans (OR: 3,96, p = 0,0041). Une FIAT sévère était associée aux antécédents de syndrome coronarien aigu (SCA) (OR: 5,61, p = 0,0172), à un DFG <45ml/min/1,73m2 (OR: 34, p = 0,0010), à l'absence de rétinopathie (OR: 3,17, p = 0,0464) et à un déclin trop rapide de la fonction rénale (OR: 4,5, p = 0,0048). L'inflammation interstitielle était associée à DFG< 45 ml/min/1,73m2 (OR: 3,56, p = 0,0050) et une HbA1c > 8% (OR: 0,34, p = 0,0343). Une artériosclérose sévère était associée à un âge > 70 ans (OR: 2,52, p = 0,0050), un antécédent de SCA (OR: 3,19, p = 0,0463) et un diabète bien contrôlé (OR: 0,31, p = 0,0182). Aucune association n'était notée pour la hyalinose artériolaire. Aucune association entre l'histologie et protéinurie, PA élevée, blocage du système rénine n'a été notée. La FIAT sévère était associée au pronostic en univarié mais pas en multivarié. Au cours du suivi (médiane: 38,3 mois), seule la FIAT sévère était associée au risque d'IRCT en univarié (HR: 1.89, p = 0.0603), décès (HR: 1.97, p = 0.0551) et d'événement cardiovasculaire (HR: 2.85, p = 0.0991), mais pas en multivarié. La protéinurie et le DFG étaient des FDR d'IRCT et de décès. L'hématurie microscopique était la seule indication de biopsie associée au risque d'IRCT (HR: 2.51, p = 0.0366) en analyse multivariée. Conclusion : il existe quelques associations entre histologie et indications de biopsie, mais aucune avec les caractéristiques cliniques de la néphropathie diabétique. La FIAT sévère est associée au pronostic en univarié mais pas en multivarié. L'intérêt pronostique de cette classification est faible individuellement. Elle reste à déterminer dans des études ultérieures
Etiologies et présentation initiale des micro-angiopathies thrombotiques prises en charge au Centre Hospitalier Universitaire de Tours entre 2009 et 2016 by Guillaume Bayer( )

2 editions published in 2018 in English and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Introduction: Thrombotic microangiopathies (TMA) are potentially serious diseases characterized by hemolytic anemia with schizocytosis, thrombocytopenia and organ injury. Several causes are well individualized: ADAMTS13-related thrombotic thrombocytopenic purpura (TTP), Shiga-toxin related-hemolytic uremic syndrome (HUS), and Complement-related atypical hemolytic uremic syndrome (aHUS). Many other causes have been described but they are generally considered as a cause of TMA in only a minority of patients. However, very few reports have been published on the issue. The objective of the present study was to assess the proportion of different causes of TMA in a university hospital, and to analyze their initial presentation, management and outcome. Patients and Methods: Two modes of detection were used: either the presence of a schistocytosis ≥ 0.5 % on a blood smear and/or the presence of specific keywords in hospitalization discharge summaries of all patients hospitalized at Tours university hospital (France), between 2009 and 2016 included. Patients were included in case of microangiopathic hemolytic anemia associated with thrombocytopenia. Results: TMA occurred in 564 patients hospitalized in 19 different medical and surgical departments. TMA was associated with different conditions, mainly pregnancy (35 %), infection without Shiga-toxin (33 %), medication (26 %), and cancer (18 %). TPP, HUS and aHUS represented together less than 13 % of cases. All TMA included, half of patients had multiple causes, especially in transplant-associated TMA. Some characteristics were significantly different according to the etiology, including the presence of cardiac involvement (more common in infection without Shiga-toxin or malignant hypertension), the need for dialysis (more frequent in HUS, aHUS and malignant HTA), and mortality (more common in PTT and cancer). Complement abnormalities were found in many other etiologies than aHUS. Discussion: This work showed that secondary TMA are more frequent than it is usually suggested. Conditions of TMA are often associated, especially infections without Shiga-toxin, malignancies and drugs. Additional causes of TMA are also found in TTP and aHUS. The fact that TMA can occur in distinct situations leads to variable management and could explain that delayed diagnosis is frequent and etiological workup generally poor, which can increase complications.Conclusion: Pathophysiology of TMA involves multiple mechanisms which can be unspecific and frequently associated in various degrees, leading to different clinical patterns. It highlights the need for interdisciplinary approaches and for education of a wide range of front-line clinicians to increase awareness of TMA
Traitement d'induction chez le patient transplanté rénal immunisé sans DSA pré-greffe by Annabelle Goumard( )

2 editions published in 2018 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

L'utilisation du basiliximab était réservée aux patients non immunisés. Cependant, la meilleure caractérisation du risque immunologique a ouvert la voie à son utilisation chez le patient immunisé sans anticorps anti-donneur spécifique (DSA). L'objectif était d'évaluer l'efficacité relative du basiliximab chez le patient transplanté rénal immunisé sans DSA prégreffe. Méthodes. Etude rétrospective monocentrique incluant tous les patients adultes (greffes combinées exclues) entre l'introduction de Luminex (juin 2007) et juin 2017. L'absence de DSA en single antigen a été validée après analyse individuelle de chaque dossier. Le risque de rejet aigu (clinique ou infra-clinique) et l'apparition de DSA a été analysé en uni- et multivarié (test de log rank et modèle de Cox). Résultats. 218 (21%) transplantés rénaux immunisés sans DSA pré-greffe ont été identifiés (basiliximab=60, rATG=158). Les patients ayant reçu du basiliximab avaient un taux de greffon incompatible (TGI) plus faible (24,0±24,3 vs. 63,8±32,3%, p<0,001), avaient plus souvent reçu une première greffe (88,3 vs. 53,8%, p<0,001) et/ou une greffe avec un donneur vivant (13% vs 2% p=0,005). Au cours du suivi moyen de 4 ans, le risque de rejet aigu prouvé par biopsie (BPAR) était plus élevé dans le groupe basiliximab (n=15, 25%) que dans le groupe rATG (n=13, 8,2%) (p= 0,0009). Ce surrisque de rejet aigu persistait après ajustement sur différents facteurs tels que l'âge du donneur et receveur, le type de donneur, le TGI et l'immunosuppression d'entretien (HR= 3,52 [1,28-9,70] p=0,015). L'apparition de DSA (MFI >1000) était observée chez 13 (21,7%) et 25 (15,8%) patients traités respectivement par basiliximab et rATG (p= 0,167). Conclusion. Le basiliximab semble être associé à un surrisque de rejet aigu par rapport au rATG chez les patients transplantés rénaux immunisés sans DSA préformés
Evaluation de l'association entre la dyslipidémie induite par les inhibiteurs de mTOR en conversion et la récidive de cancer cutané en transplantation rénale by Florent Von Tokarski( )

2 editions published in 2020 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Introduction: mTOR inhibitors are indicated for secondary prevention of non-melanoma skin cancers following kidney transplantation. Dyslipidemia is a frequent side-effect. The intensity of mTOR inhibitors-induced dyslipidemia was associated with stage 4 renal carcinoma prognosis. We intended to assess lipid levels change association with post-switch NMSC recurrence. Methods: 72 patients kidney transplant recipients treated with mTOR inhibitors switch between 2001 and 2016 were included in this retrospective and monocentric study. NMSC recurrence at last follow-up was the primary endpoint. Results: During a mean follow-up time of 77 ± 37 months, 22 patients had a NMSC recurrence. The only factor associated with recurrence risk was male gender (HR=5.11 [1.19-21.91] ; p=0.028). Cholesterol levels at 3 months post-switch were available in 53 patients. Triglycerides were significantly higher in patients with recurrence (2.45±0.85 vs 1.85±0.86 mmol/L, p=0.012) and was associated with higher risk of recurrence (HR=1.64 [1.01-2.67] ; p=0.047). Total cholesterol levels change during the 3 months following switch was associated with higher risk of recurrence (HR=5.90 [1.06-32.86] ; p=0.043). After adjusting variable remained associated with higher risk of NMSC recurrence. Conclusion: High triglycerides levels at month 3 after switch for mTOR inhibitors is associated with higher recurrence risk
Albuminurie et hypertension artérielle by Jean-Michel Halimi( Book )

2 editions published in 1999 in French and held by 3 WorldCat member libraries worldwide

Vitesse télédiastolique et index de résistance : marqueurs pronostiques de la survie du greffon et du patient transplanté rénal by Valérie Pouliquen( Book )

1 edition published in 2003 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Etude des effets de l'induction de l'heme oxygenase-1 sur la prévention de la thrombose artérielle et la progression de l'insuffisance rénale chronique chez le rat by Nicolas Desbuards( Book )

2 editions published in 2008 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz diffusible dont la production à l'état physiologique est majoritairement issue de la dégradation de l'hème par l'hème oxygénase (HO). Le CO endogène a des propriétés vasorelaxantes comparables à celles du monoxyde d'azote. L'effet du CO a été étudié dans des modèles d'ischémie coronarienne, d'insuffisance rénale aigue et d'hypertension artérielle : des propriétés anti-agrégantes, anti-prolifératives, anti-inflammatoires et anti-apoptotiques ont été mises en évidence. Ces propriétés suggèrent que le CO pourrait aussi jouer un rôle dans la prévention de la thrombose vasculaire, et la prévention de la progression de l'insuffisance rénale chronique. Dès lors, les objectifs de cette thèse ont été : 1) d'évaluer les effets in vivo d'un inducteur de l'HO-1, l'hémine, administré en chronique respectivement dans un modèle de thrombose carotidienne et dans un modèle d'insuffisance rénale chronique chez le rat et ; 2) de fournir des éléments susceptibles d'expliquer la mécanistique qui sous-tend les effets liés à l'induction de l'HO-1. Dans le modèle de thrombose artérielle validé chez le rat par notre laboratoire, l'administration chronique d'hémine à la dose de 50 mg/kg a réduit significativement le taux d'occlusion vasculaire par rapport aux animaux non traités (7,2% versus 71%; p<0,01). A l'inverse, les animaux traités par l'hémine recevant parallèlement un inhibiteur de l'HO-1 ont présenté des taux d'occlusion vasculaire comparables à ceux des animaux "contrôles". Ces résultats suggèrent que la réduction du taux d'occlusion artérielle observée, qui ne s'est pas accompagnée de modifications significatives de la pression artérielle, des paramètres sanguins ou de l'hémostase, est directement liée à l'expression vasculaire de l'HO-1. Dans le modèle d'insuffisance rénale chronique par néphrectomie des 5/6 chez le rat, l'administration chronique 2 fois par semaine d'hémine à la dose de 50 mg/kg a diminué significativement, par rapport aux animaux contrôles, la protéinurie (1,0 versus 7,3 g/mmol de créatinine), les index de glomérulosclérose (0,84 versus 2,53) et d'atrophie tubulaire rénale (0,9 versus 2,33), l'expression des protéines impliquées dans la progression de l'insuffisance rénale [(TGF-???0,62 versus 1,0) caspase-3 (0,35 versus 0,71); BMP-4 (0,11 versus 0,32)] et a augmenté significativement l'expression de la protéine BMP-7 néphroprotectrice (1,31 versus 0,38). Par rapport aux animaux recevant un antagoniste des récepteurs AT1 de l'angiotensine II (losartan à la dose de 20 mg/kg), traitement de référence utilisé au cours de l'étude, les effets de l'hémine ont été comparables pour l'expression de TGF-?? (0,62 versus 0,65) voire supérieurs pour son effet sur protéinurie (1 g/mmol de créatinine versus 2,2 g/mmol de créatinine), l'index de glomérulosclérose (0,84 versus 1,68) et d'atrophie tubulaire (0,9 versus 1,66), malgré une réduction de la pression artérielle plus faible (152,4 mmHg versus 134,7 mmHg). D'autres travaux doivent à présent être entrepris afin d'évaluer si l'induction de l'HO-1 peut constituer une approche thérapeutique d'avenir dans la prévention de la thrombose carotidienne et dans la progression de l'IRC
Microagiopathies trombotiques associées aux pathologies malignes au Centre Hospitalier Universitaire de Tours entre 2009 et 2016 by Adeline Bauvois( )

1 edition published in 2019 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Mesure précoce de la vitesse télédiastolique et risque de décès en transplantation rénale by Louis-Marie Vernier( Book )

1 edition published in 2016 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : Un index de résistance intra-rénal (IR) élevé (qui dépend notamment de la vitesse télédiastolique (VTD)) est un facteur de risque de décès en transplantation rénale. Cependant, la valeur prédictive de la VTD est inconnue. Patients et méthodes : Dans cette étude rétrospective, nous avons évalué la valeur prédictive de la VTD sur les 1986 greffés d'octobre 1985 à février 2015. Résultats : Parmi les 1986 patients transplantés rénaux, 1917 avaient un greffon fonctionnel à un mois de greffe (M1) et parmi eux 1605/1917 (83.7%) ont eu un examen doppler rénal. Au cours du suivi médian de 6,67 ans, 200 patients sont décédés et 302 ont été pris en dialyse. La VTD était de 9,2 ± 3,75 cm/s (tertile inférieur : VTD<7 cm/s) et l'indice de résistance (IR) était de 0,69 ± 0,08 (IR>0.75 : 20,4 % des patients) à M3. Une VTD <7.0 cm/s était associée à une surmortalité des patients receveurs (HR=3,00 IC95% [2,24-4,01], p<0,0001), qu'il s'agisse de décès de cause cardiovasculaire (HR=4,44 [2,25-8,79], p<0,0001) ou non (HR=2,36, [1,44-3,86], p<0,0001). Cette association était significative lorsque la VTD était mesurée à M1 ou M12, restait significative qu'elle que soit la valeur de l'IR et persistait en analyse multivariée. La persistance d'une VTD <7.0 cm/s à 3 et 12 mois de greffe était associée à une surmortalité (HR=3,37 [2,16-5,27, p<0,0001]). Conclusion : La VTD au cours de la première année de greffe est un marqueur de risque indépendant de décès d'origine cardiovasculaire ou non cardiovasculaire, significatif quelle que soit la valeur de l'IR qui pourrait être utilisé pour mieux prédire le risque de décès chez le transplanté rénal
Prognostic value of plasma MR-proADM vs NT-proBNP for heart failure in people with type 2 diabetes: the SURDIAGENE prospective study by for the SURDIAGENE Study Group( )

1 edition published in 2018 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Prise en compte de l'insuffisance rénale dans les comptes-rendus d'hospitalisation du CHRU de Tours du 1er novembe 2008 au 30 avril 2009 by Bénédicte Sautenet( Book )

1 edition published in 2012 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Le compte-rendu d'hospitalisation (CR11) est le document clé de la transmission d'informations entre l'hôpital et la ville. Le dosage de la créatinine plasmatique est effectué chez la plupart des patients hospitalisés, ce qui permet d'identifier l'existence d'une insuffisance rénale (IR). Cette R doit être connue des médecins car elle nécessite un recours précoce au néphrologue et joue un rôle pronostique cardiovasculaire, rénal et vital majeur. Cependant, les données de la littérature ne permettent pas de savoir comment l'existence d'une IF. à l'hôpital est transmise aux médecins de ville. Dans cette étude, nous avons analysé la fréquence de l'IF. dans un CHRU, si elle était notifiée dans les CR11, et la façon dont elle l'était. Méthodes: Dans cette étude rétrospective, nous avons collecté tous les dosages de créatinine plasmatique réalisés du l novembre 2008 au 30 avril 2009 au CHRU de Tours, et estimé le débit de filtration gloménilafre (DFG) correspondant par la formule simplifiée de MDRD. Les séjours de 11 unités médicales, il unités chirurgicales et 4 unités de soins intensifs (USI) au cours desquels au moins un DFG < 6OmlImi&l .73m2 (définissant l'IF.) était constaté ont été analysés par un néphrologue. Les CR11 correspondants contenant un mot-clé évocateur d'une atteinte néphrologique ont tous été relus par un néphrologue. Résultats: Une IR était observée dans 28.0% des 14 616 séjours analysés et cette 1F. était persistante à la sortie du patient dans 61.2% des cas. L'IF. était signalée dans 26.1% des CR11 (36.3% lorsque l'IF. était persistante) et cette notification restait faible quels que soient les services considérés (USL 48.4%; unités chirurgicales: 16.3%; unités médicales: 25.0%). Cette notification était présente dans la conclusion de seulement 11.8% des CRH (16.4% lorsque l'IF. était persistante). L'existence d'une R était notifiée dans 16.9%, 65.6% et 83.0% lorsque le DFG était compris entre 30 et 59, 15 et 29, et O et 14 mllmin/1.73m2 respectivement. Un avis néphrologique durant l'hospitalisation et/ou une consultation de néphrologie ultérieure étaient indiqués dans 6.7% des CR11. Conclusion: L'IF. s'avère fréquente chez les patients hospitalisés, mais est peu notifiée dans les CR11, quel que soit le type d'unité considérée, même lorsque l'IF. est persistante à la sortie du patient. L'IF. est donc peu transmise aux médecins de ville. Cet élément joue probablement un rôle important dans le retard au recours à l'avis néphrologique
Exploration du dysfonctionnement endothélial en cas de néphropathie chez le patient diabétique de type 2 B : étude pilote by Julie Rafin( Book )

1 edition published in 2005 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

ANGPTL2 is associated with an increased risk of cardiovascular events and death in diabetic patients by Barnabas Gellen( )

1 edition published in 2016 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  General Special  
Audience level: 0.95 (from 0.93 for Etude des ... to 0.97 for ANGPTL2 is ...)

WorldCat IdentitiesRelated Identities
Languages
French (22)

English (9)