WorldCat Identities

Hommey, Nicolas (1972-....).

Overview
Works: 14 works in 25 publications in 1 language and 28 library holdings
Roles: Opponent, Thesis advisor, Author
Publication Timeline
.
Most widely held works by Nicolas Hommey
Comment les Maitres de Stage Universitaires perçoivent-ils le nouveau référentiel d'évaluation des internes en fin de première année du D.E.S. de médecine générale ? : enquête auprès des MSU ambulatoires de Loire-Atlantique/Vendée, portant sur trois compétences de la phase socle by Morgane Garcia( )

2 editions published in 2021 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : La réforme du DES de médecine générale, qui a pris effet à la rentrée 2017/2018, est structurée en 2 phases : un an de phase socle suivi de deux ans de phase d'approfondissement. Jusqu'à présent, le passage en phase d'approfondissement se faisait par l'évaluation croisée de l'étudiant, des MSU, des enseignants et du jury du DMG. Cette évaluation pouvait varier d'un DMG à l'autre. Afin d'homogénéiser la procédure d'évaluation et ainsi d'harmoniser le cursus du DES de médecine générale, un nouveau référentiel d'évaluation des compétences a été élaboré en 2018 sous la coordination du CNGE. L'ancien référentiel, actuellement toujours utilisé à l'Université de Nantes pour l'évaluation des étudiants en stage ambulatoire, a maintes fois suscité des critiques par les MSU et les étudiants, notamment quant à la compréhension et l'interprétation des items. Nous avons donc réalisé cette étude afin de recueillir l'avis des MSU sur ce nouveau référentiel en comparaison à celui actuellement utilisé. Matériel et méthode : Nous avons réalisé une enquête d'opinion auprès des 77 MSU ambulatoires de la phase socle de l'Université de Nantes. Cette enquête, sous forme de questionnaire en ligne à réponses anonymes, portait sur les critères de rigueur d'un outil d'évaluation de type référentiel de compétences (crédibilité, fiabilité, faisabilité, effets sur apprentissage, acceptabilité) ainsi que sur l'appréciation même du nouveau référentiel en comparaison avec l'ancien. Les MSU ont été recrutés directement par appel téléphonique de l'enquêteur puis envoi des modalités de participation par mail. Résultats : 36 médecins ont répondu (47,4%). L'outil a été jugé crédible à 70% avec cependant 25% de participants trouvant qu'il manquait des items essentiels. La fiabilité était d'une part très bonne avec 81% de MSU trouvant que les items justifiaient le niveau de compétence, mais d'autre part médiocre avec 47% des évaluateurs trouvant leur interprétation subjective. 25% ont relevé des items difficiles à comprendre. La faisabilité a été évaluée positive à 76% et les effets sur l'apprentissage l'ont été à 64%. Au total, 81% des MSU ont trouvé le nouveau référentiel satisfaisant et 77% le trouvent tout autant voire plus adapté que l'ancien. L'enquête a permis de faire émerger quelques pistes d'amélioration. Conclusion : Le nouveau référentiel est en globalité bien accepté par les MSU ambulatoires de la phase socle. Quelques améliorations peuvent être apportées afin d'implanter cet outil pour l'évaluation des étudiants, à l'Université de Nantes comme à l'échelle nationale. La mise en place d'une notice d'utilisation ou d'une formation courte à l'utilisation de l'outil permettrait une appropriation homogène du référentiel par les différents acteurs de l'évaluation des étudiants
Le sommeil à l'hôpital : enquête chez 41 patients d'un service de médecine by Nicolas Hommey( Book )

1 edition published in 2003 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Évaluation qualitative par focus groups d'une formation interprofessionnelle adressée aux étudiants de masso-kinésithérapie et de médecine générale by Alexandre Carlier( )

2 editions published between 2021 and 2022 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : L'interprofessionnalité en santé est promue par l'OMS pour améliorer la qualité des soins. Les formations interprofessionnelles participent à son développement. L'objectif de cette thèse est d'évaluer un enseignement proposé aux étudiants en formation initiale de masso-kinésithérapie et de médecine générale. Méthodes : Recherche qualitative par deux entretiens de groupe focalisés à deux chercheurs auprès de volontaires étudiants d'une part, et enseignants d'autre part. Les deux métiers étaient équitablement représentés parmi les participants présents lors de la formation interprofessionnelle qui s'est tenue entre février et mars 2021 à Nantes. Les entretiens transcrits verbatim ont fait l'objet d'une analyse qualitative avec double codage et triangulation des données inspirée de la théorisation ancrée. Résultats : 7 étudiants et 5 enseignants volontaires ont été inclus dans deux entretiens de groupes séparés. Les participants se sont rapprochés dans leur conception de leur métier et leur vision de l'interprofessionnalité présente et à venir. Le format du cours a été apprécié pour les activités proposées et la rencontre professionnelle qu'il permet malgré leurs limites. Tous ont validé sa place en formation initiale. Des capacités de collaboration, de communication et la notion de raisonnement clinique interprofessionnel ont été identifiés. Des axes d'amélioration ont émergé des échanges. Discussion : Les activités de pédagogie active, incluant ateliers collaboratifs et dialogues, orientent vers un changement d'identité professionnelle de santé pour l'interprofessionnalité. Cette formation est perçue comme profitable par les étudiants comme les enseignants de kinésithérapie et de médecine générale et incite à des développements pour renforcer ces liens
Perception de la prise en charge thérapeutique chez les personnes âgées ayant dépassé leur espérance de vie et présentant un vieillissement réussi : étude qualitative par entretiens semi-dirigés by Marine Champigneux( )

2 editions published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : la croissance de la population âgée dans la société nécessite une optimisation de leur parcours de soin. L'étude du vieillissement réussi permet progressivement d'isoler ses facteurs prédictifs positifs. L'objectif de l'étude était d'évaluer la perception de la prise en charge thérapeutique chez les personnes âgées ayant dépassé leur espérance de vie et présentant un vieillissement réussi. Matériel et méthode : étude qualitative par entretiens semi-dirigés réalisée entre février et avril 2019, auprès de 11 patients entre 80 et 91 ans dans un échantillon à variance maximale. Analyse inductive des verbatims obtenues avec l'utilisation du logiciel N°Vivo®. Résultats : les personnes âgées présentant un vieillissement réussi avaient une prise en charge médicamenteuse cohérente et adaptée bien qu'imparfaite. La perception d'une bonne santé favorisait une définition utilitariste des médicaments. Cette vision intégrait la notion d'une prise médicamenteuse liée à une nécessité. Les patients exprimaient leur volonté de limiter le nombre de médicaments quotidiens. Ils faisaient confiance à leur médecin et évoquaient une bonne relation, fondée sur l'humanité, qui permettait une bonne transmission des informations. Le patient possédait une bonne connaissance globale de sa santé qui maintenait la santé en préoccupation secondaire. La mise en place d'une routine favorisait l'observance et limitait l'automédication. Les patients montraient une capacité à alerter sur les effets indésirables. Tout cela participait au sentiment de vieillissement réussi. Conclusion : Les liens perçus par les patients interrogés, entre le vieillissement réussi et leur prise en charge, semblent être multiples. Ces liens ont permis de créer le modèle du cercle vertueux du vieillissement réussi concernant la prise en charge thérapeutique. Il est nécessaire d'évaluer l'impact de chaque facteur sur le vieillissement réussi dont l'importance de la capacité à alerter sur un effet indésirable. Une réflexion doit être menée sur les actions à mettre en place, en termes de prévention et d'éducation des patients, concernant les médicaments et les situations à risques pouvant entrainer un effet indésirable
Enquête sur l'utilite ressentie de l'auto-reeducation dans la prevention secondaire chez les patients lombalgiques en medecine generale by Pierre Scuotto( )

1 edition published in 2017 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

CONTEXTE et OBJECTIFS : Les lombalgies représentent un problème de santé publique majeur en France, à travers leurs conséquences médicales, sociales et économiques. Elles constituent le premier motif de consultation en médecine générale. L'auto-rééducation est une thérapeutique peu coûteuse, qui ne s'inscrit pas de manière systématique dans la prise en charge d'un lombalgique. L'objectif principal de cette enquête était de montrer le bénéfice ressenti de l'auto-rééducation et des gestes d'hygiène lombaire sur la fréquence des épisodes douloureux. L'objectif secondaire était de montrer le bénéfice sur la consommation de soins : nombre de consultations chez le médecin généraliste pour lombalgie comme motif principal de consultation, ainsi que sur la consommation de médicaments antalgiques et sur le nombre de jours d'arrêt de travail. METHODE : Cette étude épidémiologique, descriptive, transversale, multicentrique, sur un mode déclaratif, s'articule autour d'un échantillon de 112 patients lombalgiques ayant consulté un kinésithérapeute et répondu à un questionnaire. RESULTATS : Sur 60 individus présentant des lombalgies communes récidivantes suivis par leur médecin généraliste et qui ont pratiqué des exercices d'auto-rééducation, 87% d'entre eux ont observé une diminution de la fréquence des crises douloureuses. La consommation de médicaments antalgiques était moindre chez 86% de ces patients, 67% d'entre eux consultaient moins leur médecin traitant et 45% avaient moins de jours d'arrêt de travail prescrits par leur médecin. CONCLUSION : L'auto-rééducation lombaire se montre utile auprès des patients souffrant de lombalgies communes récidivantes pour diminuer le nombre de crises douloureuses, et la consommation de soins
Étude des effets d'un dispositif de thermorégulation externe sur l'insatisfaction du sommeil chez des femmes ménopausées by Maëlle Riou( )

2 editions published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : la thermorégulation et le sommeil sont deux fonctions indispensables à l'organisme et indissociables. La température décroît lors de l'endormissement, se stabilise durant le sommeil pour enfin augmenter au moment du réveil. Les troubles du sommeil sont une affection fréquente au cours de la ménopause, principalement liés aux troubles vaso-moteurs. Cette étude analyse l'effet d'une régulation thermique sur le sommeil des femmes en peri-ménopause ou ménopausée récemment. Matériel et méthode : cette étude interventionnelle et prospective a inclus quinze femmes en « péri-ménopause tardive » ou « post-ménopause précoce » selon la stadification « STRAW+10 » présentant une insatisfaction concernant la qualité globale de leur sommeil. Les participantes étaient randomisées selon un schéma de cross over et ont testé un oreiller régulant la température durant la nuit (Moona®) pendant une phase de quatorze nuits, suivie ou précédée d'une phase sans oreiller de quatorze nuits. Le critère de jugement principal était l'évaluation de la qualité subjective du sommeil sur une échelle visuelle analogique (EVA), les critères secondaires étaient la mesure subjective de la somnolence, la fatigue, la sévérité de l'insomnie ainsi que les paramètres relevés par un agenda du sommeil et des paramètres objectifs mesurés par un dispositif détecteur de sommeil. Résultats : l'analyse a porté sur douze femmes. Il n'y avait pas de modification significative concernant la qualité globale du sommeil mesurée par EVA (avec Moona® = 6,2±2,1 vs sans Moona® = 5,7±2,1 ; p=0,38), la somnolence, la fatigue, la sévérité de l'insomnie ou sur les critères objectifs (latence d'endormissement, efficacité de sommeil, nombre d'éveils). Discussion : l'absence de significativité des résultats pourraient s'expliquer par le faible échantillon et l'absence de TVM lors de l'étude chez un nombre important de participantes. Des tendances semblent néanmoins suggérer une amélioration du sommeil chez un certain nombre de femmes ménopausées durant l'utilisation de l'oreiller thermorégulateur ; ce qui encouragerait la réalisation d'une étude de plus grande ampleur dans un groupe de femmes avec des TVM fréquents
Précarité et diabète : impact du contexte de vie sur la gestion de la maladie : étude qualitative auprès de patients d'une zone prioritaire de Nantes by Charlotte Paris( )

2 editions published in 2022 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : La situation de précarité est un facteur de risque de diabète, mais aussi de déséquilibre glycémique, de complications, et de mauvais suivi de la maladie. Les médecins généralistes sont en première ligne mais se sentent souvent désarmés pour accompagner ces patients précaires. Les objectifs ont été d'explorer quels pouvaient être les déterminants du contexte de vie influençant leur gestion et leur vécu du diabète. Méthode : Il s'agit d'une étude qualitative par entretiens individuels semi-dirigés auprès de patients diabétiques répondant aux critères de précarité selon EPICES, et consultant en cabinet de médecine générale dans une zone prioritaire nantaise. La variation maximale de l'échantillon a été recherchée. L'analyse s'est inspirée de la phénoménologie interprétative. Résultats : Onze entretiens ont été menés. Les patients sont préoccupés par des souffrances physiques et psychologiques, des difficultés professionnelles, financières, matérielles, et socio-familiales. Celles-ci favorisent une posture de soumission face au diabète. Au contraire la prise de conscience et l'acceptation de la maladie, la responsabilisation et l'autonomisation des patients facilitent l'auto-gestion et améliorent le vécu du diabète. Discussion : Ces éléments rappellent l'importance de cerner le contexte de vie pour mieux comprendre comment chaque patient appréhende la santé parmi ses autres préoccupations, et ainsi personnaliser la prise en charge. Aider le patient à devenir acteur et décideur pour sa santé pourrait améliorer l'observance et le vécu de la maladie, y compris en cas de précarité
Exploration de l'accompagnement au changement de comportement en santé des patients par les médecins généralistes et mise en parallèle avec l'entretien motivationnel : étude qualitative par entretiens semi-dirigés en Loire-Atlantique by Anaïs Dvorak( )

2 editions published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Context : the patient-centered approach is an effective collaborative approach to medical care. Motivational interviewing (MI) is a useful communication style to support patients in changing their health behaviour. Developed for the treatment of addictions, it also extends to other areas of health. Its effectiveness and feasibility in general practice have been proven by numerous studies. What is its place in the current practice of general practitioners? Objective : the purpose of the study is to explore the methods used by general practitioners to guide their patients towards a change in health behaviour and compare them to motivational interviewing. Method : qualitative study by semi-directed interviews with general practitioners from the Loire Atlantique, conducted from 24th September to 20th November 2018. An inductive analysis of verbatim by thematic grouping was performed with NVivo® software with data triangulation. Results : eleven interviews were conducted. Interviewees, aware of the importance of changing patient health behaviours, respect the spirit of motivational interviewing without applying the whole approach or always knowing its principles. They establish a relationship of mutual trust with their patients, adopt a caring and empathetic attitude and create an active partnership with the patient, respecting his or her autonomy. Interviewees promote the evocation of change discourse by helping their patients build their intrinsic motivation(s) and resolve their ambivalence. They encourage their patients and reinforce their self-efficacy. Discussion : the interview focused on the change itself to extrapolate the aspects included in the motivational interview. Interviewees use principles and tools of motivational interviewing, although paternalistic or counselling attitudes persist. General practitioners recognize that it is more realistic and economical to make the patients active and take responsibility for improving their health. Ongoing training focused on the lesser-used aspects of the MI or on strengthening what is already being done would be useful to support the work of general practitioners
Attentes des adultes en surpoids ou obèses dans l'abord du poids par le médecin généraliste : proposition d'un modèle d'intervention brève by Laura Friedemann( )

2 editions published between 2021 and 2022 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Contexte : En France, la prévalence de l'obésité chez les adultes représente 17 %. Pathologie métabolique chronique, elle provoque une diminution de l'espérance de vie et un coût social élevé. Pourtant elle reste insuffisamment prise en charge par les médecins généralistes. L'abord du poids peut être mal vécu par les patients qui peuvent se sentir stigmatisés. Nous nous sommes intéressés aux attentes des personnes obèses ou en surpoids envers leur médecin traitant. Nous avons également évalué l'acceptabilité d'un modèle d'abord du poids utilisable en médecine générale, le modèle des 5 A (ask, assess, advise, assist, arrange). Méthode : Nous avons réalisé une étude quantitative, descriptive, à l'aide de questionnaires anonymes diffusés de février à mars 2021. La diffusion a été réalisée hors cadre médical : par des associations ou groupes de réseaux sociaux de personnes obèses. Toute personne obèse ou en surpoids, adulte (entre 18-74 ans) et habitant en France pouvait y répondre. Résultats : 302 questionnaires ont été remplis, par 287 femmes et 15 hommes. Âgés en majorité entre 31 à 55 ans (59,9%). L'IMC moyen était de 37,9. 55,3 % (IC à 95 % [49,5 %; 61 %]) souhaitait un abord du poids par le MT. 65,8% considéraient avoir subi de la discrimination de la part de soignants. 58,6 % pensaient que les médecins devraient éviter certains termes comme « gros, grosse », « obèse », « obésité morbide », « IMC ». Concernant le modèle des 5 A : 56,3 % ( IC 95% [50,5 %; 62 %]) souhaitaient que le MT demande l'accord avant d'évoquer le poids. 64,2 % ( IC 95 % [0,584 ; 0,699 ]) étaient en faveur d'une consultation dédiée au poids. 69,5 % (IC 95 % [0,638 ; 0,753 ]) souhaitaient des conseils. 60,3 % (IC 95 % [ 0,545 ; 0,66]) souhaitaient des objectifs. 56,6 % (IC 95 %[0,509 ; 0,624 ] souhaitaient un suivi régulier. 78,8 % (IC 95 % [0,73 ; 0,846 ]) souhaitaient être orientés vers un spécialiste. Conclusion : Les personnes obèses/en surpoids, recrutées hors cadre médical, se déclarant majoritairement victimes de stigmatisation médicale semblent attendre de leur MT qu'il aborde le poids. Le modèle des 5 A est en accord avec les attentes des personnes interrogées
Évaluation d'une grille métrologique dans l'hétéroévaluation de la compétence relationnelle médecin-patient chez les étudiants en médecine générale à Nantes by Lucas Joncquez( )

2 editions published in 2019 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Contexte : la compétence relationnelle des médecins vis-à-vis des patients est reconnue comme indispensable. Des enseignements sont proposées lors de la formation initiale des médecins. Les méthodes d'évaluation sont peu nombreuses, la plupart non validées. L'objectif était de tester la grille d'hétéroévaluation francophone, créée et validée en 2001 au Québec par Luc Côté. Objectif : cette grille est-elle cohérente pour évaluer les compétences relationnelles médecin-patient par des étudiants en médecine générale à la faculté de médecine de Nantes en 2018 ? Méthode : la grille initiale a été établie avec 15 items, répartis en 2 dimensions : « Compréhension de l'expérience de la maladie du patient » et « Communication efficace et respectueuse ». Le critère de jugement principal était la cohérence des items dans chaque dimension. La grille était remplie par les étudiants après le visionnage d'une consultation médicale libérale filmée. Nous avons analysé les réponses à l'aide du calcul de l'alpha de Cronbach complété par des indices d'ajustement. Reésultats : les résultats principaux montrent que l'alpha de Cronbach total était de 77,45, celui de la dimension Compréhension était à 72,87 et celui de la dimension Communication à 66,40. Ces résultats étaient faiblement positifs. Aussi, ils n'étaient pas confirmés par les indices d'ajustement. Discussion : l'utilisation de la grille de Luc Côté n'est donc pas cohérente chez les étudiants en médecine générale. La principale force de cette étude était d'avoir utilisé une grille d'hétéroévaluation francophone, déjà validée, sans avoir chercher à recréer une nouvelle grille. La principale limite était d'avoir utilisé une grille dans une population différente, sans avoir réalisé de pré test pour savoir si les étudiants comprenaient les items de cette grille. A travers ce travail, c'est la question des méthodes d'élaboration des grilles d'évaluation des compétences relationnelles dans les soins qui est posée. Cette compétence est complexe, sa compréhension n'est pas uniformément comprise et partagée entre les médecins. Nous pensons que la construction d'une grille devrait se faire avec ceux qui doivent l'utiliser et non pas seulement par des consensus d'experts. Certes les grilles cherchent à harmoniser les critères d'évaluation mais elles comportent des limites liées à la complexité des rapports humains dans les soins
L'hypertrophie bénigne de prostate : évaluation des pratiques en médecine générale, diffusion et impact des recommandations by Justine Lecoq( )

2 editions published in 2021 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : Le médecin généraliste est le premier acteur dans la prise en charge des patients atteints d'une hypertrophie bénigne de prostate. En 2015, l'Association Française d'Urologie a publié un guide de prise en charge destiné aux médecins généralistes. Notre objectif est d'évaluer les pratiques médicales des médecins généralistes vis-à-vis de cette pathologie ainsi que la diffusion du guide et son impact six ans après sa publication. Méthodes : Entre mars et mai 2021, un questionnaire anonyme spécifiquement réalisé a été diffusé via un formulaire en ligne aux médecins généralistes en France par l'intermédiaire des conseils départementaux de l'ordre et auprès de l'ensemble des URLMs (Union régionale des médecins libéraux). L'accord entre les pratiques et les recommandations a été évalué via un critère composite basé sur les examens jugés comme nécessaires d'après le guide de prise en charge. Résultats : 280 réponses ont été recueillies. La population était composée de 55% de femmes. Plus de 58% des médecins avaient moins de 45 ans. 77% des médecins déclaraient ne pas avoir reçu de formations ou d'informations sur l'hypertrophie bénigne de prostate dans les 5 dernières années et 83% déclaraient ne pas avoir connaissance des recommandations à destination des médecins généralistes. Le mode de diffusion de celui-ci le plus répondu était la recherche personnelle. La connaissance du guide était associée de façon significative au respect des pratiques recommandées. Parmi les résultats notables, pour le diagnostic initial, 51% des médecins généralistes déclaraient réaliser un toucher rectal et 44% une échographie endorectale. L'utilisation du score IPSS étaient de 23% et la réalisation d'un ECBU de 64%. En absence de complications, 54% prescrivaient de la phytothérapie en première intention. Conclusion : Le guide de prise en charge souffre d'un manque de diffusion. Sa faible diffusion ne semble pas avoir permis de modifier les pratiques générales avec la persistance d'exercices médicaux ne correspondant pas aux standards de prise en charge. Cependant à l'échelle individuelle, ce guide semble permettre une amélioration des pratiques. La réalisation de recommandations à destination des médecins généralistes se confronte aux modes de diffusion et il semble nécessaire d'en proposer de nouvelles modalités
Faisabilité de l'application de la thérapie cognitive et comportementale de l'insomnie chronique par des internes en stage praticien de niveau un, après une formation de courte durée by Claire Ballet( )

1 edition published in 2018 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Introduction : l'insomnie chronique est une pathologie courante ayant des conséquences médicales et socioprofessionnelles. Les médecins généralistes sont en première ligne face à ce trouble. Limiter le recours aux hypnotiques tout en traitant l'insomnie est possible si les médecins peuvent proposer une alternative thérapeutique. La thérapie cognitive et comportementale (TTC) est recommandée et validée dans le traitement de l'insomnie chronique mais reste peu connue des médecins généralistes. Les interventions améliorant la formation sur ce sujet semblent dons intéressantes. L'objectif de cette thèse est d'apprécier la faisabilité d'application des TCC dans le traitement de l'insomnie chronique, en médecine générale, par des étudiants de troisième cycle des études médicales. Méthode : nous avons réalisé une étude descriptive mono centrique sur une période de 8 mois de Décembre 2016 à Juillet 2017 afin d'évaluer la possibilité d'application des TCC par des internes en stage de niveau un chez le praticien, après une formation de courte durée, sous forme d'enseignement dirigé (ED) de deux heures. A la fin de leur stage, un questionnaire internet leur a été adressé. Résultats : parmi les 55 internes inclus, 33 ont répondu au questionnaire. Un total de 94% a trouvé l'ED facile à comprendre, tout en trouvant difficile de proposer le traitement par TCC au patient (79%) et de donner les explications sur la TCC (55%). Les internes ont trouvé que la méthode TCC était utile (58%) et que cette pratique était faisable en cabinet de médecine générale (94%). De plus de 94% des internes ont été satisfaits par l'ED insomnie et pensent qu'il leur sera utile dans leur pratique future. Discussion : l'application des TCC de l'insomnie chronique est probablement faisable en médecine générale. Une formation courte suffit à en faire comprendre les principes. Cependant des difficultés sont ressenties par les médecins et les patients, et un accompagnement dans la durée de cette nouvelle pratique professionnelle semble utile pour l'implanter. La création et la diffusion de supports pédagogiques à l'attention des médecins et de la population pourraient favoriser le développement des TCC. L'objectif final est l'amélioration clinique à long terme des patients insomniaques et la diminution de la prescription des hypnotiques
"Que pensent les patientes de plus de 18 ans du repérage du mésusage de l'alcool en consultation de médecine générale en Loire-Atlantique ?" by Pauline David( )

2 editions published between 2019 and 2020 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

L'alcool est la substance psychoactive la plus consommée en France et est responsable de nombreux dommages sanitaires et sociaux. Il s'agit de la première cause de mortalité prématurée, la deuxième cause de mortalité évitable et troisième cause de mortalité. La consommation d'alcool entraîne environ 50 000 décès par an. Le médecin généraliste qui rencontre la population générale est le premier recours pour dépister les mésusages de l'alcool. Cependant il existe une sous-estimation du mésusage, certains médecins présentent en effet des freins pour aborder le sujet en consultation. La consommation d'alcool chez les femmes reste moins bien perçue que chez les hommes. Celles-ci consultent pourtant davantage que les hommes et sont plus à mêmes d'être interrogées sur leur consommation. Nous avons cherché à savoir ce que les patientes de plus de 18 ans pensent du repérage du mésusage de l'alcool par le médecin généraliste. Il a été effectué pour cela une étude qualitative par entretiens individuels, semi dirigés, réalisée auprès de femmes de Loire Atlantique, à partir d'un guide d'entretien entre juillet 2018 et décembre 2018. Les résultats exploités par la méthode de théorisation ancrée révèlent que les femmes expriment des ressentis divergents sur la question. Parfois le ressenti est positif, elles pensent que cela fait partie du rôle du médecin généraliste et qu'il est important de dépister. A l'inverse parfois elles expriment un avis négatif pensant que cela peut être intrusif et déclencher un sentiment de jugement. Elles ont cependant toutes évoqué l'importance de la bonne qualité de la relation médecin patient pour aborder le sujet de l'alcool en accentuant sur la relation de confiance. Elles ont pu imaginer les freins ressentis par les médecins pour aborder le sujet et ceux-ci rejoignent ceux cités dans d'autres études. Il y a à la fois une banalisation des consommations occasionnelles par les femmes interrogées mais également un jugement plus dur de l'image de la femme ivre. Il s'agit d'un sujet encore plus tabou que pour l'homme pouvant rendre le dépistage plus difficile. On constate également une méconnaissance des niveaux de risque ce qui ouvre la voie à plus de prévention, d'information et d'éducation dans le domaine
Place de la phytothérapie dans une stratégie d'épargne en benzodiazépines : retours d'expériences de patients suivis par des médecins généralistes formés en phytothérapie by Anaïs Audinet( )

2 editions published in 2021 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Contexte : La consommation en benzodiazépines au long cours est un problème de Santé Publique depuis de nombreuses années en France et dans le monde. Plusieurs techniques ont été proposées pour favoriser le sevrage, mais la décroissance demeure encore lente et insuffisante. Parallèlement, certaines plantes interagissant avec le système GABAergique ont démontré une efficacité significative sur le sommeil et l'anxiété associée à une très bonne tolérance. La phytothérapie serait-elle une des réponses complémentaires pertinentes à apporter pour favoriser la transition vers le sevrage ? Objectif de l'étude : Définir en quoi les outils de la phytothérapie pourraient jouer un rôle de facilitateurs au sein d'une démarche d'épargne en benzodiazépines, et identifier les limites à leur utilisation. Méthode : Étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de six patients consommateurs chroniques de benzodiazépines suivis par des médecins généralistes formés en phytothérapie, menés de janvier à septembre 2020. L'analyse inductive permettant un classement thématique des verbatims a bénéficié d'une triangulation des chercheurs et des sources. Résultats : Les patients interrogés se démarquent des consommateurs de benzodiazépines au long cours décrits dans les études par une ambivalence forte ainsi que par une représentation relativement négative du médicament en général. Ils sont particulièrement tournés vers le naturel et le relationnel dans le domaine de la santé. Leur démarche d'épargne accompagnée par la phytothérapie aboutit chez tous à une diminution de posologie ou un espacement des prises de leur traitement, mais un sevrage n'est observé que chez deux des six patients. La phytothérapie se révèle principalement en tant que support accompagnant la transition vers le sevrage, en particulier grâce à sa fonction symbolique. Ses effets pharmacologiques sont ressentis de façon inégale et semblent influencés notamment par le degré d'observance à long terme, la motivation du patient, la persistance d'un trouble psychologique sous-jacent et le degré de dépendance. Discussion : Le recours à la phytothérapie au sein d'une démarche d'épargne en benzodiazépines présente un double intérêt pharmacologique et symbolique, associé à un très bon profil de tolérance. La phytothérapie apparait comme un support complémentaire pertinent mais insuffisant à lui seul dans cette indication. L'association à une prise en charge psycho-comportementale, ainsi qu'à d'autres mesures associées adaptées aux besoins du patient, parait indispensable afin de prendre en charge une éventuelle pathologie sous-jacente et de permettre une approche holistique. Un travail complémentaire consistant en la rédaction collégiale de guides simplifiés pour la prescription de phytothérapie chez des patients demandeurs de sevrage en benzodiazépines serait utile, afin d'en permettre l'usage à des médecins non formés
 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  General Special  
Audience level: 0.00 (from 0.00 for "Que pense ... to 0.00 for "Que pense ...)

Languages
French (25)