WorldCat Identities

Reisberg, Laurie (19..-....).

Overview
Works: 13 works in 15 publications in 2 languages and 19 library holdings
Roles: Thesis advisor, Opponent, Other
Publication Timeline
.
Most widely held works by Laurie Reisberg
Étude des isotopes de l'osmium dans les eaux souterraines du Bangladesh et les sédiments himalayens : implications et rôle de l'érosion himalayenne sur le budget océanique de l'osmium by Maxence Paul( Book )

2 editions published in 2008 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Using the Himalayan example, this study documents the systematics controlling the osmium composition of sediments during weathering processes, sedimentary transport and sediment deposition in tidal areas. The relationships observed between osmium concentrations and organic carbon contents in sediments of the Himalayan Kali Gandaki catchment underscore the role of black shales from the TSS (mostly unradiogenic) and LH (highly radiogenic) Himalayan units, despite their limited geographic distribution. However, the highly radiogenic composition displayed by Ganges sediments is not coupled to an enrichment in 187Os in these sediments, which on average are comparable to that of typical continental crust. Instead, the Ganges radiogenic signature results from an impoverishment in non-radiogenic osmium, reflecting a strong dilution by erosion products of crystalline rocks of the HHC unit. Moreover, based on the study of rivers in the tidal zone, we document the complex behavior of osmium at the salt/fresh water transition, potentially involving exchange between sediments and dissolved osmium. Analytical development performed concurrently with the sediment studies allowed the first measurements of groundwater osmium compositions. Groundwaters of Bengal plain aquifers have osmium contents significantly higher than those previously documented for river water or seawater. If this result can be generalized to other aquifers a global osmium groundwater flux to the ocean of about 170 kg per year could be expected. This contribution is significant and would require a reevaluation of both the osmium marine budget and the residence time of osmium in the ocean. This result could partially reconcile the diverging marine Os residence times estimated from mass balance and from glacial-interglacial variations in the 187Os/188Os marine record
Highly siderophile and strongly chalcophile elements in high-temperature geochemistry and cosmochemistry by Jason Harvey( )

1 edition published in 2016 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Highly Siderophile and Strongly Chalcophile Elements in High Temperature Geochemistry and Cosmochemistry, Volume 81 This RiMG (Reviews in Mineralogy & Geochemistry) volume investigates the application of highly siderophile (HSE) and strongly chalcophile elements. This volume has its origin in a short course sponsored by the Mineralogical Society of America and the Geochemical Society held in San Diego, California on the 11th and 12th December 2015, ahead of the American Geophysical Union{u2019}s Fall Meeting, which featured a session with the same title. Topics in this volume include: analytical methods and data quality experimental constraints applied to understanding HSE partitioning nucleosynthetic variations of siderophile and chalcophile elements HSE in the Earth, Moon, Mars and asteroidal bodies HSE and chalcophile elements in both cratonic and non-cratonic mantle, encompassing both sub-continental and sub-oceanic lithosphere the importance of the HSE for studying volcanic and magmatic processes, and an appraisal of the importance of magmatic HSE ore formation in Earth{u2019}s crust. Highly siderophile and strongly chalcophile elements comprise Re, Os, Ir, Ru, Pt, Rh, Pd, Au, Te, Se and S and are defined by their strong partitioning into the metallic phase, but will also strongly partition into sulfide phases, in the absence of metal. The chemical properties of the HSE mean that they are excellent tracers of key processes in high temperature geochemistry and cosmochemistry, having applications in virtually all areas of earth science. A key aspect of the HSE is that three long-lived, geologically useful decay systems exist with the HSE as parent (107Pd-107Ag), or parent-daughter isotopes (187Re-187Os and 190Pt-186Os). The material in this book is accessible for graduate students, researchers, and professionals with interests in the geochemistry and cosmochemistry of these elements, geochronology, magmatic ore bodies and the petrogenesis of platinum-group minerals
LE CYCLE DE L'OSMIUM ET DU RHENIUM PENDANT L'EROSION HIMALAYENNE by Anne-Catherine Pierson-Wickmann( Book )

2 editions published between 2000 and 2006 in French and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Cette étude a permis de déterminer la composition isotopique d'Os des trois principales formations himalayennes (TSS, HHC et LH) à partir de roches sources, ainsi que celle de sédiments de rivières qui représentent le produit d'érosion de la chaîne. Les formations du Haut Himalaya ont un rapport ¹⁸⁷0s/¹⁸⁸0s comparable à celui de la croûte continentale moyenne. Par contre, le LH se distingue par des rapports radio géniques rencontrés dans deux lithologies distinctes: les schistes noirs et les marbres impurs du LH. Un mélange de trois pôles (silicates du Haut Himalaya + schistes noirs du LH + carbonates impurs du LH) permet d'expliquer les signatures des sédiments de rivières à la sortie de la chaîne ou dans le Gange. Les sédiments du Brahmapoutre montrent un rapport moins radio génique que ceux du Gange, expliqué d'une part par la présence d'affleurement d'ophiolites dans le bassin versant du Brahmapoutre et d'autre part par l'absence de carbonates résiduels. L'origine des carbonates radiogéniques dans le LH est à relier au métamorphisme himalayen qui a permis la mobilisation d'Os et de Re à partir des schistes noirs radio géniques du LH. L'altération à basse température étudiée à partir de sols a montré que les compositions isotopiques et les concentrations d'Os et de Re ne varient pas avec la profondeur. Cependant une perte importante d'Os et de Re a probablement lieu dans les premiers stades de l'altération, lors du passage de la roche saine au saprolite. Les sédiments récents du Cône du Bengale montrent que l'érosion de la chaîne himalayenne est la source majeure des sédiments, surtout dans le cône actif. Cependant, dans le reste de la Baie du Bengale, cette source himalayenne peut être masquée par des sources secondaires, comme l'érosion de la chaîne indo-birmane ou l'érosion du Sri Lanka. Il n'y a aucune preuve qu'une perte significative d'Os lors du transport ou après le dépôt dans le Cône se produise. Ceci implique que la contribution de l'érosion himalayenne au budget de l'Os marin est limitée à la phase dissoute, et donc insuffisante pour expliquer l'augmentation du rapport ¹⁸⁷0s/¹⁸⁸0s marin durant les 16 derniers Ma
The longevity of subcontinental lithospheric mantle beneath Jiangsu-Anhui Region --The Os isotope model age of mantle-derived peridotite xenoliths by Xiachen Zhi( )

1 edition published in 2001 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Diagenetic origin of the stratiform Cu-Co deposit at Kamoto in the Central African Copperbelt by Philippe Muchez( )

1 edition published in 2015 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Intrusion-related affinity and orogenic gold overprint at the Paleoproterozoic Bonikro Au-(Mo) deposit (Côte d'Ivoire, West African Craton) by Quentin Masurel( )

1 edition published in 2019 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Isotopic tracing of silicate and carbonate weathering in the Himalayan erosional system by Jesse Davenport( )

1 edition published in 2018 in English and held by 1 WorldCat member library worldwide

L'altération des lithologies himalayennes a potentiellement impacté le cycle global du carbone. Pour pouvoir contraindre et comprendre les processus qui se sont produits dans l'Himalaya et qui ont affecté ces cycles, nous devons être distinguer les signatures de l'altération du silicate et du carbonate dans la charge dissoute des fleuves de l'Himalaya. Des études antérieures ont tenté de le faire en utilisant diverses méthodes mais il n'existe toujours pas de consensus clair sur l'ampleur et le flux de l'altération du silicate dans l'Himalaya. Cette thèse propose l'utilisation du 40Ca comme traceur pouvant améliorer la quantification du flux d'altération du silicate et du carbonate dans la charge dissoute des rivières himalayennes. Des travaux antérieurs ont montré que le budget de l'eau de mer 40Ca est dominé par une source de manteau, de sorte que les carbonates marins ont une signature homogène de 40Ca indiscernable par rapport à la valeur du manteau. En revanche, la croûte supérieure de silicate devrait avoir développé une composition radiogénique. La différence entre la signature en Ca radiogénique des lithologies de carbonate et de silicate peut donc être utilisée pour différencier l'altération du carbonate et du silicate dans la charge dissoute des rivières. Nous présentons ici une étude géochimique comprenant des analyses de Ca radiogénique des rivières drainant les principales unités lithologiques de l'Himalaya, ainsi que des résultats provenant de sédiments, de substrat rocheux, de sol et de gravier. Nos résultats montrent que les carbonates de l'Himalaya ne présentent pas d'excès de 40Ca radiogénique malgré des signatures très variables 87Sr/86Sr, alors que les sédiments sont radiogènes (+0.9 à +4). Ceci suggère que pour Ca, contrairement à Sr, l'échange isotopique entre les lithologies silicate et carbonate a été minime. La composition en Ca radiogène de l'eau des rivières va de +0.1 dans les captages à prédominance carbonatée à +11 dans les rivières drainant des bassins versants silicatés. Pour les grandes rivières, les estimations du budget relatives à l'altération du silicate et du carbonate sur la base des éléments principaux et la composition en Ca radiogénique tendent à concorder. Cependant, pour certaines rivières plus petites, en particulier celles drainant des bassins à dominance silicatée dans les formations cristallines de HHC et du LH, certaines divergences sont observées. Celles-ci ne peuvent pas être attribuées à une définition imprécise de la composition chimique ou radiogénique en Ca des pôles de mélange utilisés pour la modélisation budgétaire, car les valeurs requises pour résoudre le modèle ne sont pas raisonnables. Ils ne peuvent pas non plus être expliqués par la précipitation de carbonates secondaires dans les rivières car la composition non radiogénique de carbonates suggère que ce processus n'est que mineur. Au contraire, ces différences peuvent être dues à la dissolution des traces de calcite radiogénique contenues dans les lithologies de silicate HHC et LH. Le vieillissement de ce matériau, qui ne représente qu'une infime partie de la surface du captage du silicate, pourrait produire une proportion substantielle du Ca radiogénique et pourrait ainsi avoir une influence significative sur le calcul des budgets de ces bassins à partir des données isotopiques. Néanmoins, comme cet effet est observé principalement dans les bassins à faible taux d'érosion des silicates, son influence sur les estimations du flux global de vieillissement du silicate sera mineure. Plus généralement, les résultats de cette thèse impliquent que le système 40Ca permet une résolution de problématiques qui ne peuvent pas être approfondies avec succès à l'aide d'isotopes Sr dans l'Himalaya. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour définir la gamme complète des compositions de Ca radiogénique dans l'Himalaya afin de répondre clairement aux questions concernant les flux d'altération des silicates
Les gisements d'or comme témoins de l'histoire géologique du craton oues-africain : apports de la datation by Élodie Le Mignot( )

1 edition published in 2014 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Le craton ouest-africain héberge de nombreux gisements et occurrences aurifères encaissés dans des terrains paléoprotérozoïques. Ces terrains birimiens se sont formés et accrétés lors du cycle orogénique éburnéen qui s'est déroulé entre 2,25 et 1,98 Ga. Six gisements d'or situés au Burkina Faso et au Ghana ont été étudiés dans le but d'établir une corrélation entre les différentes phases de l'orogenèse et le (ou les) événement(s) minéralisateur(s). L'étude détaillée de la minéralisation de ces six gisements a confirmé leur nature orogénique, mais a également révélé la présence d'un porphyre à Cu (±Au) dans le district minier de Gaoua, Burkina Faso. Par ailleurs, nos observations ont mis en évidence le caractère polyphasé de la minéralisation au sein d'un même gisement. Les datations Re-Os menées sur des sulfures directement liés à la minéralisation en or permettent de distinguer deux grandes périodes métallogéniques au sein de l'orogenèse éburnéenne. La première période se déroule lors de la phase d'accrétion magmatique D1 et de la phase de transition D2, soit entre 2200 et 2120 Ma. Cette période est caractérisée par une minéralisation à faibles teneurs disséminée dans les roches encaissantes. La deuxième période métallogénique prend place lors des stades cassants tardifs de l'orogenèse, aux alentours de 2050-2040 Ma. Elle est représentée par une minéralisation à or visible à plus fortes teneurs, concentrée dans des veines, des brèches et des zones de cisaillement. La mise en évidence de l'existence de minéralisations aurifères précoces pourrait avoir des conséquences sur la compréhension des gisements de type paléoplacer observés notamment au Ghana. Ces minéralisations primaires pourraient en effet constituer la source de l'or des paléoplacers tarkwaïens, mis en place à partir de 2130 Ma, qui demeure inconnue
Datation des hydrocarbures par la méthode Re-Os : étude expérimentale du comportement géochimique du couple Re-Os dans les pétroles durant l'évolution d'un système pétrolier by Fatima Mahdaoui( )

1 edition published in 2013 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

The Re-Os radiogenic system is well adapted to the dating of oils and bitumen. However the meaning of the obtained age is ambiguous. This is mainly due to gaps in our knowledge of the geochemical behavior and the speciation of Re and Os in oils. Specifically, use of the Re-Os system requires an understanding of how Re-Os behavior can lead to the fulfillment of the conditions necessary for the development of an isochron. These conditions are: 1) the isotopic homogenization of oils at the scale of a petroleum field 2) the fractionation of Re from Os so as to obtain samples with various Re/Os ratios 3) the closure of the system during the period of radiogenic ingrowth of the daughter isotope, that is, from the time of the event of interest to the present day. Experimental investigation of the organic geochemical behavior of Re and Os in oils under various conditions, designed as analogs of the different stages of petroleum generation and evolution, were performed in order to evaluate the use of the Re-Os system as a geochronometer in the context of a direct use on petroleum. The possibility of Re-Os fractionation resulting from asphaltene loss during oil evolution was investigated by sequential asphaltene precipitation in the laboratory. The possibility of metal transfer from formation waters to petroleum was studied by performing contact experiments between oils and aqueous solutions of Re and Os of various concentrations over a wide range of temperatures and for varying periods of time. Finally, the study by X-ray absorption spectroscopy of Re and Os in oils artificially enriched in these elements contributed to the proposal of a mechanism for Re and Os incorporation at the oil-water interface
Propriétés géochimiques et isotopiqes des sédiments du détroit de Fram, Océan Arctique. Implications paléocéanographiques et paléoclimatiques by Jenny Maccali( )

1 edition published in 2012 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Les flux d'eau douce, glace de mer et courants océaniques, de l'Océan Arctique vers les mers nordiques jouent un rôle critique sur l'Atlantic Meridional Overturning Circulation et donc sur le système climatique. Les facteurs contrôlant ces flux sont encore partiellement méconnus. Un moyen indirect de retracer l'intensité et les schémas de circulation de la glace de mer est de retracer l'origine des sédiments qu'elle transporte, et qui sédimentent le long des grands courants de glace et d'eau douce vers l'Atlantique Nord. Il s'agit donc de tracer un flux particulaire direct, lié à la matrice des particules détritiques. Un second flux, indirect, provient des éléments dissous dans les masses d'eau, marqués par les processus d'adsorption/désorption le long des marges où les flux particulaires terrigènes sont les plus importants. L'extraction de la phase authigène d'un signal dissous par lessivage spécifique, a permis de documenter l'évolution des masses d'eau transitant par le détroit de Fram. Les données isotopiques de Pb, Nd et Sr nous ont permis d'identifier deux sources principales de sédiments depuis le dernier maximum glaciaire jusqu'au Dryas Récent : les marges canadiennes et russes alors recouvertes par des calottes de glace. Après le Dryas Récent, les sources sédimentaires sont plus diverses avec notamment une contribution des marges groenlandaises et des mers de Chukchi et Est Sibérienne. La fraction authigène montre un changement entre ~ 19.8 et 16.4 ka probablement liée à la déglaciation de la calotte Eurasienne. Plus récemment, les valeurs [Epsilon]Nd suggèrent une influence accrue des eaux Pacifiques sur les masses d'eaux sortantes par le détroit de Fram
Développement et application de la méthode Uranium-Plomb à la datation des carbonates diagénétiques dans les réservoirs pétroliers, et apport à la reconstruction temporelle de l'évolution des propriétés réservoir by Nicolas Godeau( )

1 edition published in 2018 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Absolute chronological constraints on the different events and processes that have shaped the Earth constitute a major challenge in numerous realms in Earth and Environmental sciences. In particular this is the case for sedimentary basins that play a major economic role as being source of important hydrocarbon resources. The objective of this thesis is to develop absolute uranium-lead dating methodology on secondary carbonate minerals. This ubiquitous mineral phase in petroleum reservoirs testifies their complex geodynamic and diagenetic histories. In this study, several developments were implemented in order to circumvent the limits of U-Pb methodology. Innovative analysis techniques such as laser ablation coupled with SF-ICP-MS or ion probe were tested to increase the spatial resolution of the U-Pb analysis by several orders of magnitude. These methodologies coupled to the more traditional isotope dilution was successfully applied in different oil exploration context allowing to bring absolute constraints on key diagenetic events such as creation/preservation of reservoir properties or hydrocarbon migration. The results obtained during this study allowed to draw a synthetic model of the most favorable contexts for U-Pb method and gives an overview of the U-Pb dating potential to secondary carbonates applied to petroleum reservoirs
Le cycle de l'osmium et du rhénium pendant l'érosion himalayenne by Anne-Catherine Pierson-Wickmann( )

1 edition published in 2000 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

Cette étude a permis de déterminer la composition isotopique d'Os des trois principales formations himalayennes (TSS, HHC et LH) à partir de roches sources, ainsi que celle de sédiments de rivières qui représentent le produit d'érosion de la chaîne. Les formations du Haut Himalaya ont un rapport ¹⁸⁷0s/¹⁸⁸0s comparable à celui de la croûte continentale moyenne. Par contre, le LH se distingue par des rapports radio géniques rencontrés dans deux lithologies distinctes: les schistes noirs et les marbres impurs du LH. Un mélange de trois pôles (silicates du Haut Himalaya + schistes noirs du LH + carbonates impurs du LH) permet d'expliquer les signatures des sédiments de rivières à la sortie de la chaîne ou dans le Gange. Les sédiments du Brahmapoutre montrent un rapport moins radio génique que ceux du Gange, expliqué d'une part par la présence d'affleurement d'ophiolites dans le bassin versant du Brahmapoutre et d'autre part par l'absence de carbonates résiduels. L'origine des carbonates radiogéniques dans le LH est à relier au métamorphisme himalayen qui a permis la mobilisation d'Os et de Re à partir des schistes noirs radio géniques du LH. L'altération à basse température étudiée à partir de sols a montré que les compositions isotopiques et les concentrations d'Os et de Re ne varient pas avec la profondeur. Cependant une perte importante d'Os et de Re a probablement lieu dans les premiers stades de l'altération, lors du passage de la roche saine au saprolite. Les sédiments récents du Cône du Bengale montrent que l'érosion de la chaîne himalayenne est la source majeure des sédiments, surtout dans le cône actif. Cependant, dans le reste de la Baie du Bengale, cette source himalayenne peut être masquée par des sources secondaires, comme l'érosion de la chaîne indo-birmane ou l'érosion du Sri Lanka. Il n'y a aucune preuve qu'une perte significative d'Os lors du transport ou après le dépôt dans le Cône se produise. Ceci implique que la contribution de l'érosion himalayenne au budget de l'Os marin est limitée à la phase dissoute, et donc insuffisante pour expliquer l'augmentation du rapport ¹⁸⁷0s/¹⁸⁸0s marin durant les 16 derniers Ma
Les séries radioactives de l'uranium dans les sédiments de la Gandak (Himalaya) : de la roche total aux analyses in situ sur les minéraux séparés by Clio Bosia( )

1 edition published in 2016 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

The analysis of total sediments and grain-size fractions from the Gandak river (Himalaya) showed that the Uranium series variability observed for the Himalayan sediments is controlled by their mineralogical and grain-size evolution, rather than by the weathering process.This conclusion called into question the transfer timescale in Himalayan plains estimated by previous works and highlighted the need to explore radionuclide mobility at the mineral scale. For this purpose, an approach on pure mineral fractions pointed out exchange processes between the mineral phases, with a significant mobility of 230Th, strongly depleted in zircon, and 226Ra, particularly enriched in the clay fraction. The observed disequilibria are attributed to a recent weathering process of a few ky. Those observations are confirmed by the SIMS analysis of 238U-234U-230Th disequilibria on mineral grains, which show a 230Th enrichment at the grain surface in monazites and a loss of Th, 230 and 232, in zircons
 
moreShow More Titles
fewerShow Fewer Titles
Audience Level
0
Audience Level
1
  Kids General Special  
Audience level: 0.87 (from 0.12 for Highly sid ... to 0.99 for Développe ...)

Languages
French (10)

English (5)