WorldCat Identities

Marsot, Maud

Overview
Works: 4 works in 4 publications in 2 languages and 117 library holdings
Roles: Author, Creator
Publication Timeline
.
Most widely held works by Maud Marsot
Tiques et maladies à tiques : biologie, écologie évolutive, épidémiologie by Albert Agoulon( )

1 edition published in 2017 in French and held by 113 WorldCat member libraries worldwide

Présentes dans tous les écosystèmes, les tiques sont parmi les plus anciens arthropodes apparus sur Terre, exploitant leurs hôtes bien avant l'apparition de l'homme. Hématophages, elles sont responsables chez leurs hôtes d'une grande diversité de maladies, que ce soit par spoliation sanguine ou par transmission vectorielle de virus, de bactéries ou de parasites. Leur présence accrue dans l'environnement est à l'origine de nombreux cas d'encéphalites, de borrélioses de Lyme, de fièvres récurrentes, de babésioses ... Ainsi, les infestations par les tiques et les maladies qu'elles transmettent constituent un véritable problème de santé pour l'homme et pour les animaux domestiques, tant en zone tropicale que tempérée. Pour dresser un état des connaissances complet sur les tiques, cet ouvrage collectif adopte une approche pluridisciplinaire. Il décrit la systématique et l'évolution, la biologie et l'écologie des tiques ainsi que les relations complexes qu'elles entretiennent avec leur hôte. Les agents de maladies infectieuses transmis, les modes de transmission, les méthodes de prévention des risques ainsi qu'un état des lieux sur la lutte contre les tiques sont également présentés. Rédigé dans un langage accessible, ce livre constitue une référence actualisée sur un thème devenu un important enjeu de santé humaine et animale. Il est destiné aux étudiants, aux chercheurs, aux médecins et vétérinaires ainsi qu'aux autorités de santé
A three-years assessment of Ixodes ricinus-borne pathogens in a French peri-urban forest by Emilie Lejal( )

1 edition published in 2019 in English and held by 2 WorldCat member libraries worldwide

Modification du risque d'une maladie multi-hôtes suite à l'introduction d'une espèce réservoir : cas de la maladie de Lyme et du tamia de Sibérie en Ile-de-France by Maud Marsot( )

1 edition published in 2011 in French and held by 1 WorldCat member library worldwide

La variation de la diversité des communautés d'hôtes réservoirs peut modifier le risque de maladies impliquant ces espèces. En particulier, l'introduction d'une espèce potentiellement réservoir est susceptible d'augmenter le risque de maladie, en agissant comme un réservoir supplémentaire et/ou en amplifiant la circulation des agents pathogènes chez les réservoirs autochtones. L'objectif du travail de thèse est de quantifier la contribution, d'une espèce introduite, le tamia de Sibérie (Tamias sibiricus barberi), au risque d'une maladie multi-hôtes, la borréliose de Lyme, due à des bactéries appartenant au complexe d'espèces Borrelia burgdorferi sensu lato et transmises par des tiques, principalement Ixodes ricinus en Europe. Dans un premier temps, nous avons testé si le tamia est un réservoir compétent pour la maladie de Lyme en milieu naturel, c'est-à-dire s'il est capable de transmettre B. burgdorferi sl aux tiques I. ricinus et de maintenir l'infection. Le tamia est fortement infesté par les tiques et infecté par les bactéries et il peut transmettre B. burgdorferi sl aux tiques. Nos résultats ne montrent pas clairement que le tamia peut maintenir l'infection. Une des deux composantes du risque de la maladie de Lyme pour l'homme est le risque acarologique, c'est-à-dire la densité de nymphes infectées en quête d'hôtes. Dans un deuxième temps, nous avons calculé la contribution du tamia au risque acarologique et l'avons comparé à celles du campagnol roussâtre (Myodes glareolus) et du mulot sylvestre (Apodemus sylvaticus), réservoirs avérés de B. burgdorferi sl. Puis, nous avons étudié la variation temporelle de la contribution du tamia et testé si sa présence influençait la contribution des réservoirs rongeurs natifs. Pour calculer la contribution au risque, nous avons utilisé deux approches, l'une basée sur des captures des rongeurs, et l'autre sur l'identification des espèces hôtes sur lesquelles se sont gorgées les tiques. Le tamia produit plus de nymphes infectées à l'affût que le campagnol et le mulot. La contribution du tamia varie entre années suivant la densité de tamias et intra-années suivant la disponibilité en tiques. Sa plus forte infestation par I. ricinus et infection par B. burgdorferi sl, que les rongeurs natifs, peuvent être expliquées par sa plus forte exposition aux tiques. En conclusion, le tamia semble un réservoir compétent pour B. burgdorferi sl, avec une forte contribution au risque acarologique et une amplification possible de la circulation des pathogènes dans les communautés natives. Sa présence peut augmenter le risque pour la borréliose de Lyme chez l'homme en augmentant la prévalence d'infection des nymphes, mais pas les densités de nymphes à l'affût
 
Audience Level
0
Audience Level
1
  General Special  
Audience level: 0.69 (from 0.68 for A three-ye ... to 0.97 for A three-ye ...)

Languages